GESTION PARTICIPATIVE : Cheikh GUEYE pour une meilleure implication des délégués de quartier

Le 1er adjoint au maire de la Ville de Dakar, Cheikh Guèye, exhorte les délégués de quartier à mieux s’acquitter de leurs tâches. C’était à l’occasion de la remise d'attestation lors du séminaire de clôture sur la formation des délégués de quartier.

Le séminaire de partage et de mise à niveau à l’intention des 400 délégués de quartier de Dakar s’est terminé samedi dernier au Centre de formation professionnelle et de perfectionnement du personnel municipal (Cfpppm). Les ateliers, animés par des cadres des administrations centrale et municipale, des commissaires de police et des magistrats ont porté sur les rôles et  attributions des délégués de quartier dans le cadre du processus de décentralisation. Toutefois, les modules étaient axés sur les fonctions du délégué de quartier en matière de police, d'hygiène, d'état-civil, etc. Au terme de ce séminaire de 5 jours (du 13 au 18 mai), le premier adjoint au maire de Dakar, Cheikh Guèye, a invité les délégués de quartier à bien s’acquitter de leur tâche. « Nous devons assurer nos mandats et passer le témoin à d’autres. Des maires nous ont précédés et maintenant, ils nous ont remis le flambeau », a dit le représentant de l’édile de la capitale, Khalifa Ababacar Sall.

Selon lui, ces délégués de quartier ont bénéficié d’une session de capitalisation et d’échange qui va leur permettre de restaurer la dignité de l’autorité des délégués de quartier. Dans ce cadre, Cheikh Guèye annonce la distribution des documents (cartes des délégués signés par Khalifa Sall, drapeaux…) pour mieux exercer leur mission. Ces cartes vont leur conférer un égard qui sied à leur rang. Il a déclaré que les indemnités mensuelles (50.000 FCfa) ont été généralisées. Soit un coût de 20 millions de FCfa par mois.

Pourtant, pour le président de l’Association des délégués de quartier, El hadji Samba Fall et le secrétaire général de ladite association, Ousmane Gaye, ces sommes sont modiques.   Cheikh Guèye a aussi abordé le Programme éclairage voirie (Pev) que la mairie de Dakar est en train de dérouler. Sous ce rapport, il a indiqué que le recasement des marchands ambulants dans des sites provisoires est une exigence des populations. El hadji Samba Fall a appelé les autorités à leur donner plus de moyens, proportionnellement aux charges inhérentes à leurs missions. « Nous avons parfois besoin de communiquer avec la police. On nous soumet des cas sociaux dans les cérémonies familiales où nous ne pouvons pas aller avec les mains vides », dit le président de l’Association des délégués de quartier. De même, M. Fall demande aux citoyens d’avoir confiance en eux.

Le secrétaire général de l’Association, Ousmane Gaye, ajoute que les indemnités pécuniaires des délégués de quartier doivent être portées à 100.000 FCfa par mois.

 

Serigne Mansour Sy CISSE