Eclairage public : l’Etat s’est substitué aux collectivités locales (ville de Dakar)

Dakar, 17 juil (APS) - L’Etat du Sénégal s’est substitué aux collectivités locales, en prenant en charge depuis des années les factures relatives à l’éclairage public, selon un communiqué de la ville de Dakar.

‘’ La Ville de Dakar porte à l’attention de l’opinion que l’Etat du Sénégal a décidé, déjà sous le régime du Président Abdoulaye Wade, de se substituer aux collectivités locales pour prendre en charge les factures relatives à l’éclairage public’’, indique le texte.

Cette volonté politique a été confirmée par le régime actuel dès son arrivée et s’est matérialisée, le 16 novembre 2012, par la signature d’une convention de règlement croisé de dettes entre l’Etat et la SENELEC.

‘’Dans son article 5, ladite convention stipule que l’Etat du Sénégal prend en charge la totalité des factures de collectivités locales’’, souligne le texte.

Mardi, la SENELEC déclarait dans un communiqué que les collectivités locales lui devaient 32 milliards 640 millions de francs CFA, dont plus de 24 milliards au titre de l'éclairage public.

''Cet encours cumulé impacte lourdement la trésorerie de la SENELEC'', déplorait la société.

"La ville de Dakar concernée par le projet d'éclairage de l'autoroute doit à elle seule dix milliards trois cent quarante millions de francs (10.340.000.000 de francs) au chapitre de l'éclairage public et dix-huit millions six cent soixante-dix-huit mille francs (18.678.000 francs) pour les feux de signalisation)", précisait-elle.

BHC/ASG