Khalifa Sall, Maire : « La ville de Dakar n’a plus de dettes à court terme »

Hier, le Conseil municipal de la ville de Dakar s’est réuni sous la présidence du maire Khalifa A. Sall qui s’est dit satisfait de la maîtrise des dépenses.

Le Conseil municipal de la ville de Dakar était en séance plénière dans la salle des délibérations de la mairie. Les conseillers municipaux ont examiné l’ordre du jour portant sur le compte administratif, l’autorisation de programme pour le renouvellement des équipements médicaux et la délibération portant autorisation spéciale de recettes et de dépenses.

Lors de cette rencontre, le vote de la réaffectation de l’excédent budgétaire a été effectif. «Cette année nous n’avons pas beaucoup souffert, parce que nous avons mieux maîtrisé nos dépenses, malgré une baisse des recettes d’environ 400 millions de francs Cfa; ce qui est inquiétant », a déclaré l’édile de la capitale Khalifa Ababacar Sall. Il dira que ces recettes ont été améliorées de façon conséquente grâce au concours spécial des 12 milliards apportés par l’Etat du Sénégal. Il a  remercié,  sur ce point, le président  de la République Macky Sall et son gouvernement qui ont accompagné les autorités municipales dans l’obtention de ressources. « L’année 2012 a été éprouvante », a-t-il fait comprendre. Selon M. Sall, 55% du budget de la mairie de Dakar ont été alloués aux investissements. «Nous avons investi dans les grandes infrastructures », a-t-il avancé.

« À la fin de l’année 2013, on n’aura plus de dette à court terme. Nous aurons à payer 11 milliards de dettes qui s’étendent sur 13 ans à la Banque ouest-africaine de développement (Boad) avec un taux d’intérêt de 5,5% différé sur 2 ans. Nous allons lancer, le 27 juin prochain, le Programme de la voirie urbaine avec le directeur général de la Boad. Il y a aussi la dette de 6 milliards de francs Cfa contractée à l’Agence française de développement (Afd) pour l’éclairage public de la ville. Elle est payable sur 20 ans avec 2% de taux d’intérêt différé sur 2 ans. Ce sont des dettes douces que nous laisseront à nos successeurs ; et cela est normal. Nous ne voulions pas laisser à nos remplaçants en 2014 des impayés de 16 ou 18 milliards», a expliqué l’édile de la capitale. « Nous avons beaucoup fait sur l’assainissement financier pour l’année 2013. Nous avons resserré notre budget pour dégager des marges d’investissements en direction de 2013 », a-t-il poursuivit.

En outre, il a indiqué que la mairie s’attelle à recaser dans les 8 voire 9 mois prochains les marchands ambulants dans les sites retenus tels que Félix Eboué et Petersen. Dans le domaine sanitaire, Khalifa A. Sall envisage, avec sérénité, d’inaugurer les centres de santé de Ngor, Hann Bel-Air et Liberté. Il a aussi prévu de rééquiper 14 centres de santé de Dakar et faire l’hôpital des Parcelles assainies ; tout pour un coût de 3 milliards de francs Cfa. Dans un registre différent, M. Sall a annoncé  que 15 terrains municipaux seront gazonnés d’ici la fin de l’année et que les travaux vont démarrer incessamment.

 

Serigne Mansour Sy CISSE