ATHLETISME 7e MEETING INTERNATIONAL DE LA VILLE DE DAKAR: De grosses pointures à l’affût

Sud Quotidien: Le comité d’organisation du meeting international d’athlétisme de la ville de Dakar prévu à Dakar, le samedi 28 mai prochain, est en œuvre pour la bonne tenue de ce grand rendez-vous de l’athlétisme. Cette manifestation est partie pour enregistrer la présence de grosses pointures de l’athlétisme mondial à la recherche de points pour les JO de Londres 2012. Leur présence a été annoncée hier, par les membres de la Fédération sénégalaise d’athlétisme au cours de leur point de presse tenu hier, jeudi 19 mai, au siège de la Fédération. À côté de la ville de Dakar, qui va contribuer à hauteur de 80 millions de FCfa.Cfa, les organisateurs s’attèlent à boucler le budget de 350 millions de FCfa retenu pour cet événement sportif qui est inscrit sous le label world challenge de l’Iaaf. Des champions du monde et olympiques sont attendus sur la piste de la 7e édition du grand meeting international de la ville de Dakar qui aura lieu le samedi 28 mai prochain au stade Léopold Sédar Senghor. L’annonce a été faite hier par Ibrahima Cissé, président de la fédération sénégalaise d’athlétisme lors de son point de presse tenue au siége de la Fédération sénégalaise d’athlétisme.La présence des athlètes figurant dans le classement des 30 meilleurs athlètes de l’Iaaf, ajoutée à celle des grosses pointures mondiales comme la Sud africaine Caster Semenya, championne du monde du 800 m, du sprinter américain Shawn Crawford, de la Française Muriel Hurtis, du champion d’Afrique ivoirien Méité ou encore du botswanais Amanthlé Montsho devrait relever, plus que les autres éditions, le plateau. Surtout qu’il intervient à une année préolympique qui oblige les athlètes d’aller rechercher les minima qui leur permettent de se mettre à l’abri d’une qualification aux prochains JO.

Le comité d’organisation du meeting international de Dakar compte en tout cas mettre tout en œuvre pour faire participer tous les athlétes de renom à ce rendez vous de Dakar qui fait partie des 14 meetings inscrit dans le label world challenge et retransmis dans 149 pays. Du côté sénégalais, hormis le triple sauteur Ndiss Kaba Badji, éloigné des pistes par une blessure, les athlètes titillant le haut niveau à l’image de la championne d’Afrique du lancer du Marteau, Amy Sène ou encore Amy Mbacké Thiam sont inscrites dans le programme des compétitions (huit épreuves hommes et 8 épreuves dames).Pour la réussite de l’évènement, la mairie de Dakar a revu à la hausse l’enveloppe allouée à la manifestation en portant la subvention à 80 millions de F Cfa. Cette rallonge de 20 millions participe, selon Benoît Sambou, conseiller technique du Maire de Dakar, à cette ambition de faire de Dakar un carrefour sportif. L’organisation des «olympidak» qui s’étalent du 25 au 29 mai participe d’ailleurs à cette volonté du maire de Dakar de mobiliser les populations dakaroises autour du sport.En dehors de la contribution de la mairie de Dakar, le comité d’organisation s’attèle à boucler son budget qui s’élève à 350 millions auprès des partenaires nationaux. La compétition est dotée d’une prime de victoire allant de 5.500 dollars (2.530.654 francs) à 300 dollars (137.632 francs). L’innovation majeure de cette année est la course de 200 m qui sera disputée par les grands ténors de la lutte sénégalaise. Une manière d’amener les lutteurs à s’intéresser à l’athlétisme. En tout cas, les organisateurs ont décidé de faire bénéficier au vainqueur d’un stage de préparation à Rouen en France. Les artistes de la place seront également associés à l’évènement. Et pour ce volet les artistes Viviane Ndour, Salam Diallo, Da Brains, Titi et Waly Seck sont annoncés pour animer les podiums. par Omar DIAW