LETTRE DU MAIRE AUX DAKAROISES ET AUX DAKAROIS 2012

logo_vdDakaroises, Dakarois

Cette année encore, c’est avec un plaisir renouvelé que nous nous adressons à vous pour sacrifier à ce qui, au-delà de la tradition des vœux du nouvel an, devient de plus en plus un exercice rituel dans notre vie démocratique locale. Depuis notre élection à la Mairie, nous avons tenu à inscrire ce rendez-vous au cœur de nos relations pour évaluer ensemble les réalisations et pour décliner les axes prioritaires de notre action pour la nouvelle année. 

2011 a permis la mise en œuvre de programmes pour répondre à la vocation sociale de l’institution municipale. C’est vrai pour l’école où le programme « La Ville en bon parent d’élèves », qui a considérablement allégé les charges d’éducation des parents, restera une priorité dans nos actions pour permettre à nos enfants d’obtenir les meilleurs résultats à l’école. Nous continuerons à porter nos efforts sur tous les aspects du développement et de l’épanouissement des élèves, notamment, l’introduction, dès cette année, du soutien scolaire et de l’informatique à l’école élémentaire.

C’est vrai également pour la santé où en plus du renforcement des capacités d’intervention des structures sanitaires par la dotation d’ambulances neuves et de groupes électrogènes aux centres de santé, la Ville réalise actuellement un Centre d’exploration et de diagnostic à la Sicap Liberté 6 ainsi que trois nouveaux centres de santé à Hann, Ngor et Liberté 6 extension afin d’achever le maillage du territoire de la Ville en structures de santé. 

C’est vrai enfin pour l’élévation du niveau de vie des populations et le soutien à l’économie solidaire avec le financement de micro projets par le PAFSEP, avec les secours distribués aux personnes indigentes, avec le micro jardinage dont les effets sur la sécurité alimentaire et sur la lutte contre la pauvreté sont incontestables.

Ces dynamiques sociales, qui témoignent avant tout d’une priorité accordée à la solidarité avec les populations, surtout celles d’entre elles qui sont les plus vulnérables aux précarités et aux insécurités, seront renforcées en 2012 dans tous les domaines qui relèvent de la vie quotidienne des habitants de notre ville.

 

Dakaroises, Dakarois

2012 va voir évoluer le visage de notre ville, de son centre à sa périphérie. Dans la recherche de solutions innovantes et durables en cohérence avec les caractéristiques d’une ville presqu’île, nous allons réaliser des investissements structurants pour améliorer la mobilité urbaine, pour aménager le cadre de vie et pour organiser la distribution des équipements. 

La mobilité urbaine sera améliorée par la mise en service des feux de signalisation tricolore engagée en fin décembre 2011. Elle sera complétée par la réhabilitation et l’extension de la voirie non classée ainsi que par la réorganisation du stationnement, deux programmes qui seront réalisés grâce au premier financement que la BOAD accorde à une collectivité locale africaine. 

Ces investissements s’ordonnent dans le plan de modernisation de notre ville dont l’aménagement des grandes artères et le programme de pavage des rues constituent un volet essentiel en raison de leur impact sur notre cadre de vie et sur les milliers d’emplois pour les jeunes. L’usine de production est déjà opérationnelle et les premiers pavés seront posés dans les toutes prochaines semaines. 

C’est également dans le souci de moderniser notre ville mais aussi de rester dans le temps du monde en prenant en compte les évolutions possibles dans une logique de développement durable que le programme d’extension du réseau d’éclairage public dans les quartiers de Dakar, qui va démarrer sous peu, sera entièrement réalisé avec des lampadaires fonctionnant à l’énergie solaire.

Enfin, la vie devra revenir dans notre ville. Cœur historique de la capitale, l’espace Kermel sera entièrement rénové pour devenir un lieu de vie. D’autres quartiers de Dakar vont suivre dans le cadre de projets d’équipements, adossés à une approche de planification opérationnelle et s’appuyant sur le levier du partenariat public-privé, qui visent à créer de nouveaux pôles urbains intégrant les services, les espaces culturels, les loisirs et les animations.

Cette dynamique de progrès doit changer notre rapport avec le bien public. Elle exige un engagement citoyen à forger dans la conscience collective et qui doit se décliner ainsi : respecter les efforts de tous et s’imposer de préserver et de protéger les équipements urbains.

 

Dakaroises, Dakarois

2012 va s’achever en apothéose. Du 4 au 8 décembre, Dakar, porte d’entrée du pays de la Teranga, sera le lieu de rendez-vous de toutes les collectivités locales d’Afrique. Accueillir le sommet d’AFRICITES est un honneur pour notre ville mais aussi un défi que nous devons relever ensemble afin que Dakar garde la fierté d’une ville ouverte sur le reste du monde.

En souhaitant pour chacun d’entre vous que 2012 soit une année de paix, de santé et d’accomplissement, nous espérons qu’elle sera aussi l’année où, tous ensemble, nous ferons en sorte que Dakar, cette ville que nous aimons tant, continue d’avancer.

 

 

Khalifa Ababacar SALL

Maire de la Ville de Dakar 

www.villededakar.org