Meeting international : 120 athlètes de 30 pays attendus à Dakar

A une semaine du début de la 6ème édition du Meeting international Iaaf de Dakar, le comité d’organisation a fait face, hier, à la presse pour faire l’état des préparatifs. Quelque 120 athlètes issus d’une trentaine de pays sont attendus. Ils vont participer aux 16 épreuves au programme, le 2 juin.

Les organisateurs du meeting international d’athlétisme de Dakar veulent réussir leur manifestation prévue, cette année, le mercredi 12 juin après avoir fait l’impasse dessus en 2012. Quelque 120 athlètes internationaux issus de 30 pays sont attendus sur les pistes, sautoirs et aires de lancers du stade Léopold Sédar Senghor pour un budget d’un million de dollars (environ 500 millions  de FCfa). Une manne dont le plus grande partie sera réservée aux primes allouées aux athlètes et qui vont « de 500 à 6.000 dollars », renseigne Momar Mbaye. Le président de la Fédération sénégalaise d’athlétisme précise qu’en plus de ces cachets conventionnels, des traitements spéciaux seront accordés en fonction du standing de l’athlète. Les organisateurs du meeting de Dakar ont annoncé hier la participation de grands noms de l’athlétisme mondial, comme le champion olympique algérien du 1 500 m, Taoufik Makhloufi qui sera l’attraction de la réunion. D’autres non moins prestigieux dont le Kényan Daniel Komen, la championne du monde en titre du 400 m, la Botswanaise Amantle Montsho, et ses partenaires du Centre international d’athlétisme de Dakar comme le Burkinabé Innocent Bologo sur 100 et 200 m seront également de la partie. Le champion du monde du 100 m à Paris en 2003, Kim Collins, originaire de Saint Kitts et Nevis est aussi attendu. Les athlètes nationaux les plus en vue du moment ne seront pas en reste avec Ndiss Kaba Badji à la longueur, Amy Sène ou encore Mamadou Kassé Hanne qui a réalisé la 4ème meilleure performance mondiale sur 400 m haies sont attendus. Ce dernier doit d’ailleurs retrouver le Sud-Africain Cornel Fredericks qui avait remporté le concours que Kassé Hanne avait bouclé à la 3ème place en 2011. Ndiss Kaba Badji, lui, aura à faire face au Français Salim Sdiri et au Polonais Marcin Starzak tout comme le tenant du titre, le Botswanais Kabelo Kgosiemang, qui débarquent à Dakar avec de belles performances. Fatoumata Diop devra remplacer Amy Mbacké Thiam au 400 m Dames où elle va côtoyer sa compatriote Ndèye Fatou Soumah.

Le pari de la mobilisation

Les gradins du stade Léopold Sédar Senghor n’ont pas accueilli de grandes foules lors des dernières éditions du meeting. Seuls quelques inconditionnels de l’athlétisme ont fait le déplacement pour suivre les prestations des athlètes. Pour inverser la tendance, le comité d’organisation a mis à contribution les autorités de la mairie de la capitale. Et c’est Moussa Sy, maire de la commune d’arrondissement des Parcelles assainies qui pilote le volet mobilisation du meeting. En dehors de « la ville de Dakar et ses 19 communes d’arrondissement, nous allons sensibiliser les populations de Pikine, Guédiawaye et même de Rufisque pour toucher le maximum de spectateurs », promet Moussa Sy qui renseigne que la mairie de Dakar a participé « à hauteur de 80 millions de FCfa dans l’organisation » de l’événement. Pour intéresser et faire venir le public, il annonce que sa commission « travaille avec les établissements scolaires, les adeptes d’autres disciplines ». C’est dans ce cadre qu’il annonce que des « bus seront positionnés dans certaines parties de la capitale pour convoyer les spectateurs ». Cette année encore, les artistes seront mis en contribution pour faire venir le public. Une tombola est également prévue selon l’élu qui estime que « nous devons tout faire pour réussir l’organisation afin que le meeting reste à Dakar ».

 

Ousseynou POUYE