ATHLETISME POUR SA PROMOTION AU SENEGAL : Lamine Diack introduit le Kids’ athletics à l’école.

kidsWalfadjiri: Grâce à un partenariat entre l’Iaaf et la ville de Dakar, les écoles de la capitale bénéficient d’un programme sportif qui sera axé sur l’athlétisme. Ce programme dénommé Kids’ athletics est conçu par le président de la Fédération internationale de l'athlétisme amateur (Iaaf), Lamine Diack, en personne. Ce programme éducatif a pour objectif principal d’aider les enfants à développer leurs habiletés motrices dans le domaine de l’athlétisme.

Le Kids' athletics sera dorénavant enseigné à l'école sénégalaise, précisément dans l'élémentaire. Son objectif principal est d’aider les enfants à développer leurs habiletés motrices dans le domaine de l’athlétisme. Il ne s’agit point de détecter des talents, ni de rendre ceux-ci performants, mais, précise-t-on, de proposer des épreuves axées sur les besoins liés au développement de l’enfant. Celles-ci doivent respecter les exigences que sont la motivation, l’accessibilité et la formation. Pour faciliter son introduction à l'école, un groupe d’une trentaine d'enseignants, venant des différentes Inspections départementales de l’éducation (Ide) et de l’Inspection d’académie de Dakar, a subi, pendant trois jours, une formation dans ce sens, à la Piscine nationale olympique de Dakar.

Chargé d’outiller ces derniers dans ce nouveau projet éducatif, l’instructeur de la Fédération internationale d'athlétisme amateur (Iaaf) indique qu'‘il s’agit dans cette séance de formation de former les formateurs’. En d’autres termes, explique M. Malek, qui est d'origine marocaine, ‘ces personnes vont démultiplier ce qu’elles ont appris ici, au niveau des écoles de leurs circonscriptions respectives’. Cette formation a consisté à mettre à la disposition des participants les outils nécessaires à la mise en œuvre du Kids’ athletics.

Dans un premier temps, il a été question d’une imprégnation théorique du programme. L’instructeur de l’Iaaf a, tout d'abord, tenu à expliciter le concept du Kids’ athletics, avant de donner les raisons de son introduction dans les programmes scolaires. Il indique ainsi que cent vingt-sept pays ont déjà souscrit au Kids’ athletics. Dans la même veine, deux documents, ayant respectivement trait à la description des épreuves et à la préparation des fiches pédagogiques, ont été remis aux participants.

Dans la phase pratique, des élèves de l’école élémentaire Point E 2 ont été utilisés pour les tests. Ils ont été répartis en équipes de huit et ont travaillé sur six ateliers (Relais-navette, Médecine-ball, Formule 1, Vortex, Saut-perche, Saut croix). Les compétitions qui ont été organisées avec une maîtrise parfaite des rôles des officiels, se sont déroulées à l’image des meetings d’athlétisme dans une ambiance colorée.

Venu encourager les formateurs, le président de l’Iaaf s’est félicité de l’engagement des enseignants à œuvrer pour le développement de l’athlétisme à l’école. ‘Il faut que l’école sénégalaise redevienne ce qu’elle avait été par le passé’, exhorte le président Lamine Diack. Donnant son exemple, il soutient que l’école a formé des génies et des champions sportifs.

Quant au maire de Dakar qui a présidé la cérémonie de remise des diplômes aux participants, il a fait comprendre que ce projet, destiné aux écoles de la capitale, entre dans le cadre d’un vaste programme de prise en charge des besoins des enfants. Dans cette perspective, annonce Khalifa Sall, un meeting d’athlétisme scolaire sera organisé cette année pour les élèves de Dakar.

Mamanding Nicolas SONKO