La ville de Dakar décroche la mention «Très Bien» de l’Armp

«La ville de Dakar a une excellente progression depuis les audits de 2008, car toutes les recommandations de 2009 et 2010 ont été apurées, selon le consultant Baye Ibrahima Diagne, membre de l’ARMP. Une très bonne progression a été notée pour certaines structures comme ‘’l’Agence de développement municipal (Adm), le Comité national de lutte contre le Vih/sida (Cnls), Agence nationale de la promotion de l’investissement et des grands travaux (Apix), l’Agence des travaux et de gestion des routes (Ageroute) et l’Hôpital principal de Dakar», a-t-il déclaré. 

Après les artères de la ville de Dakar, Khalifa Sall « désencombre » ses plages

Après les artères de « sa » ville de Dakar qu’il a « désencombrées » de tables et autres matériels des marchands ambulants, le maire Khalifa Sall agit sur les plages notamment celles d’anse Bernard et du Terrou bi où, à l’issue de la visite de policiers qui y ont procédé à  une vague d’arrestations pas plus tard qu’hier nuit, livre la Rfm qui souligne la présence des agents de nettoiement qui  parachévent l'opération ce matin même sur les lieux  devant les marchands déguerpis qui constatent les dégâts.  

Le conseil municipal adopte un projet de pose de gazon synthétique sur 19 terrains

APS: Le conseil municipal de Dakar a adopté un "budget-programme" de "fourniture et de pose de gazon synthétique" sur 19 terrains situés dans les communes d'arrondissement de la capitale, a annoncé lundi son président Khalifa Ababacar Sall.

"Le budget-programme de fourniture et de pose de gazon synthétique vient d’être adopté et la commission [jeunesse, vie associative, sports et loisirs] va le finaliser avec les prestataires, qui ont été choisis", a affirmé M. Sall lors d’une séance plénière du conseil municipal. 

Ce "budget-programme", les subventions allouées à la ville de Dakar par celle d'Evry (France), le remplacement des conseillers municipaux décédés, les conditions d'octroi du titre de maire honoraire de la ville de Dakar, et d'autres questions, étaient au menu de la séance plénière. 

Selon Khalifa Ababacar Sall, le marché Kermel de Dakar - situé dans le quartier d'affaires et résidentiel de Dakar-Plateau - sera doté d'un parking de 250 places, d'une esplanade et d'un "espace vie".

Le conseil municipal a aussi décidé, en séance plénière, de mettre en valeur un terrain de 700 mètres carrés acheté au groupe de presse privé Sud Communication, selon son président. "Nous allons le mettre en valeur, avec différents projets immobiliers, des bureaux et un parking."

La réunion a permis aussi au conseil d'élire Babacar Mbengue, actuel maire de la commune d’arrondissement de Hann Bel-Air, au poste de 12ème adjoint du maire de Dakar. Il remplace Abdel Kader Sabara, qui est décédé. 

Khalifa Sall veut changer Dakar à tout prix

Le maire de Dakar Khalifa Sall a présidé hier jeudi 27 juin le lancement des travaux de la voirie urbaine de la ville de Dakar. Ce programme est financé par un prêt d’un montant de 11 milliards de franc Cfa par la banque Ouest africaine de développement Boa.

11 milliards de franc Cfa. Tel est le montant du budget du projet de réhabilitation  de la voirie urbaine de Dakar. Le lancement de ce projet a été fait hier jeudi 27 juin à Grand Yoff sous la présidence du maire de Dakar Khalifa Ababakar Sall .Selon lui ce  projet qui  consiste  réhabiliter la voirie urbaine de Dakar et à  jeter les bases du stationnement dans la ville de Dakar est accompagné de deux autres grands  projets. «  Nous avons démarré le pavage après 10 milliards  d’investissement. Maintenant  nous avons décidé de mettre encore 3 milliards cette année  pour continuer le pavage des rues de Dakar mais surtout  nous allons démarrer dans un mois le projet de 10 milles points  lumineux pour  l’éclairage des quartiers de Dakar  avec un programme spécial pour Fann résidence et  Point  E », a-t-il fait savoir.

Khalifa Sall veut changer Dakar à tout prix

Le maire de Dakar Khalifa Sall a présidé hier jeudi 27 juin le lancement des travaux de la voirie urbaine de la ville de Dakar. Ce programme est financé par un prêt d’un montant de 11 milliards de franc Cfa par la banque Ouest africaine de développement Boa.

11 milliards de franc Cfa. Tel est le montant du budget du projet de réhabilitation  de la voirie urbaine de Dakar. Le lancement de ce projet a été fait hier jeudi 27 juin à Grand Yoff sous la présidence du maire de Dakar Khalifa Ababakar Sall .Selon lui ce  projet qui  consiste  réhabiliter la voirie urbaine de Dakar et à  jeter les bases du stationnement dans la ville de Dakar est accompagné de deux autres grands  projets. «  Nous avons démarré le pavage après 10 milliards  d’investissement. Maintenant  nous avons décidé de mettre encore 3 milliards cette année  pour continuer le pavage des rues de Dakar mais surtout  nous allons démarrer dans un mois le projet de 10 milles points  lumineux pour  l’éclairage des quartiers de Dakar  avec un programme spécial pour Fann résidence et  Point  E », a-t-il fait savoir.

Les cultures urbaines doivent être les vecteurs de l’urbanité, selon le maire de Dakar

 Dakar, 25 juin (APS) – Les cultures urbaines doivent être les vecteurs de l’urbanité, a déclaré mardi le maire de Dakar, assurant qu'il est '’prêt à payer le prix de l’impopularité et le prix politique’’ en vue de ‘’mener à bien le projet Dakar, ville propre''.

''L’urbanité, c’est une conscience, un savoir-faire, un comportement, une attitude, un état d’esprit qu’il faut construire. Ce ne sera pas facile car les Sénégalais ont besoin d’être formatés et accompagnés (…) mais nous sommes d’accord et prêts à relever le défi’’, a dit Khalifa Sall.

Il s’exprimait lors du lancement du single intitulé ‘’Dakar set Wecc, aqu dëkk-bi’’ (Dakar propre, les droits de la ville). Ce CD de sensibilisation, destiné à une diffusion gratuite, a été réalisé par quatre artistes sénégalais : Xuman, Maxi Krezy, Yoro Ndiaye et Ablaye Mbaye. Ce CD, déjà distribué à des centaines d’exemplaires, sera accompagné d’un clip.

Selon Khalifa Sall, ce CD ‘’interpelle mais surtout éduque’’. ‘’Il faut, a-t-il dit, que les Dakarois recouvrent le plaisir à marcher dans les rues de Dakar (…) et nous somme prêts à en payer le prix de l’impopularité et le prix politique (…) et dans ce cadre la mairie est en train de nouer un partenariat avec les mouvements urbains et accompagner la construction de la maison des cultures urbaines’’.

Initiative de la mairie : Le Cd « Akhou Dekeu-bi » sensibilise sur la propreté à Dakar

Dans le souci de maintenir la capitale propre, le maire de Dakar, Khalifa A. Sall a lancé, hier, un Cd intitulé « Akhou Dekeu-bi ». Ce single vise à sensibiliser les citoyens sur la santé publique, la propreté et les bons comportements.

Le maire de la ville de Dakar, Khalifa Ababacar Sall, a procédé, hier, au lancement officiel d’un Cd de sensibilisation sur l’urbanité intitulé « Akhou deuk-bi», réalisé par les artistes Gun man Xuman, Ablaye Mbaye, Maxi Crazy et Yoro Ndiaye. « Nous devons beaucoup faire afin que Dakar soit comme Paris », tel est le refrain du morceau.

Dans sa communication, M. Sall a demandé aux citoyens d’être plus responsables. « Un peuple a besoin d’espérance, de vision et de rêve. Nous ne voulons pas de ce Dakar que vous décrivez. Le contenu de ce message interpelle, mais surtout éduque », a réagi l’édile de la capitale, peu après avoir écouté le tube. D’ailleurs, il envisage de pérenniser cette initiative. La production avait été initiée en 2010 par la Direction de la culture de la ville de Dakar afin d’accompagner le vaste programme d’investissements de la mairie pour l’aménagement urbain de Dakar et pour promouvoir les comportements citoyens nécessaires à la réussite de l’action de l’équipe municipale dans ce domaine.

GESTION BUDGÉTAIRE 2012: La ville de Dakar Un excédent de recettes de plus de 6 milliards

Le conseil municipal a voté le compte administratif 2012 et le programme triennal d'investissement en matière de santé, d’équipements sanitaires. C’était hier à l’occasion d’une plénière de la mairie. Selon, le maire de Dakar Khalifa Ababacar Sall  confirme, malgré une baisse des recettes, elles ont été assez conséquentes en 2012 du fait du concours spécial apporté par l’État''. Dans son exposé, le DAF avait relevé que la gestion 2012 est clôturée avec un excédent de 6.554.936.396 F CFA, dont 36.582.684.12 F CFA de recettes de fonctionnement et 6.972.252.284 F CFA  de recette d'investissement.

Selon le DAF, cette augmentation des recettes est due essentiellement au fonds de concours spécial accordé par l’État d'un montant de plus de 12 milliards F CFA.

La non prise en compte de ce fonds de concours qui est une recette exceptionnelle, permet de constater une légère baisse des recettes.

Il a aussi noté la baisse non justifiée des impôts locaux de 2012 par rapport  à l'année 2011. Aussi, a t-il rappelé l'impérieuse nécessité d'une implication des services de la ville de Dakar dans le circuit de définition de l'assiette et du recouvrement des impôts locaux.

L’essentiel des dépenses d'investissement porte sur la voirie : les pavages, l'aménagement des réseaux électriques, l’installation des feux tricolores et l'acquisition de terrains.

Il a enfin fait remarquer la faiblesse du fonds de dotation à la décentralisation par rapport aux compétences transférées. A ce niveau, on peut constater que le transfert concomitant des compétences et des moyens n'est pas encore effectif.

Khalifa Sall, Maire : « La ville de Dakar n’a plus de dettes à court terme »

Hier, le Conseil municipal de la ville de Dakar s’est réuni sous la présidence du maire Khalifa A. Sall qui s’est dit satisfait de la maîtrise des dépenses.

Le Conseil municipal de la ville de Dakar était en séance plénière dans la salle des délibérations de la mairie. Les conseillers municipaux ont examiné l’ordre du jour portant sur le compte administratif, l’autorisation de programme pour le renouvellement des équipements médicaux et la délibération portant autorisation spéciale de recettes et de dépenses.

Lors de cette rencontre, le vote de la réaffectation de l’excédent budgétaire a été effectif. «Cette année nous n’avons pas beaucoup souffert, parce que nous avons mieux maîtrisé nos dépenses, malgré une baisse des recettes d’environ 400 millions de francs Cfa; ce qui est inquiétant », a déclaré l’édile de la capitale Khalifa Ababacar Sall. Il dira que ces recettes ont été améliorées de façon conséquente grâce au concours spécial des 12 milliards apportés par l’Etat du Sénégal. Il a  remercié,  sur ce point, le président  de la République Macky Sall et son gouvernement qui ont accompagné les autorités municipales dans l’obtention de ressources. « L’année 2012 a été éprouvante », a-t-il fait comprendre. Selon M. Sall, 55% du budget de la mairie de Dakar ont été alloués aux investissements. «Nous avons investi dans les grandes infrastructures », a-t-il avancé.

LUTTE CONTRE LES NOYADES : la mairie de Dakar "arme" les surveillants de baignade de la plage

La Ville de Dakar procède à la remise officielle d’un lot de matériel de sauvetage aux surveillants de baignade de la plage de Ngor, ce samedi 22 juin 2013 à 11 heures à ladite plage (près de l’hôtel Ngor Diarama), nous apprend un communiqué des services de Khalifa Ababacar Sall.

La cérémonie sera présidée par le docteur El Hadj SARR, adjoint au maire de Dakar et président du comité technique sur les plages, en présence des autorités de la commune d’arrondissement de Ngor et des surveillants de baignade. 

Le document indique que le matériel composé par des planches, des gilets de sauvetages, des boîtes à pharmacie, des kits du sauveteur (sifflets, drapelets, etc.) est un don de la Ville de Marseille à la Ville de Dakar, dans le cadre de la coopération entre les deux municipalités. 

La ville de Dakar va ré-équiper cette année 14 centres de santé, selon le maire

La Ville de Dakar procède à la remise officielle d’un lot de matériel de sauvetage aux surveillants de baignade de la plage de Ngor, ce samedi 22 juin 2013 à 11 heures à ladite plage (près de l’hôtel Ngor Diarama), nous apprend un communiqué des services de Khalifa Ababacar Sall.

La cérémonie sera présidée par le docteur El Hadj SARR, adjoint au maire de Dakar et président du comité technique sur les plages, en présence des autorités de la commune d’arrondissement de Ngor et des surveillants de baignade. 

Le document indique que le matériel composé par des planches, des gilets de sauvetages, des boîtes à pharmacie, des kits du sauveteur (sifflets, drapelets, etc.) est un don de la Ville de Marseille à la Ville de Dakar, dans le cadre de la coopération entre les deux municipalités. 

Une enveloppe de 87 millions de la mairie de Dakar pour lutter contre la pauvreté

La municipalité de Dakar a posé des actes concrets, ce matin, dans la lutte contre la pauvreté. Elle a ainsi distribué des chèques d’un montant global de 87 millions de F Cfa à 226 familles et 5 groupements d’intérêts économiques (Gie) de la ville. 

Les montants vont de 50.000 à 200.000 FCfa pour les prêts individuels aux différentes familles et de 500.000 à 2 millions de FCfa pour les Gie, selon les précisions de la 5e Adjointe de Khalifa Ababacar Sall, chargée des Affaires sociales.

Meeting international : 120 athlètes de 30 pays attendus à Dakar

A une semaine du début de la 6ème édition du Meeting international Iaaf de Dakar, le comité d’organisation a fait face, hier, à la presse pour faire l’état des préparatifs. Quelque 120 athlètes issus d’une trentaine de pays sont attendus. Ils vont participer aux 16 épreuves au programme, le 2 juin.

Les organisateurs du meeting international d’athlétisme de Dakar veulent réussir leur manifestation prévue, cette année, le mercredi 12 juin après avoir fait l’impasse dessus en 2012. Quelque 120 athlètes internationaux issus de 30 pays sont attendus sur les pistes, sautoirs et aires de lancers du stade Léopold Sédar Senghor pour un budget d’un million de dollars (environ 500 millions  de FCfa). Une manne dont le plus grande partie sera réservée aux primes allouées aux athlètes et qui vont « de 500 à 6.000 dollars », renseigne Momar Mbaye. Le président de la Fédération sénégalaise d’athlétisme précise qu’en plus de ces cachets conventionnels, des traitements spéciaux seront accordés en fonction du standing de l’athlète. Les organisateurs du meeting de Dakar ont annoncé hier la participation de grands noms de l’athlétisme mondial, comme le champion olympique algérien du 1 500 m, Taoufik Makhloufi qui sera l’attraction de la réunion. D’autres non moins prestigieux dont le Kényan Daniel Komen, la championne du monde en titre du 400 m, la Botswanaise Amantle Montsho, et ses partenaires du Centre international d’athlétisme de Dakar comme le Burkinabé Innocent Bologo sur 100 et 200 m seront également de la partie. Le champion du monde du 100 m à Paris en 2003, Kim Collins, originaire de Saint Kitts et Nevis est aussi attendu. Les athlètes nationaux les plus en vue du moment ne seront pas en reste avec Ndiss Kaba Badji à la longueur, Amy Sène ou encore Mamadou Kassé Hanne qui a réalisé la 4ème meilleure performance mondiale sur 400 m haies sont attendus. Ce dernier doit d’ailleurs retrouver le Sud-Africain Cornel Fredericks qui avait remporté le concours que Kassé Hanne avait bouclé à la 3ème place en 2011. Ndiss Kaba Badji, lui, aura à faire face au Français Salim Sdiri et au Polonais Marcin Starzak tout comme le tenant du titre, le Botswanais Kabelo Kgosiemang, qui débarquent à Dakar avec de belles performances. Fatoumata Diop devra remplacer Amy Mbacké Thiam au 400 m Dames où elle va côtoyer sa compatriote Ndèye Fatou Soumah.

CURAGE DES CANAUX A CIEL OUVERT : Khalifa Sall irrité par le vol des matériels de la mairie

DAKARACTU.COM:  La mairie de Dakar, à l’approche de la saison des pluies, veut prendre le taureau par les cornes. C’est dans cette optique que l’édile de Dakar entrepris depuis ce week-end une opération de curage des canaux à ciel ouvert. Sur le terrain, le maire socialiste a plus qu’été irrité par l’état d’encombrement de ces canaux d’irrigation des eaux de pluie et le manque de civisme des dakarois, eu égard au vol régulier dont font l'objet les couvercles des rigoles et autres regards, sans oublier les installations photo-voltaïques. « Les gens volent tout maintenant ! Les couvercles des canaux, les poteaux, les horloges…

Communiqué de presse du maire de Dakar sur les espaces libérés dans le cadre du désencombrement de la voie publique

Monsieur Khalifa Ababacar SALL, Maire de la Ville de Dakar, informe les automobilistes qu’il est formellement interdit de stationner sur les espaces libérés dans cadre des opérations de désencombrement de la voie publique

Par conséquent, aucun automobiliste ne peut se prévaloir d’un droit à un stationnement sur lesdits espaces qui sont exclusivement réservés à la circulation des piétons.

GESTION PARTICIPATIVE : Cheikh GUEYE pour une meilleure implication des délégués de quartier

Le 1er adjoint au maire de la Ville de Dakar, Cheikh Guèye, exhorte les délégués de quartier à mieux s’acquitter de leurs tâches. C’était à l’occasion de la remise d'attestation lors du séminaire de clôture sur la formation des délégués de quartier.

Le séminaire de partage et de mise à niveau à l’intention des 400 délégués de quartier de Dakar s’est terminé samedi dernier au Centre de formation professionnelle et de perfectionnement du personnel municipal (Cfpppm). Les ateliers, animés par des cadres des administrations centrale et municipale, des commissaires de police et des magistrats ont porté sur les rôles et  attributions des délégués de quartier dans le cadre du processus de décentralisation. Toutefois, les modules étaient axés sur les fonctions du délégué de quartier en matière de police, d'hygiène, d'état-civil, etc. Au terme de ce séminaire de 5 jours (du 13 au 18 mai), le premier adjoint au maire de Dakar, Cheikh Guèye, a invité les délégués de quartier à bien s’acquitter de leur tâche. « Nous devons assurer nos mandats et passer le témoin à d’autres. Des maires nous ont précédés et maintenant, ils nous ont remis le flambeau », a dit le représentant de l’édile de la capitale, Khalifa Ababacar Sall.

Khalifa Sall clôture la formation de 400 délégués de quartiers de Dakar

Le maire de Dakar a clôturé, ce matin, la séance de formation de 400 délégués de quartiers de la capitale. La cérémonie s’est déroulée au Centre de formation et de perfectionnement du personnel municipal de Grand-Dakar. Après avoir bénéficié des renforcements de capacités sur leurs responsabilités dans le cadre de l’Acte 3 de la décentralisation, les délégués de quartiers ont reçu un à un leurs diplômes des mains de Khalifa Ababacar Sall. 

Khalifa SALL, maire de DAKAR : « Nous n’avions pas cessé de les informer de la libération de la voie publique »

Des marchands ambulants ont indiqué n’avoir pas reçu de sommation. Le maire de Dakar, Khalifa Sall, affirme le contraire.  

A plusieurs reprises, « les tabliers » ont interpelé Khalifa Sall pour lui signifier leur désaccord. Chaque fois, il s’est arrêté pour les écouter et échanger avec eux, sans faire dans la langue de bois. La plupart d’entre eux soutiennent n’avoir pas été mis au courant de ce déguerpissement. Mais Khalifa Sall s’inscrit en faux contre cet argument. « Soit vos responsables ne vous ont pas dit la vérité, soit il y a un problème de communication », relève-t-il. « Depuis 3 ans, nous ne cessons de vous informer du processus de libération des emprises de la voie publique. En novembre 2012, nous avons échangé avec vos responsables pour leur fait part du déguerpissement. Avant-hier, (vendredi, Ndlr), nous avons passé des communiqués sur les ondes des radios pour informer les populations, notamment vous », rectifie l’édile de Dakar. « Nous sommes des pères de famille.

Education : La mairie de Dakar récompense les 500 meilleurs élèves de la Ville

Dans le cadre de la célébration de la quatrième édition de la Fête des écoles, la mairie de Dakar a procédé, lundi dernier,  à la récompense de 500 élèves qui se sont brillamment illustrés durant l’année scolaire. L’objectif est de susciter la culture de l’excellence à l’école.

La mairie de Dakar, à travers ses projets éducatifs, a procédé, lundi dernier, à la célébration de la quatrième édition de la Fête des écoles. Cette cérémonie, dont le thème est : « La Santé à l’école », a été une occasion pour la ville de Dakar de récompenser les 500 meilleurs élèves qui se sont illustrés durant l’année scolaire. L’objectif est d’œuvrer pour la culture de l’excellence, mais aussi de l’esprit de compétition.

Du Cours d’initiation (Ci) au Cours moyen deuxième année (Cm2), ces élèves, issus des différentes écoles élémentaires du département de Dakar, ont eu droit chacun à un cadeau. Pour les classes de Cm2, il a été question d’un concours national qui a permis de choisir quatre élèves ayant obtenu les meilleurs résultats. Ces derniers ont eu chacun un ordinateur portable. Venu  présider la  manifestation,  l’adjoint au maire de Dakar  est revenu sur le sens de cette cérémonie. «  L’éducation étant une compétence transférée, cette cérémonie constitue un grand moment pour la ville de Dakar.

Pour nous, c’est une façon de manifester aux élèves notre reconnaissance », a fait comprendre Cheikh Guèye. Il a soutenu aussi que « La Fête des  écoles » traduit l’engagement et la détermination de la mairie à accompagner les parents d’élèves en termes de prise en charge des préoccupations de l’école. « Nous sommes déterminés à faire de l’école un espace d’engagement, de détermination, mais aussi de loisirs », a déclaré M. Guèye. Au-delà des élèves, c’est la communauté éducative qui a été fêtée avec la décoration des  directeurs d’écoles devant faire valoir leurs droits à la retraite. Pour Seyni Wade, inspecteur d’académie de Dakar, par ailleurs représentant du ministre de l’Education nationale, cette cérémonie est  la concrétisation de la culture de la qualité à l’école. Laquelle est sur le bon chemin, avec la mise en place du Programme d'amélioration de la qualité, de l'équité et de la transparence (Paquet).

Pages