social

RAMADAN 2016 : La Ville de Dakar distribue des kits ndogou à des personnes démunies

Le maire de la ville de Dakar, Khalifa Sall a procédé, ce lundi, à la remise de kits ndogou à la Grande mosquée de Dakar. A l’occasion de cette cérémonie, les bénéficiaires ont reçu chacun 5 kg de sucre, 1 kg de dattes, 1 kg de lait et un sachet de Nescafé. L’imam de la Grande mosquée de Dakar, Alioune Moussa Samba, a tenu à remercier la mairie de Dakar pour ce geste louable qu’il continue de perpétuer depuis des années. « La mairie de Dakar a l’habitude de distribuer des kits pour des personnes démunies qui sont dans le besoin et qui ont effectué le jeûne », a déclaré l’Imam Samba. Il a formulé des prières pour ces derniers.

Veille de Tabaski : Khalifa Sall mobilise 500 millions FCFA pour soulager 15 000 nécessiteux

Le maire de Dakar par le biais de la perception municipale, vient de frapper un coup qui pourrait assurer ses arrières lors des prochaines élections municipales prévues en 2014. 

En effet, Khalifa Sall a mobilisé pas moins d’un demi-milliard de francs CFA pour mettre en cette veille de Tabaski des dakarois nécessiteux à l’abri du besoin. Selon le journal Libération parcouru par Setal.net, ils sont 15 000 âmes à avoir bénéficié de cette aide. Chaque ayant droit a reçu 40 000 francs CFA et tout cela s’est fait dans la transparence. 

Des "kits ndogou" de la ville de Dakar aux démunis

APS: La ville de Dakar procède, à partir de lundi, à une distribution de « kits ndogou » aux populations les plus démunies des 19 communes d’arrondissement de la capitale sénégalaise, annonce un communiqué.

« Au total, 5450 kits seront distribués, à raison de 200 kits par commune d’arrondissement. Le reste sera réparti entre les associations de personnes âgées, les associations d’hémodialyses, les prisons de Rebeuss, du Cap Manuel et de Liberté 6, ainsi que le pavillon spécial » de l’hôpital Aristide Le Dantec, précise le communiqué.

« Les bénéficiaires sont identifiés et recensés au niveau des communes d’arrondissement, après une enquête menée par le Centre de promotion et de réinsertion sociale (CPRS) de la localité », ajoute-t-il.

S'abonner à RSS - social