actualité

Emprunt obligataire de la Ville de Dakar : Khalifa Sall dénonce le double langage de l’Etat

kasREWMI.COM: Le maire de Dakar et ses projets donnent-ils des frissons aux hautes autorités de la République ? Depuis 4 années, la Ville de Dakar porte un projet ambitieux pour le bien être des populations sénégalaises. En lançant un emprunt obligataire d’une vingtaine de millions qui a reçu le soutien du gouvernement américain, de la Banque mondiale, des cités et Villes unies d’Afrique, malgré les 3 avis de non objection du gouvernement du Sénégal, l’approbation du conseil municipal,  c’est le blocage. L’édile de la capitale fustige le langage flou des autorités et tacle le ministre Amadou Ba. De l’argent qui ne va pas dans le fonctionnement. De l’argent emprunté pour permettre à une collectivité locale de disposer de ressources autres que les taxes et recettes. Cela fait quatre ans que la Ville de Dakar mobilise ses ressources humaines, plus de quatre milliards, dans des études pour un projet ambitieux et révolutionnaire.

Cela fait sortir de leurs gonds des élus, comme Moussa Sy et Alioune Ndoye. Mais hier, le maire de Dakar les a tempérés. Ses partenaires, l’Usaid, la Bm, cherchent des voies et moyens pour une issue heureuse. Les services du ministère des finances  ne parlent pas le même langage. «Un ministre qui dit ne pas être informé», alors que l’Etat a signé. Il s’est rétracté par la suite.

Jumelage Dakar et Kinshassa: Une diplomatie des Villes pour un secteur primaire performant

SERVICE PRESSE ET COMMUNICATION: Les Villes de Dakar et de Kinshasa  ont signé ce samedi, une convention. r Khalifa Sall et André Kimbounta comptent   apporter leur pierre à la coopération Sud- Sud. Dans un contexte où « l’Afrique sera la prochaine locomotive du monde » et que les élus doivent participer à l’émergence du vieux continent.

 L’’alliance des villes pour les développement du continent » est parti sur les fonts baptismaux. Khalifa Sall et André Kimbounta ne souhaitent pas lâcher cette « locomotive ». Braazaville, Nouackchott, Sokone et kinshassa sont aujourd’hui dans ce cercle d’une coopération Sud Sud. . Un accord de jumelage a donc  été signé entre le  maire de Dakar et le gouverneur de Kinshassa. La cérémonie qui a s’est déroulée dans la prestigieuse  salle de délibérations de la municipalité dakaroise. Une occasion saisie par le Maire de Dakar,  pour revenir sur les grands défis à relever. En effet « les élus locaux comptent apporter leur pierre dans la construction du continent », dira Khalifa Sall. Poursuivant, il souligne  que le « monde de demain se fera par et pour les Africain et que les élus sont les nœuds de cette attraction. Il  faut les moyens de s’y préparer ». Auparavant le Maire de la Ville a salué le travail abattu par André Kimbounta, « un panafricaniste avéré, un ami de Dakar ».

Session ordinaire du Conseil municipal de la Ville de Dakar

Monsieur Khalifa Ababacar SALL, Maire de la Ville de Dakar, convoque le Conseil municipal de la Ville de Dakar en session ordinaire le  lundi 05 janvier 2015 à 16 heures dans la salle de délibération de l’Hôtel de Ville de Dakar.

 

ORDRE DU JOUR :

1.     Informations :

2.      Examen et vote du budget 2015.

Heureux qui comme Oumar par Moussa TAYE

« Je suis en train de faire ma scolarisation administrative ». C’est par cette formule amusante mais fort éloquente qui résonne encore dans l’écho de la salle de réunion que j’eus l’occasion, pour la première fois de te rencontrer. Le Maire avait, en effet, décidé de te confier la direction de la culture de la Ville. Très rapidement, une sympathie mutuelle se développa entre nous. A plusieurs reprises, je suis venu prendre le café dans ton bureau. Mais comme tu as pu le deviner, ce moment de café était plutôt un prétexte pour apprendre et recueillir auprès de l’homme de l’art les multiples facettes de la culture dont je m’évertuai à comprendre le sens comme tout homme politique, curieux par définition. Je n’oublie pas nos discussions sur la littérature notamment celle sur le chef d’œuvre de Dumas (Le Comte de Monte Cristo). Ton passage à la Ville de Dakar est marqué d’une empreinte indélébile. Ceux qui ont eu l’agréable plaisir de travailler avec toi ont vite adopté cet homme à la fière allure. Tout chez toi était précis et modeste. Le port vestimentaire incrusté dans la tradition qui rappelait ton ancrage à cette Africanité que la culture-ta culture- professait. Le verbe, empreint de solennité mais juste et convaincant. Tu étais le maître, le professeur par ton sens de la mesure, mais aussi ta conviction. Dakar te doit beaucoup. Tu as su donner corps à la vision d’un homme dont l’une des marques de fabrique est certainement un détecteur de talents. 

Khalifa Sall veut changer Dakar à tout prix

Le maire de Dakar Khalifa Sall a présidé hier jeudi 27 juin le lancement des travaux de la voirie urbaine de la ville de Dakar. Ce programme est financé par un prêt d’un montant de 11 milliards de franc Cfa par la banque Ouest africaine de développement Boa.

11 milliards de franc Cfa. Tel est le montant du budget du projet de réhabilitation  de la voirie urbaine de Dakar. Le lancement de ce projet a été fait hier jeudi 27 juin à Grand Yoff sous la présidence du maire de Dakar Khalifa Ababakar Sall .Selon lui ce  projet qui  consiste  réhabiliter la voirie urbaine de Dakar et à  jeter les bases du stationnement dans la ville de Dakar est accompagné de deux autres grands  projets. «  Nous avons démarré le pavage après 10 milliards  d’investissement. Maintenant  nous avons décidé de mettre encore 3 milliards cette année  pour continuer le pavage des rues de Dakar mais surtout  nous allons démarrer dans un mois le projet de 10 milles points  lumineux pour  l’éclairage des quartiers de Dakar  avec un programme spécial pour Fann résidence et  Point  E », a-t-il fait savoir.

Le conseil municipal adopte un projet de pose de gazon synthétique sur 19 terrains

APS: Le conseil municipal de Dakar a adopté un "budget-programme" de "fourniture et de pose de gazon synthétique" sur 19 terrains situés dans les communes d'arrondissement de la capitale, a annoncé lundi son président Khalifa Ababacar Sall.

"Le budget-programme de fourniture et de pose de gazon synthétique vient d’être adopté et la commission [jeunesse, vie associative, sports et loisirs] va le finaliser avec les prestataires, qui ont été choisis", a affirmé M. Sall lors d’une séance plénière du conseil municipal. 

Ce "budget-programme", les subventions allouées à la ville de Dakar par celle d'Evry (France), le remplacement des conseillers municipaux décédés, les conditions d'octroi du titre de maire honoraire de la ville de Dakar, et d'autres questions, étaient au menu de la séance plénière. 

Selon Khalifa Ababacar Sall, le marché Kermel de Dakar - situé dans le quartier d'affaires et résidentiel de Dakar-Plateau - sera doté d'un parking de 250 places, d'une esplanade et d'un "espace vie".

Le conseil municipal a aussi décidé, en séance plénière, de mettre en valeur un terrain de 700 mètres carrés acheté au groupe de presse privé Sud Communication, selon son président. "Nous allons le mettre en valeur, avec différents projets immobiliers, des bureaux et un parking."

La réunion a permis aussi au conseil d'élire Babacar Mbengue, actuel maire de la commune d’arrondissement de Hann Bel-Air, au poste de 12ème adjoint du maire de Dakar. Il remplace Abdel Kader Sabara, qui est décédé. 

Après les artères de la ville de Dakar, Khalifa Sall « désencombre » ses plages

Après les artères de « sa » ville de Dakar qu’il a « désencombrées » de tables et autres matériels des marchands ambulants, le maire Khalifa Sall agit sur les plages notamment celles d’anse Bernard et du Terrou bi où, à l’issue de la visite de policiers qui y ont procédé à  une vague d’arrestations pas plus tard qu’hier nuit, livre la Rfm qui souligne la présence des agents de nettoiement qui  parachévent l'opération ce matin même sur les lieux  devant les marchands déguerpis qui constatent les dégâts.  

La mairie de Dakar remet une subvention de 60 millions aux Asc

La mairie de Dakar a remis des subventions d’un montant de 60 millions de francs Cfa aux Associations sportives et culturelles (Asc) et à l’Organisme départemental de coordination des activités de vacances (Odcav) de Dakar ainsi qu'à ses zones. La cérémonie, initiée dans le cadre de la mise en œuvre de la politique sportive de la mairie de Dakar, se tiendra à partir de 10h, à l’Hôtel de Ville, précise la même source. En tout, 199 Asc recevront un montant total de 40 millions, soit 200.000 francs chacune. Les 16 zones et l’Odcav recevront respectivement huit et sept millions. Les autorités municipales de Dakar ont dégagé cette somme afin de soutenir les Asc, les zones et l’Odcav pour le bon déroulement des activités du championnat populaire». 

La ville de Dakar décroche la mention «Très Bien» de l’Armp

«La ville de Dakar a une excellente progression depuis les audits de 2008, car toutes les recommandations de 2009 et 2010 ont été apurées, selon le consultant Baye Ibrahima Diagne, membre de l’ARMP. Une très bonne progression a été notée pour certaines structures comme ‘’l’Agence de développement municipal (Adm), le Comité national de lutte contre le Vih/sida (Cnls), Agence nationale de la promotion de l’investissement et des grands travaux (Apix), l’Agence des travaux et de gestion des routes (Ageroute) et l’Hôpital principal de Dakar», a-t-il déclaré. 

La ville de Dakar citée en exemple par l’ARMP, plusieurs structures épinglées

LERAL.NET: L’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP) a cité jeudi en exemple la Ville de Dakar pour son excellente progression avec l’apurement de ‘’toutes les recommandations de 2009 et 2010’’, tout en épinglant certaines structures accusées de continuer à recourir à l'entente directe et d'autres qui violeraient le Code des marchés publics. 

"La ville de Dakar a une excellente progression depuis les audits de 2008, car toutes les recommandations de 2009 et 2010 ont été apurées’’, a indiqué le consultant Baye Ibrahima Diagne, membre de l’ARMP, dans une communication exposée lors de la cérémonie de présentation du rapport 2011 de l’ARMP.

Une très bonne progression a été notée pour certaines structures comme ‘’l’Agence de développement municipal (ADM), le Comité national de lutte contre le Vih/sida (CNLS), Agence nationale de la promotion de l’investissement et des grands travaux (APIX), l’Agence des travaux et de gestion des routes (AGEROUTE) et l’Hôpital principal de Dakar’’, a-t-il déclaré. 

Dans son exposé, M. Diagne a aussi relevé d’autres faits marquants. ‘’Certains marchés ont été fractionnés en DRP [demande de renseignement de prix] afin de contourner les seuils de passation par AOO [appel d’offres ouvert]. C’est le cas du ministère de la Santé, du ministère du Tourisme, de la commune de Linguère’’, a-t-il relevé. 

"Au cours de l’audit, a-t-il poursuivi, il a été noté que des Autorités contractantes (AC) ont eu à passer des marchés non-inscrits à la procédure de passage de marchés (PPM). Ce constat est inquiétant puisqu’une telle pratique non conforme aux exigences de l’article 6 du Code des marchés publics (CMP) est un motif de nullité d’un marché.’’ 

Pages

S'abonner à RSS - actualité