La ville de Dakar autorisée à émettre un emprunt obligataire de 20 milliards FCFA

brvmAPS: Le conseil municipal de Dakar a autorisé jeudi la ville de Dakar à émettre un emprunt obligataire de 20 milliards de francs CFA sur le marché de l’espace de l’Union monétaire économique ouest-africaine (UMOA) pour le financement d’infrastructures urbaines au profit des couches urbaines les plus démunies, a constaté l’APS.

L’emprunt permettra à la capitale sénégalaise, qui compte 1,1 million d’habitants et concentre 75% du chiffre d’affaires des entreprises du pays, de financer la modernisation de ses espaces commerciaux.

Réunis en session extraordinaire, les élus de Dakar ont évacué ce seul point de leur ordre du jour.

Les autres points sont soumis en commission pour mardi. Il s’agit de l'acceptation de la subvention d’un million de dollars de la Fondation Rockefeller pour développer la stratégie de résilience de la ville de Dakar, l'adhésion au réseau des "100 villes résilientes" créé par la Fondation Rockefeller, mais aussi l'adhésion au réseau des "Villes de l’Aéropostale".

De même, la commission de prononcera sur l'autorisation de signer une convention de prêt avec la Société générale de banque au Sénégal (SGBS) pour un montant de quatre milliards de francs CFA.

Ces fonds sont destinés au financement de la réalisation de la rotonde du centre commercial de Petersen, devant abriter le marché Sandaga.

L’agence Bloomfield Investment Corporation a attribué récemment la note BBB+ à long terme et A3 à court terme à la municipalité de Dakar, première ville de la zone CFA à solliciter une telle prestation. 

Il s’agit d’une étape importante vers l’emprunt obligataire de 20 milliards de FCFA prévu courant 2014. C’est la première fois qu’une ville de la zone CFA sollicite le marché financier régional.

BHC/AD