kiosque

TEXTE LIMINAIRE DE LA CONFÉRENCE DE PRESSE DU MAIRE DE DAKAR KHALIFA SALL

Documents d'archives sur ce fonds à télécharger en fin de texte 

Mesdames, Messieurs,

J’ai été informé dans la soirée de samedi par un de mes avocats que je suis convoqué avec mes collaborateurs par le juge d’instruction demain lundi 06 mars 2017. Cette convocation intervient au lendemain de l’annonce par le Procureur de son intention de saisir le juge d’instruction après une enquête préliminaire conduite uniquement à charge sans respecter une seule fois la présomption d’innocence qui constitue un droit inaliénable dans toute procédure pénale.

Mon propos n’est pas de revenir sur cette enquête qui, depuis le début, a été mené au mépris des principes d’une bonne administration de la justice et des règles élémentaires qui gouvernent la procédure.

J’aurais pu évoquer la violation des droits de la défense avec le refus de la Division des Investigations Criminelles de me faire assister par mes avocats en violation de l’article 5 de la Directive de l’UEMOA qui donne droit à toute personne de se faire assister par ses avocats.

J’aurais pu également évoquer la violation du secret de l’enquête par le Procureur uniquement pour faire sensation. Les procès-verbaux d’audition ont été immédiatement communiqués à certains organes de presse qui se sont faits l’écho des convictions des enquêteurs.

Enfin, j’aurais pu évoquer les déclarations du Procureur qui, au lieu de dire la vérité à la presse, a tronqué les réponses de mon Directeur administratif et financier devant les enquêteurs de l’Inspection générale d’Etat et de la Division des Investigations Criminelles. Toujours avec le même objectif de faire sensation et d’essayer de justifier a priori auprès de l’opinion les desseins politiques qu’il est en train de servir.

COMMUNIQUE DE PRESSE: Suite à l'article du journal « L’As »,du mercredi 11 janvier 2017, a publié à sa Une « Le trésor de guerre de Khalifa Sall : 500 millions pour la communication et 1,8 milliard de divers »

En relatant la session budgétaire du Conseil municipal du mardi 10 janvier 2017, le quotidien « L’As », dans sa livraison du mercredi 11 janvier 2017, a publié à sa Une « Le trésor de guerre de Khalifa Sall : 500 millions pour la communication et 1,8 milliard de divers »

 Pour la clarté des débats que le budget 2017 peut susciter, la Ville de Dakar tient à apporter les précisions suivantes.

 D’abord, une précision de nature à évacuer toute polémique sur le budget de communication. En l’état actuel du droit des collectivités locales de notre pays, il n’existe pas de chapitre budgétaire consacré à la communication dans la nomenclature budgétaire des collectivités locales (Cf : l’arrêté interministériel n° 10830/MEFP/MINT/ du 1er décembre 1993 fixant la nomenclature du Budget des Collectivités locales). 

 Ni le Maire, ni la Ville de Dakar ne dispose d’un budget de communication. En vérité, les Cinq Cent Millions (500.000.000) de Francs CFA, inscrits sur le budget 2017, concernent la prise en charge des factures de la SONATEL pour les prestations suivantes : la consommation téléphonique, le programme « Internet à l’école » et la connexion des feux de signalisation tricolores.

Khalifa Sall promet un hôpital de 8 milliards à Dakar

C’est un projet de la mairie de Dakar, dirigée par le socialiste Khalifa Sall, mais c’est le maire des Parcelles Assainies qui en fait l’annonce. Et pourtant l’édile de la capitale était sur place au moment de la révélation de la bonne nouvelle.

Lancement de la deuxième phase des activités de la Maison Maison des Cultures Urbaines (MCU)

Ce jeudi 28 juillet a eu lieu la première conférence de presse de la Maison des Cultures Urbaines (MCU ) à l'hôtel de Ville .Présidée par le Maire de Dakar Monsieur Khalifa Ababacar SALL ,cette rencontre a permis d'informer la population dakaroise sur le rôle que la Mcu va jouer en tant que centre de formation d'animation et de documentation aux métiers des cultures urbaines mais aussi d'incubateur de projets .Les responsables de la MCU en ont profité pour remettre les chèques aux 21 bénéficiaires du FACU (fonds d'appui aux cultures urbaines ) doté d'un montant de 10.900.000 Fcfa . Plus de 86 jeunes formés en entrepreneuriat culturel ont reçu leurs attestations et 66 jeunes pour le programme en Deejaying .A cela s'ajoute les 10 meilleurs projets sélectionnés pour l'incubateur culturel dont trois prix spéciaux ont été décernés avec un lot de trois ordinateurs portables et trois clés internet.Dans sa conclusion le Maire de Dakar a annoncé que le FACU va passer de 10 millions à 20 millions en 2017 .

Mention spéciale au collectif des associations qui pilotent la MCU ,les formateurs, le Maire de Dakar et tout le conseil municipal ,les différents partenaires et toute la communauté Hip Hop et des cultures urbaines du Sénégal .

LANCEMENT DU FONDS D'APPUI AUX CULTURES URBAINES (FACU)

La MCU est le premier centre installé dans la ville de Dakar et dédié aux métiers des cultures urbaines (vidéo, photo, graphisme, sérigraphie, musiques urbaines, danses urbaines, dj, graffiti, beatbox, mode, streetwear, vj, jonglerie, roller et  autres sports de glisse etc).

Véritable pôle de formation et de documentation pour les jeunes inscrits dans le secteur des cultures urbaines, elle va leur offrir des formations gratuites de qualité afin de leur permettre de se perfectionner, de se documenter et de s'adapter aux nouvelles mutations socio-culturelles avec l'introduction des nouvelles technologies de l'information et de la communication dans leurs quotidiens.

Initiée par la Ville de Dakar, la Maison des Cultures Urbaines  constitue un cadre d’expression des différentes disciplines des cultures urbaines.

En créant la MCU, la Ville de Dakar s'est inscrite dans une démarche participative et inclusive en y associant des personnes ressources et des organisations spécialisées dans les cultures urbaines basées au Sénégal.

Khalifa Sall fait citoyen d’honneur de la ville de Montréal par le maire Denis Coderre

iGFM: Le Maire de la ville de Dakar Khalifa Sall a été élu citoyen d’honneur de la ville de Montréal par Denis Coderre, le maire. Selon les notes reçues à igfm.

RAMADAN 2016 : La Ville de Dakar distribue des kits ndogou à des personnes démunies

Le maire de la ville de Dakar, Khalifa Sall a procédé, ce lundi, à la remise de kits ndogou à la Grande mosquée de Dakar. A l’occasion de cette cérémonie, les bénéficiaires ont reçu chacun 5 kg de sucre, 1 kg de dattes, 1 kg de lait et un sachet de Nescafé. L’imam de la Grande mosquée de Dakar, Alioune Moussa Samba, a tenu à remercier la mairie de Dakar pour ce geste louable qu’il continue de perpétuer depuis des années. « La mairie de Dakar a l’habitude de distribuer des kits pour des personnes démunies qui sont dans le besoin et qui ont effectué le jeûne », a déclaré l’Imam Samba. Il a formulé des prières pour ces derniers.

34 670 candidats aux examens sans pièce d’état civil au Sénégal

34 670 candidats au Cfee et au Bfem sont sans pièce d’état civil en 2016, contre 53.240 en 2015. Amadou Moctar Ndiaye, directeur des examens et concours du ministère de l’Education nationale, fait le point.

Selon le document du ministère rendu public au cours de atelier national de lancement de la régularisation des élèves sans état Civil, tenu ce 3 juin à Dakar, « 33 505 candidats sans pièce d’état civil pour le Cfee  et 1 165 candidats pour le Bfem sont notés».

Ainsi, l’Ief de Bignona 1 vient en tête avec 2800 candidats, suivi de Tivaouane avec 2472 candidats qui ne disposent pas de pièce d’état civil, au moment où les Ief de Diourbel, Mbacké, Podor et Pété se retrouvent sans candidat, privé de ces pièces dans la région de Dakar, c’est l’Ief de Pikine qui occupe le premier rang avec 652 candidats sans pièce d’état civil pour le CFEE et le Bfem, suivi de Keur Massar (582 candidats), de Thiaroye (221 candidats), de Guédiawaye (250 candidats), Dakar Plateau (147), Grand Dakar (345).  La région de Saint-Louis enregistre quant à elle, 429 candidats sans pièce d’état civil.

9eme EDITION MEETING INTERNATIONAL D'ATHLETISME DE DAKAR : cent cinquante athlètes attendus au meeting world challenge de Dakar

Dakar, 29 avr (APS) – Quelque 150 athlètes sont attendus à la neuvième édition du meeting World Challenge de Dakar prévue le 25 mai, au stade Léopold-Sédar-Senghor, à Dakar, a annoncé ce vendredi le directeur technique national (DTN) de l’athlétisme sénégalais, Amadou Diouf. "Nous avons tablé sur ce chiffre. Actuellement, nous en sommes à la phase de confirmation des rendez-vous des athlètes", a déclaré le DTN lors d’un point de presse.

Selon Amadou Diouf, 80 % des athlètes ciblé ont répondu favorablement à l’invitation du comité d’organisation du meeting World Challenge de Dakar. "Mais, précise-t-il, il faut attendre le 10 mai pour avoir une idée exacte des athlètes qui prendront part à la manifestation." De grands noms de l’athlétisme mondial seront de la partie, a assuré le DTN, qui est membre du comité d’organisation du meeting.

Il annonce la présence à cette compétition de l’Américain Jeremy Wariner, quintuple champion du monde et double champion olympique du 400m. Selon Fatou Cissokho, la responsable technique du meeting, le programme du meeting va s’articuler autour de 16 disciplines.

Pages

S'abonner à RSS - kiosque