désencombrement

La ville de Dakar distinguée au Prix Guangzhou 2014

Vendredi dernier, 28 novembre 2014, les prix Guangzhou de cette année ont été présentés aux villes gagnantes, provenant de cinq continents dans le monde.

Le Prix Guangzhou, initié en 2012 par CGLU, Metropolis et la Ville de Guangzhou, est organisé en Chine et met à l’honneur les innovations urbaines des différents coins du globe.

[Vidéo] Mur sur la corniche ouest : Khalifa Sall déclare être en concertation avec le Ministre de l'intérieur

La Ville de Dakar déguerpit Centenaire

Le maire de Dakar est déterminé à aller jusqu’au bout de sa politique de recasement des marchands ambulants. Khalifa Sall a fait savoir que tous les occupants des voies publiques de Sandaga et du Centenaire seront recasés à Champs des courses à partir de ce samedi.

Depuis l'incendie de Sandaga, nous nous sommes employés à créer les conditions de recasement provisoire et de recasement définitif. Le recasement provisoire, nous l’avons terminé et nous pensons installer le samedi 22, tous les commerçants à Champs des courses. Avec le préfet nous avons pris toutes les dispositions. Nous nous sommes réunis avec tous les commerçants, que ce soit à Sandaga, à Centenaire, nous avons discuté avec tout le monde. Samedi, dimanche et lundi,

Les commerçants de Sandaga installés au Champ des Courses à partir de samedi (maire)

APS: Le maire de la ville de Dakar, Khalifa Ababacar Sall, a annoncé jeudi que les commerçants du marché Sandaga et ceux occupant les voies publiques seront installés au site de recasement du Champ des Courses, à partir de samedi.

''Depuis que le marché Sandaga a brûlé, nous nous sommes employés à créer les conditions d’un recasement provisoire et d'un recasement définitif. Le recasement provisoire et terminé. Nous pensons installer tous les commerçants de Sandaga et de Centenaire au champ des Courses le 22 mars prochain’’, a-t-il dit au cours d'une réunion du Conseil municipal.

''Avec le préfet, nous avons pris toutes les dispositions, nous nous sommes réunis avec les commerçants que ce soit ceux de Sandaga, ou Centenaire’’, a dit le maire de la capitale sénégalaise.

Selon lui, ‘’les arrêtés sont sortis pour interdire un certain nombre d’activités dans les sites et zones ciblés et samedi, dimanche, lundi, on va installer Sandaga et les commerçants qui sont sur les voies publiques’’.

Khalifa SALL: Si les marchands ambulants m’invitent à leur marche je viendrais marcher avec eux

« Nous ne reculerons pas. Il vaut mieux créer l’incident et avancer que d’être discipliné et rester sur place », a pesté le maire de Dakar, Khalifa Ababacar Sall qui a réitéré, hier, sa volonté de poursuivre des projets comme le pavage entamé par la Ville de Dakar. Sur la riposte annoncée des marchands ambulants qui comptent investir la rue pour se faire entendre, le maire de mettre en garde, non sans ironiser : « J’ai appris que les marchands ambulants ont déposé une demande d’autorisation de marche, je prie pour qu’on le leur accorde, s’ils m’invitent même je viendrais marcher avec eux, mais en tous les cas ils vont quitter le centre-ville ».

Khalifa Sall : ''On ne donnera aucun sou à Abass Ndao''

vdEnquette+: Le budget de consolidation de la ville de Dakar a été voté hier par les conseillers municipaux de la ville. Arrêté à 58 milliards 114 millions, il est destiné à terminer les projets entamés, depuis 5 ans.

Les conseillers municipaux ont voté hier le budget de la ville pour l'année 2014. Le maire de Dakar a profité de l'occasion pour se prononcer sur la situation préoccupante qui prévaut à l'hôpital Abass Ndao. Khalifa Sall a soutenu que la mairie ne peut pas continuer à donner de l’argent qui sert à payer des primes de motivation.

''La législation est claire : les primes de motivation et certaines indemnités, c’est le travail généré par l’hôpital qui permet de les payer. Si l’hôpital ne génère pas de ressources, ils ne pourraient pas être payés. Les travailleurs sont tout le temps en grève et ne cessent de réclamer des sous de motivation'', a-t-il déploré. Selon l'édile, Abass Ndao a beaucoup de problèmes et les 200 millions venant de la municipalité devraient servir  à relever le plateau médical.

''L’État a fait de très gros efforts en donnant 700 millions par an. Nous, nous avons donné deux fois 200 millions qu’ils ont consacrés à des primes. Nous avons dit qu’on ne paye plus. Mais il faut que les travailleurs nous disent les efforts qu’ils font.

Cette année, on a acheté pour 200 millions de matériel et ce sont eux qui ont dit le matériel acheté. Les dettes qu’on leur doit, ils refusent d’y renoncer'', s'est offusqué Khalifa Sall. A l'en croire, pour 2013, la mairie a consacré 300 millions, par appel d'offres, à l'achat d'un oxygénateur, parce que l’achat d’oxygène coûte cher à l’hôpital.

Lutte contre l'insalubrité : Moussa Tine lance l'opération "Dakar set wecc"

CADAKL’Entente CADAK’CAR vient d’initier une grande opération de nettoiement et de désherbage des grandes artères de la capitale sénégalaise. Elle dure plus d’une vingtaine de jours et concerne le circuit présidentiel (du Palais de la République à l’aéroport Léopold Sédar Senghor), les deux voies de Liberté 6 ainsi que les allées de la VDN,...

L'objectif de cette guerre contre les ordures, c'est de rendre la capitale sénégalaise plus attrayante. Selon l’un des maîtres d’œuvre de cette opération, Abou Thiam, chargé de communication de l’Entente CADAK’CAR, "Cette opération initiée sous les directives du DG de l’Entente CADAK/CAR, Moussa Tine, vise à faire de Dakar un endroit salubre où il fait bon vivre. Durant presque un mois, nos équipes ont travaillé d’arrache-pied. Avec l’appui du Préfet et la ville de Dakar, nous avons déguerpi certaines cantines et les éleveurs de moutons installées sauvagement dans certains endroits de Dakar. La bande verte qui part de la Station Elton du CICES à Yoff a été minutieusement entretenue.

Abass Ndao, ambulants et pavage: Khalifa Sall affiche la fermeté

Le maire de la ville de Dakar, Khalifa Ababacar Sall, a réaffirmé jeudi la poursuite des projets comme le pavage, la réorientation de la subvention accordée à l’hôpital Abass Ndao et le déguerpissement des marchands ambulants pour améliorer la circulation dans la capitale sénégalaise.

‘’Dans quelques jours, nous allons procéder au déguerpissement de certains sites et recaser les marchands ambulants. C’est irréversible. Nous allons faire vider toutes les places publiques et libérer notamment le centre-ville’’, a-t-il dit.

M. Sall s’exprimait au cours d’une séance plénière du conseil municipal de Dakar. Les conseillers ont adopté à l’unanimité le budget pour l’exercice 2014 qui s’élève à plus de 59 milliards de francs CFA, avant de délibérer sur le rachat du terrain de l’usine de pavage. 

L’ordre du jour a aussi porté sur la convention de partenariat culturel entre la ville de Dakar et le Groupe Xalam, ainsi que la régularisation de la procédure de lotissement de l’extension du village de Yoff (APECSY), la restructuration de certains quartiers et la dénomination de rues.

Rue Mass Diokhané : la justice désigne un expert pour mesurer l'impact du recasement des ambulants

La chambre administrative de la Cour suprême du Sénégal a désigné l'expert Amara Touré pour situer "les contours et l'impact" du projet du maire Khalifa Ababacar Sall d'installer les commerçants sur la rue El Hadj Mass Diokhané de Dakar, a appris l'APS, vendredi, de source judiciaire.

La présidente de ladite chambre, Fatou Habibatou Diallo, a rendu jeudi dernier une décision sur la requête introduite, un mois plus tôt, par des habitants et riverains de la rue El Hadj Mass Diokhané, dans la commune d'arrondissement de Dakar-Plateau. 

Dans sa décision, signale la même source, elle a ordonné "une expertise aux frais des requérants à l'effet de déterminer les contours et l'impact du projet initié par le maire de la ville de Dakar portant recasement de commerçants sur la rue Elhadj Mass Diokhané". 

La chambre administrative a en outre désigné "Amara Touré, expert, à l'effet d'y procéder", tout en décidant également de signifier "la présente ordonnance au maire de la ville de Dakar", ajoute la même source. 

"Nous saluons cette décision historique et courageuse", a déclaré Me Bara Diokhané, qui défend les intérêts des plaignants dans cette affaire mettant en cause le projet de recasement des marchands ambulants sur cette rue de Dakar. "Une jurisprudence est née au Sénégal le 9 janvier 2014", a souligné l'avocat. 

Après le bras de fer remporté sur les commerçants récalcitrants du centre-ville de Dakar, la décision de l'autorité municipale de la ville se heurte, à nouveau, à d'autres formes de résistances dans le centre-ville de la capitale sénégalaise, notamment celle du collectif appelé Renaissance Dakar-Plateau. 

Ville de Dakar: l’UNACOIS-JAPPO salue la "réaffectation" de fonds au profit de sinistrés de Sandaga

feuDakar, 25 nov (APS) - Une organisation d'opérateurs économiques sénégalais a salué l'annonce, par les autorités municipales de Dakar, de la "réaffectation" des fonds initialement destinés aux festivités de fin d’année, en vue de faciliter l'acquisition de sites de rétablissement des anciens commerçants de Sandaga.

‘’Le Bureau national de l’UNACOIS-JAPPO se félicite de la décision du conseil municipal de la ville de Dakar, sous l’égide de Monsieur Khalifa Ababacar Sall, président dudit conseil, portant réaffectation de la part budgétaire des festivités de fin d’année 2013, aux sinistrés du marché de Sandaga’’, indique un communiqué reçu à l'APS, lundi.

Jeudi dernier, lors d’une séance plénière du conseil municipal de la ville de Dakar, M. Sall rappelait que le rétablissement des commerces de Sandaga et de tous ceux qui vont être déguerpis était devenu une priorité pour la municipalité de Dakar.

‘’Je voudrais annuler toutes les festivités de fin d’année car nous ne devons pas mettre 300 millions dans les décorations et dans les feux d’artifices alors que nous devons acheter un marché à 1,5 milliard et que nous devons payer 150 à 200 millions pour recaser les marchands de Sandaga au champs de course’’, déclarait l'édile.

‘’L’UNACOIS-JAPPO, tout entière, se réjouit de cette initiative, fort responsable, patriotique et humaniste’’, rapporte le communiqué signé par son 2e vice-président, Youssoupha Cissé, qui dirige aussi sa section régionale de Dakar.

Pages

S'abonner à RSS - désencombrement