kiosque

Ville de Dakar : Khalifa Sall annonce deux grands projets pour 2015

Khalifa Ababacar Sall, maire de la ville de Dakar, a annoncé que sa commune va mettre en place les fondamentaux de la constitution d’industries numériques au Sénégal, notamment à Dakar, à travers la création de deux grands projets. Il s’agit d’une Couveuse d’entreprise et un incubateur de Start up.

Pour le premier, il a fait savoir qu’un premier financement est déjà obtenu pour sa création. A travers cette couveuse d’entreprise, explique-t-il, de jeunes garçons et filles seront mis ensemble et accompagnés, pour leur donner les moyens de constituer leurs sociétés, les conduire et les développer. «Dakar, après avoir été, ces 5 dernières années, une ville qui s’investit dans le social, s’est désormais inscrit dans «le troisième millénaire par les industries numériques», a souligné le maire. Une ambition que le maire dit avoir porté auprès de l’Unesco. 

Selon lui, Dakar est un hub qui a les prédispositions à être une ville de services. Mais, pour lui, cela n’est possible que si l’on se donne les moyens de créer les conditions. Le maire faisait face à la presse pour expliquer «la nouvelle vocation de la ville de Dakar», ce lundi 5 janvier, à la mairie de Dakar, suite à l'examen du projet de budget 2015 de ladite commune.

Ville de Dakar: 41 milliards pour les travaux et projets en 2015

Le budget 2015 de la Ville de Dakar arrêté à 41 milliards de franc CFA sera consacré à la finition des travaux et projets entamés lors de la dernière mandature de la municipalité, a indiqué son Maire, Khalifa Ababacar Sall.

‘’Il n’y aucun projet nouveau dans le budget de l’année 2015. C’est pourquoi, (nous avons) un budget d’ajustement. Il va nous permettre de finir l’ensemble des projets et travaux entrepris depuis l’année dernière’’, a-t-il lors de la séance plénière portant sur l'examen du projet de budget 2015 de la mairie.

Le budget de la Ville de Dakar est arrêté initialement à 38 milliards de FCFA. Sous proposition des conseillers municipaux, quatre milliards de CFA ont été ajoutés pour la reconstruction du marché Sandaga qui avait pris feu en 2013.

‘’Quand on aura fini de tout mettre en place avec les 19 communes d’arrondissement, nous verrons si le budget peut être revu à la hausse. Pour l’instant on termine, le projet d’amélioration du cadre de vie des Dakarois’’, a expliqué Khalifa Ababacar Sall.

LES TRAVAILLEURS DES COLLECTIVITES LOCALES EN GREVE à Dakar, Guédiawaye, Rufisque et Pikine

Les structures de toutes les mairies seront paralysées à partir d’aujourd’hui, mardi 16 décembre. Cette décision a été prise hier, dans les locaux de l’hôtel de ville de Dakar, à l’issue de l’Assemblée générale de la Coalition de l’intersyndicale des travailleurs des collectivités locales. Les protestataires comptent mettre en exécution leurs menaces pour exiger le paiement de leurs salaires du mois de novembre 2014 par les communes.

Agacés par le retard des paiements de salaire des mairies érigées en communes de plein exercice de Dakar comme Guédiawaye, Rufisque et Pikine, la Coalition de l’intersyndicale des travailleurs des collectivités locales a haussé le ton en menaçant de paralyser à partir d’aujourd’hui mardi 16 décembre, toutes les structures des collectivités locales comme les états civils et les centres de soins.  

L’annonce a été faire hier à l’occasion d’une grande assemblée générale de protestation tenue à l’hôtel de ville de Dakar. Selon Sidiya Ndiaye, président de l’intersyndicale des travailleurs des collectivités locales, « les salaires des agents des collectivités locales du mois de novembre 2014 n‘ont pas jusqu’à présent été payés ». 

COMMUNIQUE DE PRESSE: La Ville de Dakar vient d’être désignée membre du Réseau des villes créatives de l’UNESCO dans la catégorie des arts numériques

logo_vdCette désignation  venant d’un organisme aussi prestigieux que l’UNESCO est le fruit de la volonté politique du Conseil municipal de Dakar appuyée par le soutien formel de l’Etat du Sénégal à travers la Commission nationale pour l’UNESCO mais aussi d’un travail collectif de femmes et d’hommes de culture et de la dynamique communauté des acteurs du numérique qui ont contribué à l’élaboration du dossier de candidature de la ville. 

« Dakar ville créative de l’UNESCO » constitue une reconnaissance des actions réalisées par la municipalité pour développer, avec tous les acteurs, de nouvelles dynamiques culturelles et des convergences artistiques à travers des projets innovants et de son ambition de faire de Dakar, une métropole 2.0.

Cette désignation, qui conforte l’option résolue de la Ville de Dakar de cultiver l’innovation par des échanges, offre de nouvelles opportunités de coopération avec les autres villes sur une plate-forme mondiale, notamment autour d’activités basées sur les notions d’économie créative. En effet, le réseau des villes créatives  vise à développer la coopération internationale entre villes et à les encourager à élaborer des partenariats de développement en accord avec les priorités de l’UNESCO.

Conflit entre l’Etat et la ville de Dakar sur le retard de l’examen du budget : Les députés donnent raison à Khalifa Sall contre Macky Sall

L’OBSLe projet de budget 2015 du ministère de la Gouvernance locale, du Développement et de l’Aménagement du territoire, a été arrêté, hier, à 56 705 647 060 F Cfa, contre 50 733 806 840 F Cfa en 2014, soit une hausse de 5 971 840 220 F Cfa en valeur absolue et 11,77% en valeur relative. Un budget jugé encore «insuffisant» par les députés et le ministre Oumar Youm.

 

Entre l’Etat et la ville de Dakar, on se renvoie la balle par rapport à la lenteur notée cette année dans l’examen du budget de la ville de Dakar. Les députés, au cours du vote du budget, ont incriminé l’Etat, qui aurait failli dans la communication d’informations permettant ce vote. «Le retard accusé dans les transferts financiers de la ville de Dakar aux communes a été évoqué. A ce propos, il a été annoncé que l’organisation du débat d’orientation budgétaire pour 2015 par la ville de Dakar tarde à se tenir à cause de l’absence de communication d’informations de la part de l’Etat», a indiqué le rapporteur, Ciré Ndiaye. Un reproche que l’avocat et ministre de la Gouvernance locale, du Développement et de l’Aménagement du territoire, Oumar Youm,  a tenté de rejeter.  «À l’état actuel de la réglementation, l’examen du budget d’une collectivité locale n’est suspendu à la communication d’informations de la part de l’Etat que si ces dernières sont indispensables à l’établissement  du budget. Par ailleurs, si le budget n’est pas adopté dans les délais prévus par la loi, le représentant de l’Etat le règle et le rend exécutoire», a expliqué Oumar Youm. Les députés ont voté à l’unanimité le projet de budget 2015 de ce ministère, arrêté à 56 705 647 060 F Cfa contre 50 733 806 840 F Cfa en 2014, soit une hausse de 5 971 840 220 F Cfa en valeur absolue et 11,77% en valeur relative. A l’unanimité, les députés et le ministre ont aussi jugé «insuffisante» cette somme, eu égard aux charges du ministère.Les députés ont par ailleurs relevé un quiproquo entre l’Exécutif et le Législatif pour la promulgation du Code général des collectivités locales. «Nous demandons les modifications à apporter au Code général des collectivités locales (Cgcl) pour la consolidation de notre politique de décentralisation. Au sujet du Cgcl, nous soutenons que le texte promulgué par le gouvernement aurait une différence avec celui adopté par l’Assemblée nationale», a relevé Ciré Ndiaye. Mais le ministre a déclaré que «l’Etat n’a pas intérêt à promulguer une loi différente de celle adoptée par l’Assemblée nationale, en vertu du principe de la séparation des pouvoirs, et le président de l’Assemblée nationale a été déjà saisi de la question».

La ville de Dakar distinguée au Prix Guangzhou 2014

Vendredi dernier, 28 novembre 2014, les prix Guangzhou de cette année ont été présentés aux villes gagnantes, provenant de cinq continents dans le monde.

Le Prix Guangzhou, initié en 2012 par CGLU, Metropolis et la Ville de Guangzhou, est organisé en Chine et met à l’honneur les innovations urbaines des différents coins du globe.

Sénégal - Khalifa Sall : "Les collectivités locales sont l'alpha et l'oméga du développement"

SOURCE JEUNE AFRIQUE: Maire de Dakar depuis cinq ans, plébiscité lors des dernières municipales, l'édile est convaincu que l'essor harmonieux de la métropole passe par une mutualisation des moyens entre communes d'arrondissements.

Peu présent dans les médias, peu disert sur ses ambitions, Khalifa Ababacar Sall, 58 ans, entretient le mystère. Pourquoi n'a-t-il pas brigué, en mai, la succession d'Ousmane Tanor Dieng à la tête du Parti socialiste ? Est-il un allié ou un rival politique de Macky Sall ? Envisage-t-il de se présenter à la prochaine élection présidentielle ? Il n'en dit mot.

Mais lorsqu'il parle de Dakar, dont il est maire depuis 2009, ou de la gouvernance locale, le secrétaire général de l'Association internationale des maires francophones (AIMF) se montre intarissable. Réélu à la tête de la capitale après une large victoire de sa coalition, Taxawu Dakar, aux municipales de juin, Khalifa Sall évoque les défis que la ville et son agglomération doivent relever.

La ville de Dakar lance la troisième phase d'un projet de micro-jardins

Dakar, 13 nov (APS) - La mairie de Dakar a procédé jeudi au lancement officiel de la troisième phase de son projet des micros-jardins dont le but est d'assurer plus de revenus aux bénéficiaires, en collaboration avec l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).

Intitulé "Capitalisation de la technologie des micro-jardins de la ville de Dakar et expansion régionale au Burkina Faso, au Niger et en Gambie", ce projet devrait contribuer à apporter des solutions aux problèmes liés à l'approvisionnement de la ville de Dakar en légumes.

Il devrait générer ''plus de revenus'' au profit des populations bénéficiaires, selon Soham El Wardini, première adjointe du maire de Dakar, Khalifa Sall.

"La troisième phase de ce projet pourra résoudre définitivement le problème d'accès aux intrants, avec la création d'une centrale d'achat", a-t-elle déclaré. La ville de Dakar va continuer à faire "le portage institutionnel" en maintenant les sites opérationnels, au cours de la phase transitoire de la mise en œuvre de ce projet, a déclaré Soham El Wardini.

Cette initiative est soutenue par la FAO, la ville de Milan (Italie) de concert avec celle de Dakar. Elle bénéficie également de l'appui de la coopération italienne depuis 2006.

DELIVRANCE DU PERMIS DE CONSTRUIRE DE LA STATION D’ESSENCE A OUEST FOIRE Les précisions de la Ville de Dakar

L’autorisation permettant au promoteur privé de construire une station à Ouest Foire vient de la tutelle. Selon, une source proche du maire Khalifa Sall, le bail ayant été délivré par la Direction de l’urbanisme. Notre interlocuteur précise par ailleurs que, le maire Khalifa Sall a signé après que tous les services administratifs concernés par la délivrance du permis de construire ont donné leur aval et suivant toutes les pièces nécessaires qui lui ont été présentées. 

Mieux, renchérit-elle, la mairie de Dakar n’est qu’un passage administratif dans la délivrance des permis de construire et elle ne peut aucunement délivrer une autorisation sans l’intervention des services concernés.  Par ailleurs, précise-t-elle, l’autorisation que détient le promoteur de la station incriminée a été délivrée avant l’installation des nouvelles équipes municipales. 

En conférence de presse, avant-hier, lundi 17 novembre, l’équipe municipale de la ville de Yoff avait accusé le maire de Dakar, Khalifa Sall, d’avoir donné le bail au promoteur malgré le transfert de compétence instauré par l’Acte 3 de la Décentralisation.  Ibrahima Fall, troisième adjoint au maire de Yoff avait même annoncé que la commune avait commis un avocat pour donner une suite judiciaire à cette affaire. 

Mairie de Dakar installé ce Samedi

Le maire de Dakar sera installé après-demain. Khalifa Sall, férocement et farouchement combattu par le camp du pouvoir qui revendique maintenant sa victoire, retrouvera son fauteuil qui a été tant convoité le 29 juin dernier. C’est à cette occasion que les conseillers des villes seront aussi tous connus.  Malheureusement, Khalifa Sall n’aura plus autant de pouvoirs qu’auparavant. L’Acte 3 de Macky est passé par là.

Pages

S'abonner à RSS - kiosque