PROJET « LAIT À L'ÉCOLE » : 200 millions pour améliorer la nutrition et les performances académiques

Le projet « lait à l'école », pour une valeur de 200 millions de Francs Cfa, a été lancé hier, à l'école Biscuiterie, par le Maire de Dakar, M. Khalifa Ababacar Sall. Il a, entre autres comme objectifs, l'amélioration du statut nutritionnel des enfants, l'assiduité et l'assurance des performances académiques. Ce programme, en phase d'expérimentation et initié par la mairie de la Capitale, vise 11 écoles élémentaires, et va être élargi vers d'autres dans un avenir proche.

"Nous avons mobilisé 200 millions de nos francs pour ce projet. Et nous comptons doubler cette somme si l'expérience réussit. 4 milliards Cfa seront décaissés pour réhabiliter les 159 écoles de Dakar", a affirmé le Maire de Dakar, Khalifa Sall. C'était au cours de la cérémonie de lancement officiel du projet "lait à l'école".

La rencontre s'est tenue hier dans la matinée dans l'enceinte de l'école élémentaire de la commune d'Arrondissement de Biscuiterie. Le projet est un programme pilote qui consiste à la distribution de berlingots de lait de 200 millilitres Tétra Classic Aseptic, destinés aux élèves de onze écoles élémentaires ciblées.

Il sera ensuite un modèle pour l'expansion d'autres programmes de nutrition en milieu scolaire à Dakar. "Nous voulons créer un meilleur cadre d'étude, des conditions décentes de travail pour les élèves. Nous allons mettre des structures d'évaluation et de suivi.

Les laboratoires se chargent de suivre les enfants pour voir s'ils ne sont pas allergiques au produit", a dit M. Sall qui ajoute que "les enseignements tirés de cette expérimentation seront appliqués dans cette initiative".

En effet, ce projet a aussi comme objectifs spécifiques, pour les écoles et les écoliers, l'amélioration du statut nutritionnel des enfants, l'augmentation de l'échelle du programme - après la phase-pilote - l'amélioration de leur taille et poids.

Il participera également, selon la mairie de Dakar, à l'augmentation des inscriptions à l'école, à la présence en classe, la réduction de la déperdition et l'amélioration des performances académiques des enfants.

Pour les communautés et autorités locales, le projet va promouvoir l'engagement dans la gestion et le suivi de la mise en œuvre du programme par l'établissement de structures communautaires.

Il va en outre faciliter le contact avec les donateurs et partenaires pour l'établissement de liens avec les autres programmes communautaires d'éducation, de santé et de développement.

La promotion du secteur laitier et son essor, ainsi que l'augmentation de l'emploi rural, grâce à une demande accrue du produit brut, découleront de ce projet.

Dans ce lait conditionné, fourni par les sociétés Siagro et Tétra Pak Sénégal en partenariat avec la ville de Dakar, les micro-organismes dangereux qui y sont présents, seront éliminés par le processus Uht. Les emballages qui protègent les boîtes, représentent une barrière à l'oxygène, à la lumière et à la contamination physique.

Cela permet, selon M. Simon Kibuchi, technicien, représentant de la société Tétra Pak, "d'assurer la stabilité du produit en milieu non-réfrigéré pour 6 mois, sans besoin d'agents de conservation et sans réduire les apports nutritifs".

Auteur: Abdou DIOUF Junior