Culture

PRESENTATION DE LA MAISON DES CULTURES URBAINES

La Maison des Cultures Urbaines (MCU) est le premier centre installé dans la ville de Dakar et dédié aux métiers des cultures urbaines (vidéo, photo, graphisme, sérigraphie, musiques urbaines, danses urbaines, dj, graffiti, beatbox, mode, streetwear, roller, management, marketin

Lancement de la deuxième phase des activités de la Maison Maison des Cultures Urbaines (MCU)

Ce jeudi 28 juillet a eu lieu la première conférence de presse de la Maison des Cultures Urbaines (MCU ) à l'hôtel de Ville .Présidée par le Maire de Dakar Monsieur Khalifa Ababacar SALL ,cette rencontre a permis d'informer la population dakaroise sur le rôle que la Mcu va jouer en tant que centre de formation d'animation et de documentation aux métiers des cultures urbaines mais aussi d'incubateur de projets .Les responsables de la MCU en ont profité pour remettre les chèques aux 21 bénéficiaires du FACU (fonds d'appui aux cultures urbaines ) doté d'un montant de 10.900.000 Fcfa . Plus de 86 jeunes formés en entrepreneuriat culturel ont reçu leurs attestations et 66 jeunes pour le programme en Deejaying .A cela s'ajoute les 10 meilleurs projets sélectionnés pour l'incubateur culturel dont trois prix spéciaux ont été décernés avec un lot de trois ordinateurs portables et trois clés internet.Dans sa conclusion le Maire de Dakar a annoncé que le FACU va passer de 10 millions à 20 millions en 2017 .

Mention spéciale au collectif des associations qui pilotent la MCU ,les formateurs, le Maire de Dakar et tout le conseil municipal ,les différents partenaires et toute la communauté Hip Hop et des cultures urbaines du Sénégal .

LANCEMENT DU FONDS D'APPUI AUX CULTURES URBAINES (FACU)

La MCU est le premier centre installé dans la ville de Dakar et dédié aux métiers des cultures urbaines (vidéo, photo, graphisme, sérigraphie, musiques urbaines, danses urbaines, dj, graffiti, beatbox, mode, streetwear, vj, jonglerie, roller et  autres sports de glisse etc).

Véritable pôle de formation et de documentation pour les jeunes inscrits dans le secteur des cultures urbaines, elle va leur offrir des formations gratuites de qualité afin de leur permettre de se perfectionner, de se documenter et de s'adapter aux nouvelles mutations socio-culturelles avec l'introduction des nouvelles technologies de l'information et de la communication dans leurs quotidiens.

Initiée par la Ville de Dakar, la Maison des Cultures Urbaines  constitue un cadre d’expression des différentes disciplines des cultures urbaines.

En créant la MCU, la Ville de Dakar s'est inscrite dans une démarche participative et inclusive en y associant des personnes ressources et des organisations spécialisées dans les cultures urbaines basées au Sénégal.

Réservation d’hôtels : ''Jovago'' pour mieux vendre la destination du Sénégal

Jovago le site de réservation d’hôtel numéro 1 en Afrique qui est en collaboration avec le ministère du tourisme pour mettre en place une politique qui s’appelle le Sénégal sur la toile. Jovago a été crée en 2013 par Africa Internet Group. Ils sont présents au Sénégal il y a juste un an. Jovago est présent dans plus de 30 pays d’Afrique comme le Nigéria, le Kenya, la Côte d'ivoire.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE: 2ème Journée nationale de commémoration de la traite des noirs & de l’esclavage 27 avril, Hôtel de Ville de Dakar

Ce 27 avril, en partenariat avec la Ville de Dakar, l'association internationale Mémoires & Partages organise la 2ème édition de la journée nationale des résistances à la traite des noirs et à l’esclavage.

« FEMMES NOIRES & RESISTANCES »- 2ème Journée Nationale de commémoration de l’esclavage au Sénégal

Ce 27 avril, en partenariat avec la Ville de Dakar, l’association internationale Mémoires & Partages organise la 2ème édition de la journée nationale des résistances à la traite des noirs et à l’esclavage.

Décidée par le parlement sénégalais en 2010, cette date fait référence au décret Victor Schoelcher du 27 avril 1848 qui abolit définitivement la traite des noirs en France.

Organisée dans le cadre de la Décennie Internationale des personnes d’ascendance africaine des Nations Unies et sur le thème « Femmes noires & Résistances », cette édition se déroule au sein de l’Hotel de Ville de Dakar toute la journée du 27 avril 2016.

 

COMMUNIQUE DE PRESSE: Coopération Genève-Dakar, le Maire de Genève hôte du Maire de Dakar

Cérémonie de remise d’attestations à la M.C.U. de Ouakam.

A l’occasion de sa visite au Sénégal, prévue du 21 au 23 octobre 2015, le Maire de la ville de Genève sera l’hôte du Maire de la ville de Dakar.  Cette visite s’inscrit dans le cadre d’une coopération conclue entre les deux villes en mai 2011  dans la capitale suisse.

         Au cours de cette visite de trois jours, le Maire de Genève,  son prédécesseur qui est également du voyage,  et le Maire de Dakar, se rendront le jeudi 22 octobre à 15h30 à la Maison des Cultures Urbaines de Ouakam* où, ils seront reçus par le Maire de Ouakam. Les deux délégations procéderont à une cérémonie de remise d’attestations aux pensionnaires de la C.M.U. Pour rappel, le protocole d’accord liant les villes de Genève et de Dakar couvre plusieurs domaines : Culture, éducation et francophonie, Jeunesse, sports, tourisme et loisirs , Démocratie et citoyenneté, Aménagement urbain, planification territoriale et environnement, Développement économique,  Echanges institutionnels,  partage d’expériences et formation.    

APPEL À CRÉATION Aux structures culturelles de la Ville de Dakar Date limite des dépôts le jeudi 20 octobre 2015

Arts vivants et créations numériques

Dans le cadre du Ribidion 2015, semaine de festivités populaires offertes par la Ville de Dakar aux populations dakaroises, mais aussi, plateforme d’expression pour les artistes locaux, le label Dakar Ville Créative Arts Numériques invite les acteurs culturels à présenter un spectacle original d’arts vivants qui mobilise aussi bien le théâtre, le chant et la danse,  que le numérique (photographie, imagerie de synthèse, vidéo, MAO).

Publics visés

Le spectacle aura lieu le vendredi 25 décembre 2015 à la Place de la Nation et sera conçu pour un public populaire, jeune et familial.

La langue usitée dans l’écriture dramaturgique devra être accessible au public visé. 

Indications sur les œuvres attendues

Sont encouragées les propositions qui parviendront à s’inscrire dans le présent et l’environnement dakarois.

Bénéficieront d’un accueil favorable les spectacles qui, tout en conservant leur caractère divertissant, s’attacheront à traiter des problématiques relatives au vivre ensemble et aux défis qui se posent à notre société

Journée nationale de commémoration de l’esclavage le 27 Avril

Le crime aura de beaux jours devant lui tant que chacun choisira sa parcelle de mémoire derrière ses propres œillères.

Le Sénégal célèbre la première édition de la Journée Nationale de commémoration des résistances pour l’abolition de la traite des noirs et de l’esclavage, le 27 avril 2015 à l’hôtel de Ville de Dakar, autour  du thème :

« De l’esclavage à la colonisation : bâtir une mémoire apaisée ».

Le Sénégal est la première république africaine à inscrire dans son corpus juridique la qualification de ce crime contre  l’Humanité.

Le Sénégal, ancienne capitale de l’AOF, du fait de son exceptionnelle position géographique et de son riche héritage historique, est un pays unique par son patrimoine matériel et immatériel issu de la rencontre brutale mais porteuse de civilisations que fut le commerce triangulaire.

Contentieux Mairie de Dakar/Cheikh Tall Dioum : le titre foncier du Cinéma El Mansour de Grand Dakar en cause

La Mairie de Dakar est en contentieux avec l’homme d’affaires Cheikh Tall Dioum. La révélation a été faite hier par le maire Khalifa Sall, lors de la séance du Conseil municipal pour l’examen du budget 2015. C’est le cinéma El Mansour de Grand-Dakar qui oppose la Ville et l’homme d’affaires. «Il faut mettre en place dans une semaine une commission de litiges pour vider le plus rapidement le contentieux avec Cheikh Tall Dioum. Il aurait dit qu’on lui a vendu le local du cinéma et qu’il disposerait du titre foncier, alors que la mairie a tous les documents», a indiqué Khalifa Sall..

COMMUNIQUE DE PRESSE: La Ville de Dakar vient d’être désignée membre du Réseau des villes créatives de l’UNESCO dans la catégorie des arts numériques

logo_vdCette désignation  venant d’un organisme aussi prestigieux que l’UNESCO est le fruit de la volonté politique du Conseil municipal de Dakar appuyée par le soutien formel de l’Etat du Sénégal à travers la Commission nationale pour l’UNESCO mais aussi d’un travail collectif de femmes et d’hommes de culture et de la dynamique communauté des acteurs du numérique qui ont contribué à l’élaboration du dossier de candidature de la ville. 

« Dakar ville créative de l’UNESCO » constitue une reconnaissance des actions réalisées par la municipalité pour développer, avec tous les acteurs, de nouvelles dynamiques culturelles et des convergences artistiques à travers des projets innovants et de son ambition de faire de Dakar, une métropole 2.0.

Cette désignation, qui conforte l’option résolue de la Ville de Dakar de cultiver l’innovation par des échanges, offre de nouvelles opportunités de coopération avec les autres villes sur une plate-forme mondiale, notamment autour d’activités basées sur les notions d’économie créative. En effet, le réseau des villes créatives  vise à développer la coopération internationale entre villes et à les encourager à élaborer des partenariats de développement en accord avec les priorités de l’UNESCO.

Khalifa SALL, Maire de la Ville de Dakar, offre une première tranche de 50 millions de francs CFA, à l’écriture de l’Histoire Générale du Sénégal des origines à nos jours

slMonsieur Khalifa SALL, Maire de la Ville de Dakar, a décidé d’apporter sa contribution à la réalisation de l’Histoire Générale du Sénégal des origines à nos jours, sous la forme d’une subvention de 50 millions de francs CFA, libérables, immédiatement. 

Ladite somme sera logée dans le compte bancaire du CODESRIA, de manière que les travaux de cette entreprise, destinés à doter le peuple sénégalais d’une plus forte conscience historique et d’une plus grande volonté de développement, lui permettant de relever, triomphalement, tous les défis, ne souffrent d’aucun retard. 

Il a, en outre, signé l’accord de partenariat entre la Mairie de Dakar et le CODESEIA, concernant ce grand projet. 

Le Comité d’Initiative remercie, vivement, la Mairie de Dakar et prend note de la désignation du Professeur Abdoulaye Elimane KANE, pour représenter M. SALL au sein du Comité Scientifique de l’Histoire Générale du Sénégal des origines à nos jours. 

Tandem Paris-Dakar : 130 artistes sénégalais conviés au "match retour"

Dakar, 3 oct (APS) – Cent trente artistes sénégalais, conviés par les organisateurs, participent dans la capitale française au ‘’match retour’’, une manifestation considérée comme la suite du Tandem Paris-Dakar, une plateforme d’échanges culturels entre les deux capitales, a appris l’APS, jeudi, lors d’un point de presse à Dakar.

"Le match retour’’, qui se déroule du 9 septembre au 19 décembre, est la suite d’une série de manifestations qui se sont déroulées à Dakar, du 28 mars au 28 juin dernier.

Il se tient dans la capitale française avec une série d’évènements : projections de films, danses, photographies, concerts, etc. 

Après la projection d’un film sur le portrait de cinq artistes sénégalais, le directeur de l’Institut français de Dakar, Moncef Follain, a fait un bilan de la première phase du Tandem Paris-Dakar.

L’évènement a connu ‘’plus de 30.000 spectateurs dont 7.000 lors des trois jours de cultures urbaines, à la Biscuiterie de la Médina, 2 mille au cinéma Christa, avec différentes prestations du théâtre, de la mode en passant par la musique urbaine, la danse.‘’, a-t-il relevé.

Khalifa Sall à Consul’art à Marseille

consulartQuarante quatre œuvres d’artistes internationaux (peintures, sculptures, vidéos), sont présentées depuis le 5 juillet 2013 à Marseille sur la Place Bargemon, pour la deuxième édition de Consul’Art, exposition internationale des consulats de Marseille dans le cadre du mois de l’international.   Cette année, Dakar et Marrakech sont à l’honneur, pour faire suite à l’accord de coopération tripartite signé le 9 mai 2013 à Dakar. Un accord portant sur les thématiques d’intérêt commun, notamment la culture, le tourisme et le développement économique local.   L’entrée de la Croatie dans l’Union Européenne, le 1er juillet 2013, lui vaut également une place de premier plan dans cette exposition avec la présentation d’une œuvre de l’artiste figuratif Zlatan Vehabovic.

Initiative de la mairie : Le Cd « Akhou Dekeu-bi » sensibilise sur la propreté à Dakar

Dans le souci de maintenir la capitale propre, le maire de Dakar, Khalifa A. Sall a lancé, hier, un Cd intitulé « Akhou Dekeu-bi ». Ce single vise à sensibiliser les citoyens sur la santé publique, la propreté et les bons comportements.

Le maire de la ville de Dakar, Khalifa Ababacar Sall, a procédé, hier, au lancement officiel d’un Cd de sensibilisation sur l’urbanité intitulé « Akhou deuk-bi», réalisé par les artistes Gun man Xuman, Ablaye Mbaye, Maxi Crazy et Yoro Ndiaye. « Nous devons beaucoup faire afin que Dakar soit comme Paris », tel est le refrain du morceau.

Dans sa communication, M. Sall a demandé aux citoyens d’être plus responsables. « Un peuple a besoin d’espérance, de vision et de rêve. Nous ne voulons pas de ce Dakar que vous décrivez. Le contenu de ce message interpelle, mais surtout éduque », a réagi l’édile de la capitale, peu après avoir écouté le tube. D’ailleurs, il envisage de pérenniser cette initiative. La production avait été initiée en 2010 par la Direction de la culture de la ville de Dakar afin d’accompagner le vaste programme d’investissements de la mairie pour l’aménagement urbain de Dakar et pour promouvoir les comportements citoyens nécessaires à la réussite de l’action de l’équipe municipale dans ce domaine.

Les cultures urbaines doivent être les vecteurs de l’urbanité, selon le maire de Dakar

 Dakar, 25 juin (APS) – Les cultures urbaines doivent être les vecteurs de l’urbanité, a déclaré mardi le maire de Dakar, assurant qu'il est '’prêt à payer le prix de l’impopularité et le prix politique’’ en vue de ‘’mener à bien le projet Dakar, ville propre''.

''L’urbanité, c’est une conscience, un savoir-faire, un comportement, une attitude, un état d’esprit qu’il faut construire. Ce ne sera pas facile car les Sénégalais ont besoin d’être formatés et accompagnés (…) mais nous sommes d’accord et prêts à relever le défi’’, a dit Khalifa Sall.

Il s’exprimait lors du lancement du single intitulé ‘’Dakar set Wecc, aqu dëkk-bi’’ (Dakar propre, les droits de la ville). Ce CD de sensibilisation, destiné à une diffusion gratuite, a été réalisé par quatre artistes sénégalais : Xuman, Maxi Krezy, Yoro Ndiaye et Ablaye Mbaye. Ce CD, déjà distribué à des centaines d’exemplaires, sera accompagné d’un clip.

Selon Khalifa Sall, ce CD ‘’interpelle mais surtout éduque’’. ‘’Il faut, a-t-il dit, que les Dakarois recouvrent le plaisir à marcher dans les rues de Dakar (…) et nous somme prêts à en payer le prix de l’impopularité et le prix politique (…) et dans ce cadre la mairie est en train de nouer un partenariat avec les mouvements urbains et accompagner la construction de la maison des cultures urbaines’’.

Tandem Paris-Dakar : 130 artistes sénégalais conviés au "match retour"

tandemAPS: Cent trente artistes sénégalais, conviés par les organisateurs, participent dans la capitale française au ‘’match retour’’, une manifestation considérée comme la suite du Tandem Paris-Dakar, une plateforme d’échanges culturels entre les deux capitales, a appris l’APS, jeudi, lors d’un point de presse à Dakar.

"Le match retour’’, qui se déroule du 9 septembre au 19 décembre, est la suite d’une série de manifestations qui se sont déroulées à Dakar, du 28 mars au 28 juin dernier.

Il se tient dans la capitale française avec une série d’évènements : projections de films, danses, photographies, concerts, etc. 

Après la projection d’un film sur le portrait de cinq artistes sénégalais, le directeur de l’Institut français de Dakar, Moncef Follain, a fait un bilan de la première phase du Tandem Paris-Dakar.

L’évènement a connu ‘’plus de 30.000 spectateurs dont 7.000 lors des trois jours de cultures urbaines, à la Biscuiterie de la Médina, 2 mille au cinéma Christa, avec différentes prestations du théâtre, de la mode en passant par la musique urbaine, la danse.‘’, a-t-il relevé.