COMMUNE D'ARRONDISSEMENT DE LA PATTE D'OIE

Population: 27 114 habitants

Maire:        Banda DIOP

Tel:            33 835 78 92

Délimitation:

 -Nord: La route des Niayes: de son intersection avec la route de Cambérène jusqu’à son intersection avec la route du parking du stade prolongée jusqu’à la VDN.

 -Sud: La route de l’aéroport, de l’échangeur de la Foire au rond-point de la Patte d’Oie, puis la RN1 jusqu’à son intersection avec la route de Cambérène.  

 -Est: La route de Cambérène, de son intersection avec la RN1 jusqu’à son carrefour avec la route des Niayes.

 -Ouest: La VDN, tronçon compris entre la route du parking du stade et l'échangeur de la Foire

COMMUNE D'ARRONDISSEMENT DE SICAP-LIBERTE

Population: 41 889 habitants

Maire:        Santi Séne Hagne

Tel:            33 864 78 74

Délimitation:

 -Nord: Route du front de terre de la VDN au carrefour LibertéVI / Khar Yalla

 -Sud: L’avenue Bourguiba, entre son intersection avec le Boulevard Dial Diop  et le rond-point du Jet d’Eau.  

 -Est: Les allées Ababacar Sy, du rond-point Jet d’Eau au rond-point du terminus , puis le tronçon de l’avenue Cheikh Ahmadou Bamba compris entre le rond-point du terminus et la rue qui débouche sur la route du Front de Terre. L’emprise des allées est comprise dans le périmètre de Dieuppeul / Derklé

 -Ouest: la VDN de son intersection avec le prolongement de la route de Front de terre , à la traversée de l’ancienne piste. L’ancienne piste, jusqu’à la route limitant Sacré Cœur 1, 2 et 3 au nord; puis celle-ci jusqu’à son intersection avec la rue séparant Liberté IV et Sacré-Cœur, jusqu’à son intersection avec la rue 12. La rue 12 jusqu’à son intersection avec le Boulevard Dial Diop , puis celui-ci jusqu’à son intersection avec l’avenue Bourguiba.

COMMUNE D'ARRONDISSEMENT DE YOFF

Population: 59 675 habitants

Maire: Abdoulaye Diouf SARR

Tel: 33 820 65 01

Délimitation: 

 -Nord: Le littoral atlantique: du lieu dit le Virage au prolongement de la VDN sur la côte en englobant l’île de Yoff

 -Sud: De la VDN en suivant le tracé sud du mur de la zone aéroportuaire.  

 -Est: La VDN, du littoral jusqu’à son intersection avec la route du Front de Terre.

 -Ouest: Le tracé occidental du mur de la zone aéroportuaire jusqu’au lieu dit Virage sur la route Ngor-Aéroport

KID’S ATHLETICS : 200 instituteurs formés pour la pratique du sport à l’école.

KIDSSERVICE PRESSE VD: Dans sa nouvelle politique de pratique du sport à l’école, la ville de Dakar a lancé ce jeudi 21 janvier 2010 à l’INSEPS, la formation de 200 instituteurs pour la pratique du « kid’s athletics ». A travers ce programme, la Ville de Dakar, en partenariat avec la Fédération Internationale d’Athlétisme (IAAF), la Fédération Sénégalaise d’Athlétisme (FSA) et l’Inspection d’Académie de Dakar, œuvre pour le retour de l’athlétisme à l’école.

Le programme Kid’s Athletics est ouvert aux enfants de 7 à 12 ans répartis en trois catégories : les enfants âgés de 7-8 ans, de 9-10 ans et de 11-12 ans. Les épreuves retenues sont la course, le lancer et le saut dans toutes leurs diversités.  

Pour le Maire de Dakar, « mon ambition, à la tête de la municipalité de Dakar, est d’accompagner l’enfant dans les écoles et les quartiers. C'est-à-dire, aider à promouvoir l’enfant qui est l’avenir de ce pays. Outre le kid’s qui s’intéresse à la pratique du sport à l’école, la Ville de Dakar entame dès la fin du mois de janvier le programme de la santé à l’école, le lait à l’école et le mérite à l’école pour récompenser les meilleurs enfants ». Khalifa Ababacar Sall a remercié les instituteurs qui ont bien voulu accompagner la Mairie de Dakar dans sa mission.

FORMATION DES FORMATEURS : Le Kids’Athletics pour le retour du sport à l’école élémentaire

kidsSERVICE PRESSE VD : La convention signée entre Lamine Diack, président de la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF) et M. Khalifa Ababacar Sall, Maire de la Ville de Dakar, prend vie avec la formation de 25 instituteurs à la piscine olympique, ces 20 et 21 janvier 2010.

Ce stage de formation est supervisé par le représentant de l’IAAF en partenariat avec la Fédération sénégalaise d’athlétisme, l’Inspection d’académie de Dakar et la Ville de Dakar. Il concerne les 5 inspections départementales de Dakar (Dakar ville, Dakar Médina, Grand Dakar1, Grand Dakar2, Dakar banlieue).

 Le directeur chargé du programme kids’ au niveau de l’IAAF, Abdel Malek El Hebil, a indiqué que l’objectif était de faire du sport à l’école l’activité numéro un. L’IAAF, dit-il, « s’engage à former les cadres, à fournir les documents pédagogiques et le matériel nécessaires pour les sessions pratiques afin d’assister la Mairie de Dakar à implanter le « kids’ » dans les écoles primaires et les quartiers de la Ville de Dakar ». La mairie, poursuit-il, «  a organisé ce stage comme première étape de la mise en application de la convention qui lie pour la première fois une collectivité locale à IAAF kids’ Athlétics ».

Le «  Kids’ Athétics », selon Abdel Malek El Hebil, s’article autour de trois exigences : proposer aux enfants un athlétisme motivant, accessible et formateur.

ATHLETISME POUR SA PROMOTION AU SENEGAL : Lamine Diack introduit le Kids’ athletics à l’école.

kidsWalfadjiri: Grâce à un partenariat entre l’Iaaf et la ville de Dakar, les écoles de la capitale bénéficient d’un programme sportif qui sera axé sur l’athlétisme. Ce programme dénommé Kids’ athletics est conçu par le président de la Fédération internationale de l'athlétisme amateur (Iaaf), Lamine Diack, en personne. Ce programme éducatif a pour objectif principal d’aider les enfants à développer leurs habiletés motrices dans le domaine de l’athlétisme.

Le Kids' athletics sera dorénavant enseigné à l'école sénégalaise, précisément dans l'élémentaire. Son objectif principal est d’aider les enfants à développer leurs habiletés motrices dans le domaine de l’athlétisme. Il ne s’agit point de détecter des talents, ni de rendre ceux-ci performants, mais, précise-t-on, de proposer des épreuves axées sur les besoins liés au développement de l’enfant. Celles-ci doivent respecter les exigences que sont la motivation, l’accessibilité et la formation. Pour faciliter son introduction à l'école, un groupe d’une trentaine d'enseignants, venant des différentes Inspections départementales de l’éducation (Ide) et de l’Inspection d’académie de Dakar, a subi, pendant trois jours, une formation dans ce sens, à la Piscine nationale olympique de Dakar.

Chargé d’outiller ces derniers dans ce nouveau projet éducatif, l’instructeur de la Fédération internationale d'athlétisme amateur (Iaaf) indique qu'‘il s’agit dans cette séance de formation de former les formateurs’. En d’autres termes, explique M. Malek, qui est d'origine marocaine, ‘ces personnes vont démultiplier ce qu’elles ont appris ici, au niveau des écoles de leurs circonscriptions respectives’. Cette formation a consisté à mettre à la disposition des participants les outils nécessaires à la mise en œuvre du Kids’ athletics.

CHAMPIONNAT KIDS ATHLETICS 2010 La Mairie de Dakar et l’IAAF, ramènent le sport à l’école

Sud quotidien : Les Kids athletics, très chers au Président de la Fédération internationale des associations d’athlétisme sont devenus une réalité au Sénégal. Ce, grâce à un partenariat que l’IAAF a noué avec la Mairie de Dakar. Initié depuis le 1er février la pratique de l’athlétisme dans les écoles primaires a démarré sa phase d’exécution depuis hier, mercredi 10 mars, dans les différentes IDEN de Dakar.
Il est ainsi pratiqué dans 100 écoles avec un ratio de 80 élèves minimum dont l’âge est compris entre 9 et 10 ans, soit un groupe de 8000 écoliers, souligne Fatou Diack, conseiller au niveau de la mairie de Dakar ayant en charge du projet Kids athletics, hier, à l’école Liberté 6.
Mme Diack ajoute qu’il est prévu “deux autres journées de compétition où 1000 élèves des 100 écoles participants seront compétition en même temps par poules de 10 écoles sur les aires déterminés par les IDEN“.

Hier, les élèves ont utilisé les aires de jeu de plusieurs établissements scolaires comme les terrains du Caserne Samba Diéry Diallo, du Collège Malick Sy, des écoles Manguiers, Diankalar, Amadou Diagne Woré, des Cours Sainte Marie de Hann, du terrain municipal de Ngor, du terrain municipal des Parcelles assainies et de l’école des HLM Grand-Yoff, Les deuxième et troisième journées sont prévues les 21 avril et 12 mai 2010.

FORMATION DES FORMATEURS : Retour du sport à l’école via les Kids’Athletics

Sud Quotidien : Pour mieux développer le sport et particulièrement l’athlétisme, il faut passer l’école. C’est la conviction de Lamine Diack. C’est dans ce cadre que le président de la Fédération internationale des associations d’athlétisme (Iaaf), a signé une convention avec Khalifa Ababacar Sall, maire de la ville de Dakar. Une convention qui a pris forme avec la formation de 25 instituteurs les mardi 19 et mercredi 20 janvier derniers la piscine olympique, sous la supervision du représentant de l’Iaaf en partenariat avec la Fédération sénégalaise d’athlétisme (Fsa).

Pour le moment, cinq inspections départementales ont été ciblées. Il s’agit de Dakar ville, Médina, Grand-Dakar 1 et 2 et Dakar banlieue.

Selon, Abdel Malek El Hebil, directeur chargé du programme Kid’s au niveau de l’instance internationale d’athlétisme, “l’objectif est de faire le sport à l’école, l’activité N°1“. Pour ce, confie-t-il, l’Iaaf, “s’engage à former les cadres, à fournir les documents pédagogiques et le matériel nécessaire pour les cessions pratiques afin d’assister la mairie de Dakar à implanter le “Kid’s“ dans les écoles primaires et les quartiers de la Ville de Dakar“.

“Ce stage, poursuit-il, est une première étape que mairie a organisé dans une perspective de la mise en application de la convention qui lie pour la première fois une collectivité locale à Iaaf kids’ Athlétics“.

MICRO JARDINAGE: LOCALISATION DES CFD

Commune d’Arrondissement

Lieu

1-      Hann Bel Air

CSC

2-      Parcelles Assainie

Ecole Unité 11

3-      Mermoz Sacré cœur

CSC

4-      HLM

CSC

5-      Derklé

CSC

6-      Grand Yoff

CSC

7-      Cambèrène

Jardin public  Nation –Unies

8-      Fass/Gueule Tapée/Colobane

-          CSC Fass

-          Lycée de la Fosse

       9- Ouakam

CSC

9-      Patte D’Oie

CSC

     11- Grand Dakar

Centre de Formation

 

PROGRAMME: Consolidation des microjardins en appui à la sécurité alimentaire et nutritionnelle de la municipalité de Dakar

MJ1.      Dans le cadre de ses accords avec le Gouvernement de l’Italie et la Ville de Milan et à la demande du Gouvernement du Sénégal (le Gouvernement du Sénégal) par l’intermédiaire de la Mairie de Dakar (Marie de Dakar), l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) fournira une assistance pour l’exécution du projet ci-après, après acceptation du projet par les bailleurs de fonds.

Titre du projet: « Consolidation des micro jardins en appui à la sécurité alimentaire et nutritionnelle de la Municipalité de Dakar » GDCP/SEN/002/ITA-Phase II

Coût total du projet: 580 000 dollars E.-U.

Le micro jardin en milieu scolaire

Introduction

Dans le cadre de la coopération décentralisée, les Villes de Dakar et de Milan ont signé en Mai 2004 avec la participation de la FAO, un protocole d’accord tripartite qui a permis  de concrétiser un projet de consolidation des micro jardins  pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans la Municipalité de Dakar.

Le projet en est à sa deuxième phase et vise en plus le milieu scolaire

CONTEXTE

Dakar à l’instar des villes africaines subit une urbanisation sans précédente avec corollaire une sur occupation de l’espace urbain et une densification de l’habitat au détriment du patrimoine paysager et  des espaces verts.

La disparition des rares poumons verts s’explique par l’absence de culture environnementale des populations. Il s’agira donc par l’éducation environnementale, d’enseigner aux enfants les fondements de la protection de l’environnement et les pratiques pour une amélioration de la santé nutritive avec les fruits et légumes des micro jardins.

En effet, on constate avec un grand regret que  les jardins potagers ont disparu dans les cours des  écoles.

Le micro jardin en milieu scolaire

Introduction

Dans le cadre de la coopération décentralisée, les Villes de Dakar et de Milan ont signé en Mai 2004 avec la participation de la FAO, un protocole d’accord tripartite qui a permis  de concrétiser un projet de consolidation des micro jardins  pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans la Municipalité de Dakar.

Le projet en est à sa deuxième phase et vise en plus le milieu scolaire

CONTEXTE

Dakar à l’instar des villes africaines subit une urbanisation sans précédente avec corollaire une sur occupation de l’espace urbain et une densification de l’habitat au détriment du patrimoine paysager et  des espaces verts.

La disparition des rares poumons verts s’explique par l’absence de culture environnementale des populations. Il s’agira donc par l’éducation environnementale, d’enseigner aux enfants les fondements de la protection de l’environnement et les pratiques pour une amélioration de la santé nutritive avec les fruits et légumes des micro jardins.

En effet, on constate avec un grand regret que  les jardins potagers ont disparu dans les cours des  écoles.

Olympi’Dak : Olympiades de la ville de Dakar du 26 au 29 mai

APS:  La ville de Dakar organise du 26 au 29 les Olympiades de la ville (Olympi’Dak), conformément à sa volonté de faire de la capitale du Sénégal ‘’une plateforme sportive et de rendre le sport accessible à toutes les couches’’, annonce un communiqué transmis à l’APS.

‘’Les Olympi’Dak sont des compétitions constituées de différentes épreuves sportives, éducatives, culturelles et récréatives’’, précise la même source.

Ces jeux regroupent, pendant 3 jours, des jeunes de moins de 17 ans de toutes les 19 communes d’arrondissement de la Ville de Dakar, mentionne le communiqué.

Ils ont pour but ‘’de faire la promotion du sport et de l’olympisme au niveau des jeunes de la ville de Dakar et de les inciter à la pratique du sport’’.

‘’Dans le concept, explique le document, chaque arrondissement est divisé en 4 à 5 communes et chacune d’entre elles présente une délégation pour prendre part aux activités des olympiades communales (phases éliminatoires)’’.

COMMUNIQUÉS DE PRESSE: La ville de Dakar lance la première édition des OLYMPI’DAK

SIWEUL.COM : Dans sa volonté de faire de la capitale une plateforme sportive et de rendre le sport accessible à toutes les couches, la ville de Dakar organise du 26 au 29 mai prochain les Olympiades de la ville Dakar (Olympi’Dak 2011).

« Les Olympi’Dak sont des compétitions constituées de différentes épreuves sportives, éducatives, culturelles et récréatives. Ces jeux regroupent, pendant 3 jours, des jeunes de moins de 17 ans de toutes les 19 communes d’arrondissement de la Ville de Dakar », mentionne le communiqué.

Ils ont pour but ‘’de faire la promotion du sport et de l’olympisme au niveau des jeunes de la ville de Dakar et de les inciter à la pratique du sport’’.

Dans le concept chaque arrondissement est divisé en 4 à 5 communes et  chacune d’entre elles présente une délégation pour prendre part aux activités des olympiades communales (phases éliminatoires).

Les Olympi’Dak sont prévues en 2 phases, selon le communiqué qui souligne qu’il est prévu ‘’une phase communale ou phase de sélection’’. Dans cette phase, des Olympi’Dak communales sont organisées dans chaque arrondissement et serviront d’épreuves de sélection pour déterminer les jeunes qui représenteront la commune lors de la phase finale en football, basketball, taekwondo, et judo.

Les athlètes sénégalais passent à côté de leur meeting

APS: Les athlètes sénégalais sont passés à côté du grand meeting de Dakar sur les épreuves du lancer de marteau, le saut en longueur homme et dame, aux 100, 200 et 400 m plat et au 400 m haies. Les sportifs Sénégalais n’ont réalisé aucune performance et sont passés même à côté de leur propre exploit.

Amy Sène, la championne d’Afrique de marteau a fini avant dernière en réalisant un lancer de 63 mètres 16 lors du meeting de Dakar qui s’est tenu samedi au stade Léopold Sédar Senghor. La grande de cette épreuve est l’Allemande Betty Heidler qui a lancé à 75 m 33. Jessica Kosby des USA occupe la 2-ème place avec un jet de 69 m53. Tatyana Lysenko de la Russie a jeté à 68 m13, se classant à la 3e place.

Au saut en longueur, Kene Ndoye a été devancée par Funni Jimoh des USA qui a fini première avec un saut de 6m78, suivie d’Ineta Radevica de la Lettonie qui a sauté à 6m 60 et de Tianna Madison des USA qui a fait un bond de 6m58.

Mamadou Guèye (2) n’a pas pu faire mieux. Aleksandr Menkov de la Russie lui a ravi la vedette en sautant à 8 m 16. Le 2-ème, Yahya Berrabah du Maroc, a bondi à 7m 89. Tyrone Smith Ber a fait un saut de 7m 79.

Au 100 m plat, Mouhamadou Lamine Niang n’est pas parvenu à se qualifier avec un temps de 10’44 devant Ben Youssef de la Côte d’Ivoire et Jimmy Vicaut de la France. Le vainqueur de cette épreuve est le Marocain Aziz Ouhadi Maroc, avec un chrono de 10s 09.

ATHLETISME 7e MEETING INTERNATIONAL DE LA VILLE DE DAKAR: De grosses pointures à l’affût

Sud Quotidien: Le comité d’organisation du meeting international d’athlétisme de la ville de Dakar prévu à Dakar, le samedi 28 mai prochain, est en œuvre pour la bonne tenue de ce grand rendez-vous de l’athlétisme. Cette manifestation est partie pour enregistrer la présence de grosses pointures de l’athlétisme mondial à la recherche de points pour les JO de Londres 2012. Leur présence a été annoncée hier, par les membres de la Fédération sénégalaise d’athlétisme au cours de leur point de presse tenu hier, jeudi 19 mai, au siège de la Fédération. À côté de la ville de Dakar, qui va contribuer à hauteur de 80 millions de FCfa.Cfa, les organisateurs s’attèlent à boucler le budget de 350 millions de FCfa retenu pour cet événement sportif qui est inscrit sous le label world challenge de l’Iaaf. Des champions du monde et olympiques sont attendus sur la piste de la 7e édition du grand meeting international de la ville de Dakar qui aura lieu le samedi 28 mai prochain au stade Léopold Sédar Senghor. L’annonce a été faite hier par Ibrahima Cissé, président de la fédération sénégalaise d’athlétisme lors de son point de presse tenue au siége de la Fédération sénégalaise d’athlétisme.La présence des athlètes figurant dans le classement des 30 meilleurs athlètes de l’Iaaf, ajoutée à celle des grosses pointures mondiales comme la Sud africaine Caster Semenya, championne du monde du 800 m, du sprinter américain Shawn Crawford, de la Française Muriel Hurtis, du champion d’Afrique ivoirien Méité ou encore du botswanais Amanthlé Montsho devrait relever, plus que les autres éditions, le plateau. Surtout qu’il intervient à une année préolympique qui oblige les athlètes d’aller rechercher les minima qui leur permettent de se mettre à l’abri d’une qualification aux prochains JO.

Le meeting de Dakar veut devenir le RV incontournable de l’athlétisme africain

Le Comité d’organisation du meeting de Dakar inscrit dans le World Challenge travaille à devenir un rendez-vous incontournable des meilleurs athlètes africains, a déclaré son chargé du plateau technique, Amadou Diao, jeudi au cours d’une conférence de presse.

‘’Cette année, nous avons réussi à décrocher les Sud-africains Mbulaeni Mulaudzi et Caster Semenya, les Bostwanais, Amantle Montsho (400m)  et Kabelo Kgosiemang (hauteur’’, a expliqué l’ancien Directeur technique national de la Fédération sénégalaise d’athlétisme (FSA).

Mais aussi nous aurons les meilleurs athlètes sénégalais, a ajouté M. Diao relevant que le Comité d’organisation travaille à faire de ce meeting un RV des meilleurs athlèts du continent.

‘’Nous sommes avec Rabat, les deux meetings africains des 13 inscrits au World Challenge, nous allons travailler avec les différents partenaires pour que le RV soit incontournable dans l’agenda de l’athlétisme mondial’’, a insisté le technicien qui avait à ses côtés le Directeur du meeting, Ibrahima Cissé et Benoît Sambou, un représentant de la mairie de Dakar.

Ce dernier a fait savoir que l’édile de la capitale est engagé au côté de la Fédération sénégalaise d’athlétisme pour aider cette compétition à grandir davantage parce que ça va rejaillir sur la municipalité.

Meeting Grand Prix Iaaf de Dakar: les Marocains s'imposent au 100m, 800m et 3000m

Les athlètes marocains ont réalisé, samedi, une belle performance au meeting international d'athlétisme (Grand Prix Iaaf) de Dakar en s'adjugeant les médailles d'or dans les épreuves du 100m, 800m et 3000m hommes.
Aziz Ouhadi a réussi une belle course au 100 mètres avec un chrono de 10.09 devançant au finish l'Ivoirien Benyoussef Meité (10S.21ct) et le français Jimmy Vicant (10.23).
A l'épreuve du 800 mètres, Amine Laalou a franchi premier la ligne d'arrivée avec un chrono de 1mn46.65, devant le Kenyan Job Kinyor (1.46.91) et son compatriote Edwin Kemboi (1.47.18).
Dans un très tactique 3000 mètres, Mohamed Moustaoui s'adjuge le sacre de l'épreuve en terminant premier avec un chrono de 7mn43.99. Arrive en deuxième position le kenyan Joseph Kiturki Plimo (7mn44.12) talonné par son compatriote Patrick Mugur Ereng (7.44.16).
Dans ce meeting, le Marocain Yahya Berrabah a réussi à décrocher la deuxième position dans l'épreuve de Saut en longueur avec une performance de 7m89. Le sacre de l'épreuve a été remporté par le russe Aleksandr Menkov avec un saut de 8m16.

AUTORISATION D'ELAGAGE OU DE COUPE D'ARBRE

Toute personne physique ou morale peut demander l’élagage d’un arbre auprès de la Direction de l’aménagement urbain.

Qui peut faire la demande ?

Tout citoyen ou association peut demander à élaguer un arbre.

Quels sont les documents à fournir ?

une demande adressée au Maire

Une autorisation provisoire du service technique

L'autorisation du service des eaux et forêts

Quel est le coût ?

Bénéficier d’un secours d’indigence de la Ville de Dakar

L’aide municipale communément appelée « secours » est un appui ponctuel destiné à soutenir les cas d’urgence de subsistance.

La nature de l’appui est

- une aide financière

- une aide en nature

Qui peut faire la demande ?

Indigent ou nécessiteux habitant le périmètre communal de la Ville de Dakar.

Quels sont les documents à fournir ?

Une demande adressée au maire

Une photocopie de la carte nationale d'identité

Un certificat de domicile

Toute autre pièce pouvant justifier la nature de la demande : dossier médical, certificat de décès, etc.

Pages