Khalifa Sall: « Les cités doivent devenir maîtres de leur destin »


La 7eme édition du sommet Africités s’est ouverte dimanche à Johannesbourg sous le thème  « Construire l’Afrique avec ses populations, la contribution des autorités territoriales d’Afrique à l’Agenda 2063 de l’Union Africaine ».

Khalifa Sall a invité dimanche les populations africaines à prendre leur destin main rapporte l’APS.

’’Les populations africaines doivent concevoir, conduire et réaliser les actions afin d’être maîtresses de leur destin, et non plus tendre tout le temps la main », a  souligné le maire de Dakar par ailleurs président de l’organisation « Cités et Gouvernements locaux d’Afrique » (CGLU-A).

De son coté, le maire de Johannesburg et hôte du sommet, Parks Tau après une brève présentation de sa ville,  a estimé que  les collectivités locales africaines ont une immense contribution à apporter à la réalisation de la Vision 2063 de l’Union africaine, telle qu’énoncée dans la Charte africaine sur les valeurs et les principes de gouvernance et de développement local.

Présidée par le ministre sud-africain du Plan, Jeff Radebe, la  rencontre va permettre des sessions thématiques, des échanges entre autorités locales, partenaires privés, société civile et partenaires au développement. C’est dans cette perspective que Khalifa Sall a exhorté les participants à aller vers des discussions franches au service unique de leurs cités.

 « Le CGLU-Afrique doit être forte, rassemblée et unie autour des mêmes objectifs de développement de la gouvernance locale dans la mesure où les populations en ont assez des divisions », a insisté le maire de Dakar, qui a invité à « penser global et agir local ».

Pour sa part,  le ministre sud-africain du Plan, Jeff Radebe, a plaidé pour une prise  de conscience collective sur les enjeux liés à la « démographie », à la disponibilité des infrastructures et la demande sociale.

Au moment où se tient à Paris, le sommet sur le climat, M. Radeba a également mis également l’accent sur les menaces que constituent les carences en eau, la sécheresse et les changements climatiques.