Qualité de l'air du 31 mars 2015 : l'épisode de pollution se poursuit !

La pollution aux particules s'est intensifiée dans la journée du 31 mars avec un indice qui dépasse le seuil d'alerte (200), c'est à dire "très mauvais".

Le nuage de poussière au-dessus de la région Saharienne est à l'origine de hausses importantes des concentrations de particules PM10 et PM2,5.

Le trafic automobile constitue également un facteur amplifiant ce type de pollution.

Le risque sanitaire est réel et chacun peut ressentir les effets. Par conséquent, il est conseillé à tous de veiller à ne pas aggraver les effets de cette pollution en respectant les recommandations suivantes:

- respecter scrupuleusement tout traitement médical en cours, ou de l'adapter sur avis d'un médecin

- consulter un médecin en cas d'aggravation ou d'apparition de tout symptôme évocateur (toux, gêne respiratoire, irritation de la gorge ou des yeux)

- éviter toute activité physique ou sportive intense (notamment compétition) augmentant de façon importante le volume d'air et de polluants inhalés

- veiller à ne pas aggraver les effets de cette pollution par d'autres facteurs irritants des voies respiratoires, tels que l'usage de solvants et surtout la fumée de tabac.

Les jeunes enfants, les personnes âgées et celles souffrant d'asthme ou d'autres maladies cardio-respiratoires devraient  éviter de s'exposer longuement à l'air extérieur pendant la période.

La poussière désertique pourrait commencer à se dissiper à partir de demain soir.

 

soure

Centre de Gestion de la Qualité de l'Air

Direction de l'Environnement et des Établissements Classés

106, rue Carnot - Dakar

Site web: www.air-dakar.org - www.denv.gouv.sn