La Ville de Dakar à la Bourse pour financer son nouvel espace commercial

Depuis deux ans, la Ville de Dakar travaillait sur le financement du projet Dakar Municipal Finance Project (DMFP), avec le soutien de la Fondation Bill & Melinda Gates. Il s’agit, pour la Ville de Dakar, de lever des fonds sur le marché financier régional afin de construire un nouvel espace commercial, sur l’îlot Petersen. «Une première en Afrique francophone», selon le Maire Khalifa Sall qui a donné la nouvelle, lors d’un point de presse.     

«C’est une première en Afrique francophone ! La Fondation Bill et Melinda Gates a décidé d’accompagner la Ville de Dakar dans son initiative de finaliser l’aménagement urbain et la promotion de l’urbanisme commercial, pour construire un nouvel espace dédié totalement à l’activité commerçante dans l’ex-îlot Petersen. A travers ce projet, la Mairie veut faire du développement», s’est exclamé le Maire de Dakar, M. Khalifa Sall, suite à cet accord. En effet, la finalisation de ce projet qui lie la Mairie à cette fondation est prévue dans le premier trimestre de 2014 avec l’annonce de l’opération d’emprunt obligataire.

Ce projet, dénommé Dakar Municipal Finance Project (DMFP), est une forme de promotion de l’urbanisme commercial. Il doit aider à caser les commerçants ambulants dans des espaces dédiés et désencombrer le centre-ville. Le projet vise également la promotion du tourisme privé sénégalais, le renforcement de capacités des commerçants sénégalais, dans leurs aptitudes professionnelles et leurs désirs de promotion économique et d’émancipation sociale. D’après le Maire, «le projet s’inscrit dans la logique d’aider la Ville à trouver les voies et moyens afin de mobiliser les ressources nécessaires pour faire face à nos besoins en investissement». 

M. Sall a insisté sur l’importance majeure de ce projet pour les collectivités locales. Pour lui, c’est un projet social qui s’intègre dans la stratégie de la lutte contre la pauvreté et que ce genre de projets est une formidable opportunité devant permettre d’utiliser le marché financier pour autonomiser les villes. «La réussite de ce challenge serait une voie ouverte à toutes les villes d’Afrique. Si nous voulons être des vecteurs de développement, nous devons tendre vers l’émancipation de nos populations et l’autonomisation de nos collectivités locales. Il faut que Dakar puisse être la ville qui montre la voie de l’émancipation des collectivités locales, de la capacité d’investissement et de la levée des ressources», a-t-il renchéri.

Auparavant, une séance de travail s’est tenue entre les différentes partie au projet, à savoir le Maire de Dakar et son équipe avec le staff de la Fondation Bill et Melinda Gates, dirigé par Melanie Walker, chargée du développement.