Khalifa Sall, maire de Dakar, homme de l’année xalima 2013

xalima.com: L’homme de l’année Xalima est… Khalifa Sall !!! Après Amadou Mactar Mbow, Latif Coulibaly, Oustaze Alioune Sall, Y’en A Marre et Mimi Touré, le Maire de Dakar nous semble être la personne qui aura le plus marqué l’année 2013..

Seulement, il est important de rappeler ceci : dans un souci permanent d’innover, nous avions voulu accompagner cette édition d’une interview du lauréat. Dans cette perspective, depuis plusieurs jours maintenant nous sommes entres en contact avec le cabinet du maire pour lui signifier notre choix et fixer un rendez-vous pour un entretien. Les démarches se poursuivent et le maire  a été mis au parfum mais comme au Sénégal tout va lentement… Notre idée a sans doute filtré ….

Initié depuis 2008, cet exercice de la rédaction de Xalima vise à mettre en évidence un Personnage dont l’activité aura eu durant l’année  un impact considérable sur le Sénégal d’aujourd’hui et de demain.

Le lauréat peut être un politique, un musicien, un écrivain, un marabout ou tout juste un citoyen que les circonstances de la vie ont amené à marquer  considérablement l’esprit des sénégalais et la marche du pays.

Certains diront  « mais Dakar ce n’est pas le pays » ! A priori oui. Mais Khalifa Sall a été choisi par Xalima parce qu’il a révolutionné l’offre politique. Jamais un dirigeant n’a dit avec autant de clarté « je m’en fou d’un second mandat. J’irai au bout de  mon programme et je ferai ce pourquoi les sénégalais m’ont élu ». C’est historique !  Au moment où  le Chef de l’Etat Macky Sall, un an à peine après son élection, déclare sa candidature  à la prochaine  présidentielle, le maire de Dakar rappelle de fort belle manière  un principe qui devait être une banalité : «  UN mandat c’est d’abord pour travailler ».

Aujourd’hui, Dakar respire. De la place de l’Indépendance, on aperçoit le marché Sandaga grâce au recasement des marchands ambulants qui trainaient sur l’avenue Pompidou ex-Ponty. Les élèves de Dakar se voient proposer du lait chaque matin à l’école. Les familles démunies sont assistées de manière significative. Les rues de Dakar sont entrain d’être pavées. Un récent rapport d’audit de l’ARMP lui a attribué un satisfecit et des encouragements pour sa gestion rigoureuse des deniers publics. Il faut dire aussi que Khalifa Sall, expert en organisation des élections, a longtemps prêché partout en Afrique la nécessité pour nos Etats d’instaurer la bonne gouvernance. Aujourd’hui, tout son auditoire africain regarde le théoricien exercer le pouvoir. Evidement, cela n’explique pas tout, mais cet aspect des choses demeure une des pièces importantes du puzzle pour comprendre le succès actuel du Maire de Dakar.

Notre seul souhait en le désignant comme « homme de l’année » est de montrer qu’il est possible de faire autrement la politique au Sénégal pour que son exemple fasse tâche d’huile afin que tous les « supposés leaders politiques du Sénégal » s’en inspirent !

 

PS: Khalifa Sall a été désigné homme de l’année,  le 12 décembre, lors de la délibération d’un jury composé essentiellement de la rédaction de xalima.