La Mairie

Bienvenue sur le site officiel de la Ville de Dakar

kasEn vous y accueillant avec un grand plaisir, le Conseil municipal et moi-même avons le ferme espoir que le contact ainsi établi permettra, par des échanges réguliers et féconds, de faire de Dakar, un pôle de développement qui intègre toutes les dimensions de la vie urbaine.

La réalisation de cette grande ambition constitue un défi permanent, que nous comptons relever, avec toutes les Dakaroises et tous les Dakarois, sur la base d’un contrat de vie urbaine partagé et concerté à l’écoute du citoyen et au service de la Ville.

Dans ce cadre, nous comptons promouvoir une gestion participative, à la base d’un partenariat dynamique citoyen-élu et assurer un ancrage pérenne de la transparence dans la gestion des affaires urbaines afin de garantir l’efficacité de l’action municipale en faveur des administrés.

Je reste persuadé que par la dynamique et la volonté conjuguées de chacun et de tous, nous arriverons à forger la force de l’élan nécessaire pour redonner une identité à notre Ville, Dakar.

Khalifa Ababacar SALL

Historique de la ville

La presqu’île du Cap Vert a été habitée dans les zones occidentales, dès les temps paléolithiques (soit près de 100 000 ans avant Jésus-Christ) avant d’être occupée dans son entier, aux temps néolithiques.

Des vestiges ont été découverts à Hann, Bel Air (côte orientale), Almadies et Ouakam (côte occidentale): bifaces, grattoirs, disques, poinçons, haches de pierres, colliers de coquillage, bracelets de fer, etc.

L’histoire de Dakar est intimement liée à celle de Gorée et du Cap-Vert. On peut considérer Dakar comme la “ fille ” de Gorée.

1444

Le navigateur portugais Denis DIAS découvre le Cap Vert, d'une étendue de 100 km2.

La presqu'île est peuplée de Mandingues, ses premiers habitants.

1580 - 1617

Installation des Lébous originaires du royaume du Tekkrour, au Nord Est du fleuve Sénégal.

Le Maire

 
Le Maire est l’organe exécutif de la commune. Il est assisté par les adjoints dans l’ordre de leur élection. 

Le Maire et les adjoints doivent résider dans la commune ou en être obligatoirement contribuables.

Le conseil municipal élit le Maire parmi ses membres. Il est convoqué par le représentant de l’Etat dans les quinze jours qui suivent la date de la proclamation des résultats.

L’élection du Maire et de ses adjoints a lieu au scrutin secret et à la majorité absolue.

Le Maire et ses adjoints sont élus pour la même durée que le conseil municipal.

Le Maire est responsable de la mise en œuvre dans la commune de la politique de développement économique et sociale définie par le gouvernement.

Le Maire est secondé par les adjoints qui forment le conseil municipal.

LETTRE DU MAIRE AUX DAKAROISES ET AUX DAKAROIS 2012

logo_vdDakaroises, Dakarois

Cette année encore, c’est avec un plaisir renouvelé que nous nous adressons à vous pour sacrifier à ce qui, au-delà de la tradition des vœux du nouvel an, devient de plus en plus un exercice rituel dans notre vie démocratique locale. Depuis notre élection à la Mairie, nous avons tenu à inscrire ce rendez-vous au cœur de nos relations pour évaluer ensemble les réalisations et pour décliner les axes prioritaires de notre action pour la nouvelle année. 

2011 a permis la mise en œuvre de programmes pour répondre à la vocation sociale de l’institution municipale. C’est vrai pour l’école où le programme « La Ville en bon parent d’élèves », qui a considérablement allégé les charges d’éducation des parents, restera une priorité dans nos actions pour permettre à nos enfants d’obtenir les meilleurs résultats à l’école. Nous continuerons à porter nos efforts sur tous les aspects du développement et de l’épanouissement des élèves, notamment, l’introduction, dès cette année, du soutien scolaire et de l’informatique à l’école élémentaire.

C’est vrai également pour la santé où en plus du renforcement des capacités d’intervention des structures sanitaires par la dotation d’ambulances neuves et de groupes électrogènes aux centres de santé, la Ville réalise actuellement un Centre d’exploration et de diagnostic à la Sicap Liberté 6 ainsi que trois nouveaux centres de santé à Hann, Ngor et Liberté 6 extension afin d’achever le maillage du territoire de la Ville en structures de santé. 

C’est vrai enfin pour l’élévation du niveau de vie des populations et le soutien à l’économie solidaire avec le financement de micro projets par le PAFSEP, avec les secours distribués aux personnes indigentes, avec le micro jardinage dont les effets sur la sécurité alimentaire et sur la lutte contre la pauvreté sont incontestables.

Ces dynamiques sociales, qui témoignent avant tout d’une priorité accordée à la solidarité avec les populations, surtout celles d’entre elles qui sont les plus vulnérables aux précarités et aux insécurités, seront renforcées en 2012 dans tous les domaines qui relèvent de la vie quotidienne des habitants de notre ville.

KHALIFA ABABACAR SALL, MAIRE DE DAKAR : Un poster de transparence

Khalifa Ababacar Sall. Ce socialiste quinquagénaire porté à la tête de la mairie de Dakar, après la victoire de «Bennoo Siggil Senegaal», aux élections locales de 2008, a changé la gouvernance publique, aussi bien locale que gouvernementale.

Faire la politique autrement en apprenant à tout dire aux gens. C’est l’engagement qu’avait pris Khalifa Ababacar Sall, dès son accession à la mairie de Dakar, au lendemain des élections locales de 2009. L’acte un de sa promesse a été une déclaration de patrimoine. Au nom de la transparence, le maire socialiste a ainsi, publié la liste de ses biens mobiliers et immobiliers, devant un jury d’honneur composé, entre autres, de Amadou Makhtar Mbow, Cheikh Hamidou Kane, Mouhamadou Mbodj du Forum civil.

Ce premier jalon avait éveillé une controverse au sein du Parti socialiste (Ps), son propre camp. Mme Aminata Mbengue Ndiaye avait clairement exprimé son désaccord par rapport à cette démarche. Et révélé que Khalifa Sall ne s’est jamais ouvert au Ps de sa décision de faire une déclaration de patrimoine 

Mais ce natif de Grand-Yoff, homonyme de Khalifa Ababacar Sy, avait indiqué que son équipe avait été inspirée par les Assises nationales. C’est pourquoi, il a préconisé la transparence et la gestion participative. «Grâce à Dieu et à cette gestion inclusive et participative, nous n’avons pas de problème dans le Conseil municipal. Chacun de nous peut assumer le bilan de l’équipe. C’est cela notre chance. Le maire à lui seul ne peut rien faire. La gestion est inclusive. Je ne suis qu’un animateur, je ne suis même pas le dirigeant», confesse l’ancien lycéen de Blaise Diagne.

Ensemble, engageons-nous pour Dakar

Dakaroises, Dakarois, 

     Il y a une année que nous avons bénéficié de votre confiance pour conduire avec vous le renouveau de Dakar. Nous vous en remercions et voudrions vous renouveler notre engagement à continuer à porter votre mandat avec le souci permanent du respect de la parole donnée et de la transparence, tout en partageant avec vous le déroulement de l’action municipale.  

     C’est au nom de cette double exigence que nous avons tour à tour publié les budgets 2009 et 2010 sur Internet et mis en place le Conseil consultatif de la Ville de Dakar et les Comités Consultatifs dans les Communes d’arrondissement. C’est aussi au nom de la participation citoyenne qu’un appel public à candidature a permis de sélectionner 500 jeunes volontaires pour renforcer les capacités des autorités municipales dans la gestion de la Ville. 

     Dans le même temps, des programmes de santé publique « Santé à l’école », de renforcement nutritionnel « Lait à l’école », de sports « Kids Athletic » et « Natation à l’Ecole », d’action sociale « Bourses d’études à l’école élémentaire » sont mis en œuvre au profit des 75.000 élèves de l’élémentaire, sans compter la généralisation des uniformes scolaires. Le programme culturel dénommé « DACAR », qui favorise le développement de toutes les expressions artistiques, a connu un début d’exécution avec le « Ribidion » du mois de décembre dernier, à l’occasion duquel plus de 1000 acteurs culturels ont pu se produire sur différents sites de la Ville. 

Dakar, le 04 janvier 2010 Hôtel de Ville de Dakar CONFERENCE DE PRESSE DECLARATION LIMINAIRE

Dakaroises, Dakarois,

     Chers collègues, membres du Bureau municipal,

     Mesdames et Messieurs les Conseillers municipaux, 

     Mesdames et Messieurs les journalistes,

      Chers invités, 

 

     Au seuil du nouvel an, je voudrais, d’abord et avant tout, tant en mon nom personnel qu’au nom du Bureau et du Conseil municipal, présenter mes vœux ardents de santé, de bonheur et de succès à tous nos concitoyens. J’ai naturellement une pensée pour chacune et pour chacun. Je pense tout d’abord, en m’inclinant pieusement devant leur mémoire, à ceux qui nous ont quittés. Je pense ensuite, en priant pour qu’ils se rétablissent et retrouvent la joie de vivre parmi les leurs, aux malades que la vie éprouve chez eux ou dans les hôpitaux. Je pense à vous que la tristesse et la douleur tiennent à l’écart de l’enthousiasme de la vie. 

 

     J’associe à ces vœux tous les travailleurs du service public communal, hommes et femmes de valeur et aux compétences avérées. Je mesure pleinement les sacrifices qui sont les leurs parce que je sais qu’ils travaillent dans des conditions difficiles. C’est pourquoi, je veux leur rendre un hommage appuyé et leur dire toute ma fierté d’être aujourd’hui leur premier serviteur. J’affirme par là même ma ferme volonté d’instaurer des relations de confiance et de franche collaboration avec tous les segments de cette administration et leur assurer que l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail sera inscrite comme priorité dans notre feuille de route. Je voudrais également leur dire que nous allons mettre en œuvre une véritable politique de mobilisation des ressources humaines en offrant à chaque travailleur la possibilité de se construire une carrière au sein de l’administration municipale.

HOMME DE L'ANNEE : Walf plébiscite Khalifa Sall

La coutume a été respectée au Groupe Wal fadjri. En effet, pour la troisième fois consécutive, les employés dudit groupe ont, à l’initiative de la rédaction de ‘l’aîné des quotidiens de Walf’, choisi les personnalités qui, de leur point de vue, ont marqué l’année 2009. Comme pour les deux précédentes éditions, le procédé a été simple. Il fallait, pour chaque employé, désigner, sur bulletin secret et par ordre de mérite, les trois personnalités sénégalaises ou travaillant au Sénégal qui l’ont le plus marqué en 2009. Pour la notation, il a été attribué 30 points au premier, 20 au deuxième et 10 au troisième.

A l’issue du vote, c’est le maire de la ville de Dakar qui est arrivé en tête avec 470 points. Khalifa Sall est suivi du directeur de l’Institut supérieur des sciences de l’information et de la communication (Issic) qui obtient 390 points. Abdou Latif Coulibaly devance Karim Wade de 210 points. Le ministre de l’Aménagement du territoire, des Transports aériens et de la Coopération internationale occupe, ainsi la 3e place avec 180 points ex-aequo avec le Khalife général des mourides, Serigne Bara Mbacké. Ce dernier, avec Macky Sall, étaient en première place l’année dernière. A la 5e place, on retrouve les Lionnes de Basket qui ont remporté l’Afrobasket 2009. L’équipe nationale féminine gagne 170 points. La 6e place a, également, deux occupants, en l’occurrence Yékini et Amadou Makhtar Mbow qui obtiennent chacun 160 points.

Patron du groupe Wal fadjri, Sidy Lamine Niasse se positionne à la 7e place avec un total de 150 points. Sidi Lamine Niasse est suivi du Pdg du Groupe Futurs médias et non moins patron du Super Etoile. Youssou Ndour obtient 140 points. Les Imams de Guédiawaye arrivent à la 9e place du classement général avec 130 points. L’ex-représentant-résident du Fmi au Sénégal, Alex Segura est le titulaire de la dixième place avec 120 points. Lui emboîtant le pas l’ancien Premier ministre, Macky Sall obtient 120 points. Suivent, dans l’ordre, le Premier ministre Souleymane Ndéné Ndiaye (100 points), l’ex-ministre des Affaires étrangères, Cheikh Tidiane Gadio (90 points) et le Président de la fédération de Football, Me Augustin Senghor (80 points).

Le Cabinet du Maire

Le Directeur de cabinet:

Il est nommé par le Maire et il dirige le cabinet et les services rattachés. Il est chargé de faire suivre les grandes orientations données par le Maire et de veiller à l'application de la politique municipale. Il coordonne l'ensemble des services rattachés au Cabinet. Il est assisté de deux adjoints et de conseillers spéciaux et techniques.

      LES SERVICES RATTACHES

•    le Secrétariat du Conseil municipal ;

•    le Service des Relations extérieures et de la Coopération ;

•    le Service du Protocole et  des Relations publiques;

•    le Service au Dialogue citoyen et de l’Accueil aux Usagers ;

•    le Service de la Presse et de la Communication ;

•    le Service des Archives, de la Bibliothèque et de la Documentation ; 

•    l’Inspection générale des Services municipaux ;

•    le Fonds de Développement et de Solidarité municipal (FODEM) ;

•    le Bureau de Gestion de l’Hôtel de Ville ;

•    et le Bureau du Courrier.

Attributs du Bureau municipal

Article 112 : Le Maire est secondé par ses adjoints qui forment avec lui le bureau municipal.

Le bureau municipal donne son avis toutes les fois que cet avis est requis par les lois et règlements ou qu’il est demandé par le représentant de l’Etat.

Le bureau municipal est notamment chargé :

-          de l’établissement de l’ordre du jour des séances du conseil ;

Les Attributs du Conseil municipal

Article 98 : Le Conseil municipal, composé de conseillères et de conseillers municipaux élus au suffrage universel direct, conformément au Code électoral, est l’organe délibérant de la Commune.

Article 150 : Le Conseil municipal se réunit en session ordinaire une fois par trimestre.

La durée de chaque session ne peut excéder quinze jours, sauf la session budgétaire qui peut durer trente jours.

Pendant les sessions ordinaires, le Conseil municipal peut traiter de toutes les matières qui entrent dans ses attributions.

Article 151 : Le représentant de l'Etat peut demander au maire de réunir le conseil

municipal en session extraordinaire. Le maire peut également réunir le conseil municipal en session extraordinaire chaque fois qu'il le juge utile. Il est tenu de la convoquer quand une demande motivée lui en est faite par la majorité des membres en exercice du conseil municipal.

Les Commissions du Conseil municipal

Article 162 : Le conseil municipal ne peut déléguer ses attributions. Cependant, il peut former, au cours de la première session annuelle, des commissions pour l'étude des questions entrant dans ses attributions.

Ces commissions peuvent se réunir pendant la durée et dans l'intervalle des sessions.  La participation à ces commissions est gratuite.

Elles sont convoquées par le maire, qui en est le président de droit, dans les huit jours qui suivent leur constitution ou, à plus bref délai, sur la demande de la majorité des membres qui les composent. Dans cette première réunion, les commissions désignent un vice-président, qui peut les convoquer et les présider si le maire est absent ou empêché.

Le président ou son remplaçant peut faire appel à toute personne dont la compétence peut éclairer les travaux de la commission.

DIRECTION ADMINISTRATIVE ET FINANCIERE (DAF)

ARTICLE 32 : La Direction de l’Administration et des Finances (DAF) assure l’exercice des pouvoirs de gestion administrative et financière dévolus au Maire par les lois et règlements.

A ce titre :

  • elle est chargée de la préparation du budget de la Ville  et du suivi de l’exécution budgétaire ;
  • elle est responsable de la tenue de la comptabilité des deniers et des Matières ainsi que de la préparation du compte administratif du Maire ;
  • elle est chargée d’assurer le suivi et la gestion des ressources financières de la Ville ;
  • elle assure la passation des contrats et marchés de la Ville en rapport avec les Services techniques de la Ville ;
  • elle administre et gère les halles et marchés de la Ville ;
  • elle prépare, suit et instruit les dossiers de contentieux administratifs ou de contentieux vis-à-vis des tiers dans lesquels la Ville est impliquée ;
  • elle est chargée de la conclusion et de la conservation de toutes les polices d’assurance des biens meubles et immeubles appartenant à la Ville;
  • elle assure la gestion du portefeuille de la Ville et est responsable du suivi de la participation de la Ville dans les différents établissements publics et dans les sociétés;
  • elle assure l’administration, la logistique, la mise en oeuvre du budget pour les Directions techniques et spécialisées ;
  • et elle assure la comptabilité pour toutes les Directions.

LA DIRECTION DE LA PLANIFICATION ET DU DÉVELOPPEMENT DURABLE (DPDD)

ARTICLE 48 : La Direction de la Planification et du Développement Durable (DPDD) assure l’exercice des pouvoirs dévolus au Maire par les lois et règlements en matière d’organisation, de promotion et de planification économique et environnementale.

A ce titre, elle est chargée :

  • de la planification économique et environnementale ;
  • du développement local ;
  • et des statistiques.

ARTICLE 49 : La Direction de la Planification et du Développement Durable comprend :

  • la Division de l’Administration et de la Logistique ;
  • la Division des Statistiques et de la Planification ; 
  • la Division de l’Environnement ;
  • et la Division de la Promotion des Activités économiques.

LA DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES (DRH)

ARTICLE 58 : La Direction des Ressources Humaines (DRH) assure l’exécution des pouvoirs du Maire en matière de recrutement, d’affectation, de licenciement et plus généralement de la gestion de l’ensemble du personnel de la Ville.

A ce titre, elle est chargée :

  • du traitement de toutes les offres et demandes d’emploi ;
  • de la gestion des dossiers administratifs du personnel et des recrutements ;
  • de la gestion des affectations, des mutations, des congés et plus généralement de la gestion des mouvements du personnel ;
  • de la mise à jour du fichier du personnel et du contrôle des effectifs;
  • de la gestion des carrières (avancements, reclassements, etc.) ;
  • du suivi des dossiers du personnel au niveau des Institutions sociales et de retraite ;
  • du suivi médico-social du personnel ;
  • de la gestion des imputations budgétaires ;
  • de la mise à disposition du fichier du personnel pour le traitement des salaires et des émoluments des employés ;
  • de l’étude des expressions de besoins en personnel des différents Services ;
  • et de la gestion de la formation du personnel.

LA DIRECTION DU DEVELOPPEMENT URBAIN (DDU)

ARTICLE 68 : La Direction du Développement Urbain (DDU) est chargée d’entreprendre ou de faire effectuer tous les travaux de conception, d’études et de contrôle des projets techniques de la Ville.

Elle assure, en outre, la planification et la gestion de l’urbanisme dans la Ville.

ARTICLE 69: La Direction du Développement Urbain comprend :

  • la Division de l’Administration et de la Logistique ;
  • la Division des Etudes et de la Programmation urbaines ;
  • la Division de l’Aménagement du Territoire, de l’Urbanisme et de l’Habitat ;
  • la Division des Travaux ;
  • la Division du Patrimoine foncier et immobilier 

LA DIRECTION DES SERVICES TECHNIQUES (DST)

ARTICLE 82 : La Direction des Services Techniques (DST) est chargée d’entreprendre ou de faire effectuer tous les travaux d’entretien de la Ville.

Elle est également chargée de la gestion des infrastructures et des équipements de la Ville.

ARTICLE 83 : La Direction des Services Techniques comprend :

  • la Division de l’Administration et de la Logistique ;
  • la Division de l’Entretien des Bâtiments ;
  • la Division de la Voirie et de l’Eclairage public; 
  • la Division des Transports, de la Circulation  et des Feux optiques ;
  • la Division de l’Horticulture urbaines et des Espaces verts ;
  • la Division de la Propreté et de l’Assainissement ;
  • et la Division de Gestion du Stationnement et de la Voie Publique.

ARTICLE 84 : La Division de l’Administration et de la Logistique est chargée de l’ensemble des tâches de gestion de ressources humaines et matérielles mises à la disposition de la Direction.

LA DIRECTION DE L’ACTION SANITAIRE ET DES SERVICES AUX PERSONNES (DASS)

ARTICLE 98 : La Direction de l’Action Sanitaire et des Services aux Personnes (DASS) est chargée de la mise en œuvre de la politique municipale en matière de santé publique, de prévention et d’hygiène en liaison avec les départements ministériels concernés.

Elle est également chargée de l’exécution de la politique de promotion et de développement social de la Ville en relation avec les départements ministériels concernés.

 ARTICLE 99 : La Direction de l’Action Sanitaire et des Services aux Personnes comprend :

  • la Division de l’Administration et de la Logistique ;
  • la Division de l’Action sanitaire et de l’Hygiène publique
  • et la Division du Développement social et des Services aux Personnes.

ARTICLE 100 : La Division de l’Administration et de la Logistique est chargée de la gestion des ressources humaines et matérielles mises à la disposition de la Direction.

En liaison avec les Services compétents de la Ville, elle assure la gestion du système d’information, des infrastructures et des équipements sociaux et sanitaires.

LA DIRECTION DE L’EDUCATION ET DE L’AIDE A L’INSERTION (DEI)

ARTICLE 106 : La Direction de l’Education et de l’Aide à l’Insertion (DEI) est chargée de la mise en œuvre de la politique de la Ville dans les domaines de l’éducation en relation avec les Services des départements ministériels concernés.

Elle est également chargée, en rapport avec les départements ministériels concernés, de l’exécution de la politique municipale en matière d’aide à l’insertion des enfants et des adolescents en situation de déperdition ou de rupture scolaire. 

LA DIRECTION DE LA CULTURE ET DU TOURISME (DCT)

ARTICLE 116 : La Direction de la Culture et du Tourisme (DCT) est chargée de la mise en œuvre de la politique de la Ville en matière de culture et de promotion touristique.

ARTICLE 117 : La Direction de la Culture et du Tourisme comprend :

  • la Division de l’Administration et de la Logistique ;
  • la Division des Arts et de la Culture ;
  • et la Division du Tourisme.

ARTICLE 118 : La Division de l’Administration et de la Logistique est chargée de la gestion des ressources humaines et matérielles mises à la disposition de la Direction.

En liaison avec les Services compétents de la Ville, elle assure la gestion du système d’information et des infrastructures et des équipements socioculturels.

Pages