La mairie de Dakar offre un espace d’expression pour les arts : La Mcu, un nouveau joyau de promotion

dkrLongtemps oubliées par les autorités sénégalaises, les cultures urbaines se dotent d’un nouvel espace d’expression. 240 millions sur 3 ans, c’est le montant total consenti par la mairie de Dakar et ses partenaires dont l’Organisation internationale des maires francophones et la mairie de Genève pour les activités de la Maison des cultures urbaines logée au centre socioculturel de Ouakam. Ce projet veut apporter un soutien à la formation des jeunes dans les métiers des cultures urbaines. En visite au Sénégal, le maire de Genève est allé s’enquérir de l’état d’avancement du projet.  

Comment permettre une éclosion de la culture urbaine à Dakar ? Comment permettre aux jeunes dakarois férus de cultures urbaines de se professionnaliser dans le milieu ? Le maire de Dakar veut apporter une solution définitive à ces préoccupations. Khalifa Sall prône une formation de qualité. En ce sens, la mairie de Dakar a initié en 2014 le projet Maison des cultures urbaines (Mcu). Ce projet d’un montant de 240 millions étalé sur 3 ans vise la création et la promotion d’un centre d’animation, de diffusion et de formation aux métiers des cultures urbaines. Logée dans le centre socioculturel de Ouakam, la Mcu compte actuellement une seule salle fonctionnelle. Mais à en croire Amadou Fall Ba, manager général de la Mcu, «les travaux pour la rénovation des lieux seront entamés sou peu de temps. Un lot de matériel neuf d’une valeur de 10 millions est déjà réceptionné. Ce matériel permettra de disposer d’une salle de répétition, une salle de danse, un atelier de graffiti et de sérigraphie». 

Pour le bilan à mi-parcours du projet, 35 sur 39 jeunes au départ ont pu bénéficier d’une formation en «deejaying». Et 15 d’entre eux vont continuer l’aventure avec le programme Master class. De janvier à juin 2016, ils vont subir une formation de perfectionnement pour les rendre opérationnels pour le marché de l’emploi. Venu visiter l’état d’avancement du projet qu’il a financé en partie, le maire de Genève, Sami Kanaa, a manifesté toute sa satisfaction de pouvoir offrir cette opportunité à la jeunesse. Pour lui, «la culture nous unie, elle apporte une plus-value et en ce sens c’est un axe de la démocratie». Il a en outre salué cette dé­marche de la jeunesse avant de promettre une aide pour la réalisation du skate parc en centre-ville. Embouchant la même trompette, le maire de Dakar, Khalifa Sall, a affirmé toute sa satisfaction. «Je suis heureux et fier de vous. Le fonds privé d’investissement pour l’initiative culture sera géré par la Mcu. Les 240 millions ce n’est qu’un début, car qui aide la jeunesse construit l’avenir», a-t-il conclu.      

ALBUM PHOTO ICI 

 

Stagiaire