COMMUNIQUE DE PRESSE: Suite à l'article du journal « L’As »,du mercredi 11 janvier 2017, a publié à sa Une « Le trésor de guerre de Khalifa Sall : 500 millions pour la communication et 1,8 milliard de divers »

En relatant la session budgétaire du Conseil municipal du mardi 10 janvier 2017, le quotidien « L’As », dans sa livraison du mercredi 11 janvier 2017, a publié à sa Une « Le trésor de guerre de Khalifa Sall : 500 millions pour la communication et 1,8 milliard de divers »

 Pour la clarté des débats que le budget 2017 peut susciter, la Ville de Dakar tient à apporter les précisions suivantes.

 D’abord, une précision de nature à évacuer toute polémique sur le budget de communication. En l’état actuel du droit des collectivités locales de notre pays, il n’existe pas de chapitre budgétaire consacré à la communication dans la nomenclature budgétaire des collectivités locales (Cf : l’arrêté interministériel n° 10830/MEFP/MINT/ du 1er décembre 1993 fixant la nomenclature du Budget des Collectivités locales). 

 Ni le Maire, ni la Ville de Dakar ne dispose d’un budget de communication. En vérité, les Cinq Cent Millions (500.000.000) de Francs CFA, inscrits sur le budget 2017, concernent la prise en charge des factures de la SONATEL pour les prestations suivantes : la consommation téléphonique, le programme « Internet à l’école » et la connexion des feux de signalisation tricolores.

 Quand aux Huit Cent Cinquante Millions (850.000.000) de Francs CFA inscrits pour les secours aux indigents, ils donnent la mesure de l’attention particulière que la ville accorde aux Dakarois les plus vulnérables. Prévus dans  la nomenclature budgétaire des collectivités locales,  les secours constituent des dépenses pour porter aide et assistance aux personnes indigentes à l’occasion des fêtes religieuses et/ou dans des situations difficiles. 

Comme les secours aux indigents, les dépenses diverses sont prévues dans la nomenclature budgétaire des collectivités locales et inscrites au chapitre 509 pour un montant d’Un Milliard Trois Cent Cinquante Sept Millions Huit Cent Quatre Vingt Neuf Mille Deux Cent Trente (1.357.889.230) Francs CFA. Ces dépenses concernent les salaires du personnel contractuel, le capital décès, les frais médicaux du personnel, les frais d’hospitalisation du personnel, les frais de recyclage du personnel, l’habillement du personnel, les billets d’avion, l’opération ndogou (ramadan).

 Enfin, et comme c’est le cas depuis 2009, le budget 2017 de la Ville de Dakar sera mis à la disposition de tous les citoyens qui pourront le consulter auprès de nos services compétents et sur le site internet de la ville après son approbation par le Préfet du Département de Dakar. 

 

 Fait à Dakar, le mercredi 11 janvier 2017

Le Service Presse et Communication