La Mairie

FORUM DE L’OBLIGATION MUNICIPALE AFRICAINE : « Le premier problème de financement, c’est l’insuffisance des ressources, alors qu’on a de grandes ambitions » K.A.S

S’exprimant, hier, au Forum de l’obligation municipale en Afrique, le maire de la ville de Dakar, par ailleurs président du Comité exécutif de Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique (CGLU), Khalifa Sall estime que le premier problème de financement des collectivités locales est l’insuffisance de ressources. C’est pourquoi les grandes ambitions ne peuvent se réaliser.

FORUM DE L’OBLIGATION MUNICIPALE AFRICAINE : « Le premier problème de financement, c’est l’insuffisance des ressources, alors qu’on a de grandes ambitions » K.A.S

S’exprimant, hier, au Forum de l’obligation municipale en Afrique, le maire de la ville de Dakar, par ailleurs président du Comité exécutif de Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique (CGLU), Khalifa Sall estime que le premier problème de financement des collectivités locales est l’insuffisance de ressources. C’est pourquoi les grandes ambitions ne peuvent se réaliser.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE: 2ème Journée nationale de commémoration de la traite des noirs & de l’esclavage 27 avril, Hôtel de Ville de Dakar

Ce 27 avril, en partenariat avec la Ville de Dakar, l'association internationale Mémoires & Partages organise la 2ème édition de la journée nationale des résistances à la traite des noirs et à l’esclavage.

Fête du Premier Mai 2016 : l’acte trois de la décentralisation relooké

La célébration de la fête du travail a été une occasion saisie par le Président sénégalais, pour revenir sur l’acte trois de la décentralisation. Lors de la remise des cahiers de doléances, Macky Sall a convié les principaux segments à se retrouver autour du Chef du gouvernement.

Place de l’indépendance: La Ville de Dakar va procéder au lifting

Des jets de lacrymogènes sur le Maire de la capitale. Qui l’aurait cru ? une scène qui s’est passée, à Dakar. Un différend entre la Ville de Dakar et le ministère du renouveau urbain.. Depuis des années, Dakar ne respire plus. Et Khalifa Sall, depuis son accession s’est engagé à donner un autre visage à la capitale. Son souhait, faire aménagement de la Place de l’indépendance.

 Mais cela a des relents politiques, pour certains. Pourtant, à voir l’architecture municipale, l’on se rend compte que toutes les sensibilités y sont, et y travaillent en toute symbiose. Heureusement que Mouhamet Dione a decampté la situation. En dépassionnant le débat. La Ville, comme le souhaite l’édile va poursuivre son projet de lifting de la place de l’indépendance.

Un fonds d'investissement communal de 1 milliard 900 millions

La dernière réunion du conseil municipal a été une occasion, pour le Maire de Dakar, de faire un bilan de l'année 2015.Une année de "consolidation", de liquidations" des programmes et projets en cours. Une année avec des "incertitudes" sur les ressources, souligne Kalifa Ababacar Sall. C'est ainsi que 2016 sera "une année de travail" " de consolidation". Avec un budget ambitieux.

Un fonds d'investissement communal de 1 milliard 900 millions

La dernière réunion du conseil municipal a été une occasion, pour le Maire de Dakar, de faire un bilan de l'année 2015.Une année de "consolidation", de liquidations" des programmes et projets en cours. Une année avec des "incertitudes" sur les ressources, souligne Kalifa Ababacar Sall. C'est ainsi que 2016 sera "une année de travail" " de consolidation". Avec un budget ambitieux.

Un fonds d'investissement communal de 1 milliard 900 millions

La dernière réunion du conseil municipal a été une occasion, pour le Maire de Dakar, de faire un bilan de l'année 2015.Une année de "consolidation", de liquidations" des programmes et projets en cours. Une année avec des "incertitudes" sur les ressources, souligne Kalifa Ababacar Sall. C'est ainsi que 2016 sera "une année de travail" " de consolidation". Avec un budget ambitieux.

PROJET « LAIT À L'ÉCOLE » : 200 millions pour améliorer la nutrition et les performances académiques

Le projet « lait à l'école », pour une valeur de 200 millions de Francs Cfa, a été lancé hier, à l'école Biscuiterie, par le Maire de Dakar, M. Khalifa Ababacar Sall. Il a, entre autres comme objectifs, l'amélioration du statut nutritionnel des enfants, l'assiduité et l'assurance des performances académiques. Ce programme, en phase d'expérimentation et initié par la mairie de la Capitale, vise 11 écoles élémentaires, et va être élargi vers d'autres dans un avenir proche.

"Nous avons mobilisé 200 millions de nos francs pour ce projet. Et nous comptons doubler cette somme si l'expérience réussit. 4 milliards Cfa seront décaissés pour réhabiliter les 159 écoles de Dakar", a affirmé le Maire de Dakar, Khalifa Sall. C'était au cours de la cérémonie de lancement officiel du projet "lait à l'école".

La rencontre s'est tenue hier dans la matinée dans l'enceinte de l'école élémentaire de la commune d'Arrondissement de Biscuiterie. Le projet est un programme pilote qui consiste à la distribution de berlingots de lait de 200 millilitres Tétra Classic Aseptic, destinés aux élèves de onze écoles élémentaires ciblées.

Il sera ensuite un modèle pour l'expansion d'autres programmes de nutrition en milieu scolaire à Dakar. "Nous voulons créer un meilleur cadre d'étude, des conditions décentes de travail pour les élèves. Nous allons mettre des structures d'évaluation et de suivi.

Les laboratoires se chargent de suivre les enfants pour voir s'ils ne sont pas allergiques au produit", a dit M. Sall qui ajoute que "les enseignements tirés de cette expérimentation seront appliqués dans cette initiative".

PROJET « LAIT À L'ÉCOLE » : 200 millions pour améliorer la nutrition et les performances académiques

Le projet « lait à l'école », pour une valeur de 200 millions de Francs Cfa, a été lancé hier, à l'école Biscuiterie, par le Maire de Dakar, M. Khalifa Ababacar Sall. Il a, entre autres comme objectifs, l'amélioration du statut nutritionnel des enfants, l'assiduité et l'assurance des performances académiques. Ce programme, en phase d'expérimentation et initié par la mairie de la Capitale, vise 11 écoles élémentaires, et va être élargi vers d'autres dans un avenir proche.

"Nous avons mobilisé 200 millions de nos francs pour ce projet. Et nous comptons doubler cette somme si l'expérience réussit. 4 milliards Cfa seront décaissés pour réhabiliter les 159 écoles de Dakar", a affirmé le Maire de Dakar, Khalifa Sall. C'était au cours de la cérémonie de lancement officiel du projet "lait à l'école".

La rencontre s'est tenue hier dans la matinée dans l'enceinte de l'école élémentaire de la commune d'Arrondissement de Biscuiterie. Le projet est un programme pilote qui consiste à la distribution de berlingots de lait de 200 millilitres Tétra Classic Aseptic, destinés aux élèves de onze écoles élémentaires ciblées.

Il sera ensuite un modèle pour l'expansion d'autres programmes de nutrition en milieu scolaire à Dakar. "Nous voulons créer un meilleur cadre d'étude, des conditions décentes de travail pour les élèves. Nous allons mettre des structures d'évaluation et de suivi.

Les laboratoires se chargent de suivre les enfants pour voir s'ils ne sont pas allergiques au produit", a dit M. Sall qui ajoute que "les enseignements tirés de cette expérimentation seront appliqués dans cette initiative".

Inauguration de la salle multimédia de l’école de la Cité Soprim, à 16heures

Le maire de la ville d’Evry (France), Francis Chouat, et son homologue dakarois, Khalifa Ababacar Sall, procèdent à l’inauguration de la salle pilote multimédia de l’école primaire de la Cité SOPRIM, vendredi à 16 heures.

Cette infrastructure entre dans le cadre du projet de mise en place de salles multimédia dans toutes les écoles élémentaires de la ville de Dakar - cofinancé par la ville d’Evry, l’agglomération Evry Centre Essonne et la ville de Dakar, explique un communiqué transmis à l’APS.

Selon le communiqué, "la salle multimédia de l’école élémentaire de la Cité SOPRIM est l’une des quatre salles pilotes réalisées dans chacune des inspections départementales de l’éducation nationale (IDEN) de la ville de Dakar".

Ville de Dakar : 44 écoles équipées de salles informatiques avec accès internet gratuit

La ville de Dakar a doté 44 écoles primaires de la ville de Dakar de salles informatiques avec accès à internet gratuit dans le cadre de la mise en œuvre de la première phase du projet ‘’Internet à l’école’’.

La cérémonie d’inauguration de la salle informatique de l’école Elh Demba Ndoye de Yoff-Aéroport, présidée mardi par le maire de Dakar, Khalifa Ababacar Sall a marqué la réception symbolique des 600 premières positions informatiques installées pour cette phase-pilote. 

Chaque salle informatique, à l'image de celle de l’Ecole Elh Demba Ndoye, dispose de 14 machines avec des ‘’solutions innovantes qui permettent au corps enseignant et aux élèves de les propulser dans l’ère du +cloud computing+’’. 

‘’L’Internet vient à son heure pour combler un besoin réel, puisque l’outil informatique est devenu une nécessité pour les apprentissages enseignements’’, a souligné le représentant du préstataire. 

C’est pourquoi il a qualifié le projet de la ville de Dakar ‘’Internet à l’école’’ de ‘’pas de géant dans la construction d’une économie numérique. ‘’Notre rôle en tant que préstataire est de participer à ce moteur de croissance, et nous entendons travailler à la vulgarisation des technologies’’, a-t-il soutenu. 

POLITIQUE ÉDUCATIVE DE LA VILLE DE DAKAR : 88 écoles seront réhabilitées et 75.000 uniformes livrés

La Ville de Dakar a fait hier le point sur son programme scolaire. 73.000 élèves ont passé la visite médicale, d’autres sont soignés de plusieurs pathologies gratuitement. Elle a annoncé la réhabilitation de 88 écoles, la livraison de 75.000 uniformes aux élèves en janvier.

Rentrée scolaire: Khalifa Sall fait confectionner 150 000 uniformes

Le Conseil municipal de la ville va habiller tous les élèves de l’élémentaire public du département de Dakar. 150 000 uniformes au total, ont été confectionnés pour la réussite de l’opération.

Réservation d’hôtels : ''Jovago'' pour mieux vendre la destination du Sénégal

Jovago le site de réservation d’hôtel numéro 1 en Afrique qui est en collaboration avec le ministère du tourisme pour mettre en place une politique qui s’appelle le Sénégal sur la toile. Jovago a été crée en 2013 par Africa Internet Group. Ils sont présents au Sénégal il y a juste un an. Jovago est présent dans plus de 30 pays d’Afrique comme le Nigéria, le Kenya, la Côte d'ivoire.

MEDINA : Une place va porter le nom de Doudou Ndiaye Coumba Rose

Le Conseil municipal de la Médina a tenu, hier, une session délocalisée à Gibraltar. A l'issue de cette rencontre, le maire Bamba Fall a procédé à l'inauguration de plusieurs places publiques qui ont été baptisées pour rendre hommage à d'illustres fils de ladite commune.  "Plusieurs places ont été inaugurées. Il y a le village des tout-petits qui porte le nom de Me Birame Sassoum Sy (défunt maire de la Médina).

Plan de circulation: Ces routes sont à sens unique à partir de ce lundi 23 mai

L'annonce avait été faite le mercredi 20 avril 2016, à Dakar, par Alioune Thiam, Directeur général du Conseil exécutif des transports urbains de Dakar (Cetud). La décision est effective à partir de ce lundi 23 mai 2016. Les routes secondaires parallèles aux deux voies de Liberté 6, allant de l’ancienne piste d’envol (sis à Mermoz), à la Boulangerie Jaune en passant par le carrefour Jvc sont désormais des voies à sens unique. 

« Nous avons retenu le tronçon de l’ancienne piste d’envol (sise à Mermoz), la boulangerie jaune et le carrefour Jvc, parce que c’est un nœud extrêmement sollicité et sur lequel il est retenu que quelques mesures qui seront exécutées dans le court terme vont permettre d’améliorer la circulation. Il s’agit principalement de restriction de la circulation. Ainsi, des axes qui étaient à double sens vont être maintenus à sens unique. Un plan de circulation est élaboré de telle sorte que, à l’échelle du quartier, tous les mouvements qui étaient permis et qui sont restreints aujourd’hui puissent quand même trouver des solutions alternatives », avait confié Alioune Thiam. 

Plan de circulation: Ces routes sont à sens unique à partir de ce lundi 23 mai

L'annonce avait été faite le mercredi 20 avril 2016, à Dakar, par Alioune Thiam, Directeur général du Conseil exécutif des transports urbains de Dakar (Cetud). La décision est effective à partir de ce lundi 23 mai 2016. Les routes secondaires parallèles aux deux voies de Liberté 6, allant de l’ancienne piste d’envol (sis à Mermoz), à la Boulangerie Jaune en passant par le carrefour Jvc sont désormais des voies à sens unique. 

« Nous avons retenu le tronçon de l’ancienne piste d’envol (sise à Mermoz), la boulangerie jaune et le carrefour Jvc, parce que c’est un nœud extrêmement sollicité et sur lequel il est retenu que quelques mesures qui seront exécutées dans le court terme vont permettre d’améliorer la circulation. Il s’agit principalement de restriction de la circulation. Ainsi, des axes qui étaient à double sens vont être maintenus à sens unique. Un plan de circulation est élaboré de telle sorte que, à l’échelle du quartier, tous les mouvements qui étaient permis et qui sont restreints aujourd’hui puissent quand même trouver des solutions alternatives », avait confié Alioune Thiam. 

CELEBRATION DE LA JOURNEE DE L’ENVIRONNEMENT DE LA VILLE DE DAKAR AUX PARCELLES ASSAINIES MOUSSA SY OFFRE UN IMPORTANT LOT D’ORDINATEURS AU CEM DE L’UNITE 18

Le Maire des Parcelles Assainies, Moussa Sy a offert un lot d’ordinateurs portables au CEM de l’unité18. Ceci à l’occasion de la célébration hier, jeudi 2 juin, de la 5e édition de la Journée mondiale de l’environnement à Dakar sous le thème «Ville vertes: un plan pour la planète». 

Le premier magistrat de la ville des Parcelles Assainies, Moussa Sy, a octroyé un lot d’ordinateurs portables au CEM de l’unité 18 de cette localité. C’est à l’occasion de la célébration de la 5e édition de la Journée mondiale de l’environnement hier, jeudi 2 juin, dan l’enceinte de cet établissement, dans une ambiance folklorique, et rythmée. Ce CEM est une école élémentaire transformé conformément à un besoin immédiat des élèves et de leurs parents. Dans le souci de la réussite des élèves, le maire a présenté la nouvelle maquette de cet établissement dont la construction a démarré. Il a promis que le CEM sera fin prêt pour la rentrée scolaire prochaine. 

Cette journée a été l’occasion de susciter une plus grande prise de conscience en faveur de l’environnement et de promouvoir l’intérêt de l’action politique. Ainsi, la ville de Dakar, en collaboration avec la mairie des Parcelles Assainies, compte tenu de la réalité de notre environnement avaient jugé nécessaire de réfléchir sur un thème «Villes vertes: un plan pour la planète». Le maire, Moussa Sy est revenu sur l’importance de cette journée en incitant les populations à plus de responsabilité. 

Selon lui, «les décennies à venir, la quasi-totalité de l’accroissement démographique interviendra dans les zones urbaines des pays en développement. Il s’y ajoute que les villes sont de gros utilisateurs de ressources naturelles et d’importants générateurs de déchets. Elles produisent la majeure partie des gaz à effet de serre qui sont à l’origine du réchauffement climatique mondial». De même, il incite la population à construire une ville verte et plus propre pour elle-même et pour les générations à venir. D’ailleurs, la ville de Dakar a créé la Direction de la planification et du développement durable pour faire de la planification urbaine et du développement durable la pierre angulaire de l’action municipale. 

Pages