caisse d'avance

Résolution de soutien du Conseil municipal de Dakar au Maire Khalifa Ababacar SALL

NOTE EXPLICATIVE AU CONSEIL MUNICIPAL: Situation Ville de Dakar

Communication au Conseil municipal réuni en session ordinaire le vendredi 31 mars 2017 

La situation de la Ville de Dakar est marquée par le placement en détention provisoire à la Maison d’Arrêt de Reubeuss du Maire de la Ville de Dakar, Monsieur Khalifa Ababacar SALL, de Monsieur Mbaye TOURE, Directeur de l’Administration et des Finances, de Monsieur Ibrahima Yatma DIAO, Chef de la Division financière et comptable, de Monsieur Amadou Moctar DIOP, Coordonnateur de l’Inspection générale des Services municipaux, de Monsieur Yaya BODIAN, Chef du Bureau du Budget et de Madame Fatou Traoré SAMB, Assistante du Directeur de l’Administration et des Finances.

La détention du Maire et de cinq de ses collaborateurs a été ordonnée par le Doyen des juges d’instruction, saisi d’une information judiciaire en application d’une directive du Président de la République faisant suite au rapport de la mission de vérification administrative et financière que l’Inspection générale d’Etat a effectuée à la Ville de Dakar de juillet 2015 à décembre 2016.

Dans ce contexte, le Bureau municipal, fidèle à la démarche de gestion inclusive et participative impulsée par le Maire de Dakar, Monsieur Khalifa Ababacar SALL, a décidé de convoquer le Conseil municipal en session ordinaire le vendredi 31 mars 2017, afin de tenir une séance plénière d’information et de partage sur la situation qui prévaut au sein de l’Institution municipale.   

La convocation du Conseil municipal en session ordinaire répond d’abord aux exigences légales et réglementaires de fonctionnement de l’organe délibérant. En effet, la présente session, la première de l’année 2017 après celle consacrée au vote du budget, s’inscrit dans l’agenda normal de convocation et de tenue des réunions des instances délibérantes et consultatives de l’Institution municipale (conseil municipal et commissions techniques).

NOTE SUR LA CAISSE D’AVANCE DE LA VILLE DE DAKAR OBJET DE LA PROCEDURE PENALE CONTRE LE MAIRE DE LA VILLE DE DAKAR ET CINQ DE SES COLLABORATEURS

COMMUNIQUE DE PRESSE: Collectif des avocats de Khalifa SALL

Le collectif des avocats de Monsieur Khalifa SALL annonce à l’opinion publique nationale et internationale, que l’Etat du Sénégal par son Doyen des Juges d’instruction au Tribunal de Grande Instance de Dakar, vient d’ordonner l’arrestation et la détention de Monsieur Khalifa SALL, actuel Maire de la ville de Dakar.

TEXTE LIMINAIRE DE LA CONFÉRENCE DE PRESSE DU MAIRE DE DAKAR KHALIFA SALL

Documents d'archives sur ce fonds à télécharger en fin de texte 

Mesdames, Messieurs,

J’ai été informé dans la soirée de samedi par un de mes avocats que je suis convoqué avec mes collaborateurs par le juge d’instruction demain lundi 06 mars 2017. Cette convocation intervient au lendemain de l’annonce par le Procureur de son intention de saisir le juge d’instruction après une enquête préliminaire conduite uniquement à charge sans respecter une seule fois la présomption d’innocence qui constitue un droit inaliénable dans toute procédure pénale.

Mon propos n’est pas de revenir sur cette enquête qui, depuis le début, a été mené au mépris des principes d’une bonne administration de la justice et des règles élémentaires qui gouvernent la procédure.

J’aurais pu évoquer la violation des droits de la défense avec le refus de la Division des Investigations Criminelles de me faire assister par mes avocats en violation de l’article 5 de la Directive de l’UEMOA qui donne droit à toute personne de se faire assister par ses avocats.

J’aurais pu également évoquer la violation du secret de l’enquête par le Procureur uniquement pour faire sensation. Les procès-verbaux d’audition ont été immédiatement communiqués à certains organes de presse qui se sont faits l’écho des convictions des enquêteurs.

Enfin, j’aurais pu évoquer les déclarations du Procureur qui, au lieu de dire la vérité à la presse, a tronqué les réponses de mon Directeur administratif et financier devant les enquêteurs de l’Inspection générale d’Etat et de la Division des Investigations Criminelles. Toujours avec le même objectif de faire sensation et d’essayer de justifier a priori auprès de l’opinion les desseins politiques qu’il est en train de servir.

S'abonner à RSS - caisse d'avance