Education

Rentrée scolaire: Khalifa Sall fait confectionner 150 000 uniformes

Le Conseil municipal de la ville va habiller tous les élèves de l’élémentaire public du département de Dakar. 150 000 uniformes au total, ont été confectionnés pour la réussite de l’opération.

POLITIQUE ÉDUCATIVE DE LA VILLE DE DAKAR : 88 écoles seront réhabilitées et 75.000 uniformes livrés

La Ville de Dakar a fait hier le point sur son programme scolaire. 73.000 élèves ont passé la visite médicale, d’autres sont soignés de plusieurs pathologies gratuitement. Elle a annoncé la réhabilitation de 88 écoles, la livraison de 75.000 uniformes aux élèves en janvier.

Ville de Dakar : 44 écoles équipées de salles informatiques avec accès internet gratuit

La ville de Dakar a doté 44 écoles primaires de la ville de Dakar de salles informatiques avec accès à internet gratuit dans le cadre de la mise en œuvre de la première phase du projet ‘’Internet à l’école’’.

La cérémonie d’inauguration de la salle informatique de l’école Elh Demba Ndoye de Yoff-Aéroport, présidée mardi par le maire de Dakar, Khalifa Ababacar Sall a marqué la réception symbolique des 600 premières positions informatiques installées pour cette phase-pilote. 

Chaque salle informatique, à l'image de celle de l’Ecole Elh Demba Ndoye, dispose de 14 machines avec des ‘’solutions innovantes qui permettent au corps enseignant et aux élèves de les propulser dans l’ère du +cloud computing+’’. 

‘’L’Internet vient à son heure pour combler un besoin réel, puisque l’outil informatique est devenu une nécessité pour les apprentissages enseignements’’, a souligné le représentant du préstataire. 

C’est pourquoi il a qualifié le projet de la ville de Dakar ‘’Internet à l’école’’ de ‘’pas de géant dans la construction d’une économie numérique. ‘’Notre rôle en tant que préstataire est de participer à ce moteur de croissance, et nous entendons travailler à la vulgarisation des technologies’’, a-t-il soutenu. 

Inauguration de la salle multimédia de l’école de la Cité Soprim, à 16heures

Le maire de la ville d’Evry (France), Francis Chouat, et son homologue dakarois, Khalifa Ababacar Sall, procèdent à l’inauguration de la salle pilote multimédia de l’école primaire de la Cité SOPRIM, vendredi à 16 heures.

Cette infrastructure entre dans le cadre du projet de mise en place de salles multimédia dans toutes les écoles élémentaires de la ville de Dakar - cofinancé par la ville d’Evry, l’agglomération Evry Centre Essonne et la ville de Dakar, explique un communiqué transmis à l’APS.

Selon le communiqué, "la salle multimédia de l’école élémentaire de la Cité SOPRIM est l’une des quatre salles pilotes réalisées dans chacune des inspections départementales de l’éducation nationale (IDEN) de la ville de Dakar".

PROJET « LAIT À L'ÉCOLE » : 200 millions pour améliorer la nutrition et les performances académiques

Le projet « lait à l'école », pour une valeur de 200 millions de Francs Cfa, a été lancé hier, à l'école Biscuiterie, par le Maire de Dakar, M. Khalifa Ababacar Sall. Il a, entre autres comme objectifs, l'amélioration du statut nutritionnel des enfants, l'assiduité et l'assurance des performances académiques. Ce programme, en phase d'expérimentation et initié par la mairie de la Capitale, vise 11 écoles élémentaires, et va être élargi vers d'autres dans un avenir proche.

"Nous avons mobilisé 200 millions de nos francs pour ce projet. Et nous comptons doubler cette somme si l'expérience réussit. 4 milliards Cfa seront décaissés pour réhabiliter les 159 écoles de Dakar", a affirmé le Maire de Dakar, Khalifa Sall. C'était au cours de la cérémonie de lancement officiel du projet "lait à l'école".

La rencontre s'est tenue hier dans la matinée dans l'enceinte de l'école élémentaire de la commune d'Arrondissement de Biscuiterie. Le projet est un programme pilote qui consiste à la distribution de berlingots de lait de 200 millilitres Tétra Classic Aseptic, destinés aux élèves de onze écoles élémentaires ciblées.

Il sera ensuite un modèle pour l'expansion d'autres programmes de nutrition en milieu scolaire à Dakar. "Nous voulons créer un meilleur cadre d'étude, des conditions décentes de travail pour les élèves. Nous allons mettre des structures d'évaluation et de suivi.

Les laboratoires se chargent de suivre les enfants pour voir s'ils ne sont pas allergiques au produit", a dit M. Sall qui ajoute que "les enseignements tirés de cette expérimentation seront appliqués dans cette initiative".

LANCEMENT DU PROGRAMME SANTE A L'ECOLE 2013-2014: La Ville de Dakar offre 80 000 packs comprenant une brosse à dents et une pâte dentifrice

seLe Programme santé à l’école de la Ville de Dakar mettra mensuellement une brosse à dents et une pâte dentifrice à la disposition des 80.000 élèves des écoles primaires publiques, a annoncé mercredi le maire Khalifa Ababacar Sall.La carie dentaire est la première maladie chez les élèves des 19 communes d'arrondissement de Dakar, indique la mairie, citant une étude réalisée en 2012-2013. Elle représente 49% des pathologies recensées chez eux durant la même période. 

 "Cette année, la nouveauté, c’est notre partenaire [...] qui a décidé de nous accompagner en offrant à chaque élève un pack" comprenant une brosse à dents et une pâte dentifrice, a dit le maire de Dakar au lancement de l’édition 2014 du Programme santé à l'école. Il reste maintenant "à assurer la prise en charge des élèves auprès des centres de santé", a-t-il affirmé lors d'une cérémonie de lancement de cette initiative, à l'école des HLM Patte d'Oie. Le coordonnateur du programme, le docteur Abbas Kâ, estime que "c’est une innovation majeure, qui permet à l’ensemble des élèves des écoles primaires de Dakar de se faire consulter, se faire soigner et de bénéficier d'un suivi médical". 

ACCES GRATUIT AUX RESSOURCES INFORMATIQUES ET INTERNET A DAKAR: Khalifa Sall promet une tablette pédagogique aux élèves de Dakar

Ce sont au total 100 mille tablettes pédagogiques qui seront remises aux élèves et corps enseignant de Dakar avant la fin de l’année scolaire 2014. Le maire de Dakar, Khalifa Sall, a fait cette révélation hier mardi, lors de l’inauguration de la salle informatique de l’école El hadji Demba Ndoye de Yoff-aéroport. 

«D’ici la fin de l’année scolaire 2014 tous les élèves des écoles primaires de Dakar, ainsi que l’ensemble de son corps enseignant seront dotés d’une tablette pédagogique, en vue d’être au même niveau d’éducation et d’enseignement que les élèves de Washington, Londres et Paris», telle est la grande promesse de Khalifa Sall, maire de Dakar, à l’occasion de la cérémonie de réception symbolique des 600 premières positions informatiques installées dans 44 écoles élémentaires de Dakar, et marquant l’inauguration de la salle informatique. La cérémonie s’est tenue hier, mardi, à l’école Elh Demba Ndoye de Yoff-Aéroport. 

"Avec cette solution les écoles pourront ainsi utiliser des applications éducatives (mathématiques, cours de langues …) et automatiser le suivi des emplois du temps, personnels administratifs, évaluations, équipements, relations avec les parents d’élèves, a ajouté la présentatrice», a indiqué  Anta Dioum Sène, présentatrice  du projet.

Selon Pape Demba Diallo, directeur d’Orange business services, «C’est une solution très innovante qui a été installée dans ces écoles, qui permet de les propulser dans l’ère du cloud computing. Le cloud computing est une de ces innovations dites structurantes, dans ce sens qu’elle est une rupture dans l’accès aux ressources informatiques et à l’internet». Et de poursuivre: «La solution ainsi installée dans ces écoles est  évolutive et permettra à toutes les parties prenantes de l’école d’interagir avec plus d’efficience. Les écoles pourront ainsi utiliser les applications, évaluations, équipements, relations avec les parents d’élèves, etc».  

Education : La mairie de Dakar récompense les 500 meilleurs élèves de la Ville

Dans le cadre de la célébration de la quatrième édition de la Fête des écoles, la mairie de Dakar a procédé, lundi dernier,  à la récompense de 500 élèves qui se sont brillamment illustrés durant l’année scolaire. L’objectif est de susciter la culture de l’excellence à l’école.

La mairie de Dakar, à travers ses projets éducatifs, a procédé, lundi dernier, à la célébration de la quatrième édition de la Fête des écoles. Cette cérémonie, dont le thème est : « La Santé à l’école », a été une occasion pour la ville de Dakar de récompenser les 500 meilleurs élèves qui se sont illustrés durant l’année scolaire. L’objectif est d’œuvrer pour la culture de l’excellence, mais aussi de l’esprit de compétition.

Du Cours d’initiation (Ci) au Cours moyen deuxième année (Cm2), ces élèves, issus des différentes écoles élémentaires du département de Dakar, ont eu droit chacun à un cadeau. Pour les classes de Cm2, il a été question d’un concours national qui a permis de choisir quatre élèves ayant obtenu les meilleurs résultats. Ces derniers ont eu chacun un ordinateur portable. Venu  présider la  manifestation,  l’adjoint au maire de Dakar  est revenu sur le sens de cette cérémonie. «  L’éducation étant une compétence transférée, cette cérémonie constitue un grand moment pour la ville de Dakar.

Pour nous, c’est une façon de manifester aux élèves notre reconnaissance », a fait comprendre Cheikh Guèye. Il a soutenu aussi que « La Fête des  écoles » traduit l’engagement et la détermination de la mairie à accompagner les parents d’élèves en termes de prise en charge des préoccupations de l’école. « Nous sommes déterminés à faire de l’école un espace d’engagement, de détermination, mais aussi de loisirs », a déclaré M. Guèye. Au-delà des élèves, c’est la communauté éducative qui a été fêtée avec la décoration des  directeurs d’écoles devant faire valoir leurs droits à la retraite. Pour Seyni Wade, inspecteur d’académie de Dakar, par ailleurs représentant du ministre de l’Education nationale, cette cérémonie est  la concrétisation de la culture de la qualité à l’école. Laquelle est sur le bon chemin, avec la mise en place du Programme d'amélioration de la qualité, de l'équité et de la transparence (Paquet).

Le micro jardin en milieu scolaire

Introduction

Dans le cadre de la coopération décentralisée, les Villes de Dakar et de Milan ont signé en Mai 2004 avec la participation de la FAO, un protocole d’accord tripartite qui a permis  de concrétiser un projet de consolidation des micro jardins  pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans la Municipalité de Dakar.

Le projet en est à sa deuxième phase et vise en plus le milieu scolaire

CONTEXTE

Dakar à l’instar des villes africaines subit une urbanisation sans précédente avec corollaire une sur occupation de l’espace urbain et une densification de l’habitat au détriment du patrimoine paysager et  des espaces verts.

La disparition des rares poumons verts s’explique par l’absence de culture environnementale des populations. Il s’agira donc par l’éducation environnementale, d’enseigner aux enfants les fondements de la protection de l’environnement et les pratiques pour une amélioration de la santé nutritive avec les fruits et légumes des micro jardins.

En effet, on constate avec un grand regret que  les jardins potagers ont disparu dans les cours des  écoles.

FORMATION DES FORMATEURS : Retour du sport à l’école via les Kids’Athletics

Sud Quotidien : Pour mieux développer le sport et particulièrement l’athlétisme, il faut passer l’école. C’est la conviction de Lamine Diack. C’est dans ce cadre que le président de la Fédération internationale des associations d’athlétisme (Iaaf), a signé une convention avec Khalifa Ababacar Sall, maire de la ville de Dakar. Une convention qui a pris forme avec la formation de 25 instituteurs les mardi 19 et mercredi 20 janvier derniers la piscine olympique, sous la supervision du représentant de l’Iaaf en partenariat avec la Fédération sénégalaise d’athlétisme (Fsa).

Pour le moment, cinq inspections départementales ont été ciblées. Il s’agit de Dakar ville, Médina, Grand-Dakar 1 et 2 et Dakar banlieue.

Selon, Abdel Malek El Hebil, directeur chargé du programme Kid’s au niveau de l’instance internationale d’athlétisme, “l’objectif est de faire le sport à l’école, l’activité N°1“. Pour ce, confie-t-il, l’Iaaf, “s’engage à former les cadres, à fournir les documents pédagogiques et le matériel nécessaire pour les cessions pratiques afin d’assister la mairie de Dakar à implanter le “Kid’s“ dans les écoles primaires et les quartiers de la Ville de Dakar“.

“Ce stage, poursuit-il, est une première étape que mairie a organisé dans une perspective de la mise en application de la convention qui lie pour la première fois une collectivité locale à Iaaf kids’ Athlétics“.

CHAMPIONNAT KIDS ATHLETICS 2010 La Mairie de Dakar et l’IAAF, ramènent le sport à l’école

Sud quotidien : Les Kids athletics, très chers au Président de la Fédération internationale des associations d’athlétisme sont devenus une réalité au Sénégal. Ce, grâce à un partenariat que l’IAAF a noué avec la Mairie de Dakar. Initié depuis le 1er février la pratique de l’athlétisme dans les écoles primaires a démarré sa phase d’exécution depuis hier, mercredi 10 mars, dans les différentes IDEN de Dakar.
Il est ainsi pratiqué dans 100 écoles avec un ratio de 80 élèves minimum dont l’âge est compris entre 9 et 10 ans, soit un groupe de 8000 écoliers, souligne Fatou Diack, conseiller au niveau de la mairie de Dakar ayant en charge du projet Kids athletics, hier, à l’école Liberté 6.
Mme Diack ajoute qu’il est prévu “deux autres journées de compétition où 1000 élèves des 100 écoles participants seront compétition en même temps par poules de 10 écoles sur les aires déterminés par les IDEN“.

Hier, les élèves ont utilisé les aires de jeu de plusieurs établissements scolaires comme les terrains du Caserne Samba Diéry Diallo, du Collège Malick Sy, des écoles Manguiers, Diankalar, Amadou Diagne Woré, des Cours Sainte Marie de Hann, du terrain municipal de Ngor, du terrain municipal des Parcelles assainies et de l’école des HLM Grand-Yoff, Les deuxième et troisième journées sont prévues les 21 avril et 12 mai 2010.

ATHLETISME POUR SA PROMOTION AU SENEGAL : Lamine Diack introduit le Kids’ athletics à l’école.

kidsWalfadjiri: Grâce à un partenariat entre l’Iaaf et la ville de Dakar, les écoles de la capitale bénéficient d’un programme sportif qui sera axé sur l’athlétisme. Ce programme dénommé Kids’ athletics est conçu par le président de la Fédération internationale de l'athlétisme amateur (Iaaf), Lamine Diack, en personne. Ce programme éducatif a pour objectif principal d’aider les enfants à développer leurs habiletés motrices dans le domaine de l’athlétisme.

Le Kids' athletics sera dorénavant enseigné à l'école sénégalaise, précisément dans l'élémentaire. Son objectif principal est d’aider les enfants à développer leurs habiletés motrices dans le domaine de l’athlétisme. Il ne s’agit point de détecter des talents, ni de rendre ceux-ci performants, mais, précise-t-on, de proposer des épreuves axées sur les besoins liés au développement de l’enfant. Celles-ci doivent respecter les exigences que sont la motivation, l’accessibilité et la formation. Pour faciliter son introduction à l'école, un groupe d’une trentaine d'enseignants, venant des différentes Inspections départementales de l’éducation (Ide) et de l’Inspection d’académie de Dakar, a subi, pendant trois jours, une formation dans ce sens, à la Piscine nationale olympique de Dakar.

Chargé d’outiller ces derniers dans ce nouveau projet éducatif, l’instructeur de la Fédération internationale d'athlétisme amateur (Iaaf) indique qu'‘il s’agit dans cette séance de formation de former les formateurs’. En d’autres termes, explique M. Malek, qui est d'origine marocaine, ‘ces personnes vont démultiplier ce qu’elles ont appris ici, au niveau des écoles de leurs circonscriptions respectives’. Cette formation a consisté à mettre à la disposition des participants les outils nécessaires à la mise en œuvre du Kids’ athletics.

FORMATION DES FORMATEURS : Le Kids’Athletics pour le retour du sport à l’école élémentaire

kidsSERVICE PRESSE VD : La convention signée entre Lamine Diack, président de la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF) et M. Khalifa Ababacar Sall, Maire de la Ville de Dakar, prend vie avec la formation de 25 instituteurs à la piscine olympique, ces 20 et 21 janvier 2010.

Ce stage de formation est supervisé par le représentant de l’IAAF en partenariat avec la Fédération sénégalaise d’athlétisme, l’Inspection d’académie de Dakar et la Ville de Dakar. Il concerne les 5 inspections départementales de Dakar (Dakar ville, Dakar Médina, Grand Dakar1, Grand Dakar2, Dakar banlieue).

 Le directeur chargé du programme kids’ au niveau de l’IAAF, Abdel Malek El Hebil, a indiqué que l’objectif était de faire du sport à l’école l’activité numéro un. L’IAAF, dit-il, « s’engage à former les cadres, à fournir les documents pédagogiques et le matériel nécessaires pour les sessions pratiques afin d’assister la Mairie de Dakar à implanter le « kids’ » dans les écoles primaires et les quartiers de la Ville de Dakar ». La mairie, poursuit-il, «  a organisé ce stage comme première étape de la mise en application de la convention qui lie pour la première fois une collectivité locale à IAAF kids’ Athlétics ».

Le «  Kids’ Athétics », selon Abdel Malek El Hebil, s’article autour de trois exigences : proposer aux enfants un athlétisme motivant, accessible et formateur.

KID’S ATHLETICS : 200 instituteurs formés pour la pratique du sport à l’école.

KIDSSERVICE PRESSE VD: Dans sa nouvelle politique de pratique du sport à l’école, la ville de Dakar a lancé ce jeudi 21 janvier 2010 à l’INSEPS, la formation de 200 instituteurs pour la pratique du « kid’s athletics ». A travers ce programme, la Ville de Dakar, en partenariat avec la Fédération Internationale d’Athlétisme (IAAF), la Fédération Sénégalaise d’Athlétisme (FSA) et l’Inspection d’Académie de Dakar, œuvre pour le retour de l’athlétisme à l’école.

Le programme Kid’s Athletics est ouvert aux enfants de 7 à 12 ans répartis en trois catégories : les enfants âgés de 7-8 ans, de 9-10 ans et de 11-12 ans. Les épreuves retenues sont la course, le lancer et le saut dans toutes leurs diversités.  

Pour le Maire de Dakar, « mon ambition, à la tête de la municipalité de Dakar, est d’accompagner l’enfant dans les écoles et les quartiers. C'est-à-dire, aider à promouvoir l’enfant qui est l’avenir de ce pays. Outre le kid’s qui s’intéresse à la pratique du sport à l’école, la Ville de Dakar entame dès la fin du mois de janvier le programme de la santé à l’école, le lait à l’école et le mérite à l’école pour récompenser les meilleurs enfants ». Khalifa Ababacar Sall a remercié les instituteurs qui ont bien voulu accompagner la Mairie de Dakar dans sa mission.