RECASEMENT DES MARCHANDS : La ville de Dakar va livrer 3 chantiers à hauteur de 9 milliards

Le nouveau bâtiment qui doit abriter le marché Kermel de Dakar et le centre commercial dédié aux marchands tabliers situé à la rue Félix Eboué seront réceptionnés ‘’peut-être au courant du mois d’août’’, tandis que les travaux dans le bâtiment qui abrite le marché Sandaga sont toujours en cours, a révélé mercredi Moussa Sy qui conduisait une mission de visite de terrain dans ces sites pour le compte de la municipalité de Dakar. 

Accompagné de plusieurs conseillers municipaux, des maires de communes d’arrondissement de Dakar, des promoteurs et d’autres partenaires, le maire des Parcelles Assainies a visité d’abord le nouveau bâtiment qui abrite le marché Kermel. 

Sur place, les ouvriers sont à pied d’œuvre pour finaliser l’ouvrage et le livrer ‘’au plus tard dans trois semaines’’, assure Mamadou Berthé, délégué du conseil municipal de Dakar et par ailleurs architecte. 

D’un coût de près de 4 milliards de francs CFA, le nouveau marché Kermel est composé de plus de 300 cantines réparties entre trois niveaux, d’un espace commercial de 700 mètres carrés, d’une cafétéria, d’un établissement bancaire, d’une salle de prières, d’un parking sous-sol avec deux rampes d’entrée et de sortie, des caméras de surveillance et beaucoup d’autres équipements. 

‘’Ce bâtiment va servir de site de recasement pour les marchands de Kermel qui avaient été victimes d’un incendie, il y a plus de 20 années (en 1993). C’est un site moderne dont la gestion et la procédure d’attribution des cantines seront discutées entre les acteurs concernés’’, a promis M. Berthé. 

Mais les vendeurs d’objets d’art trouvés sur place aux environs du marché Kermel ont jugé que ‘’les cantines en question sont trop étroites, non aérées et proposés à des prix de cession exorbitants’’, selon le délégué du marché de Kermel, Balla Sall. 

Tous ces marchands seront reçus dès demain (vendredi) par le maire de Dakar Khalifa Sall ‘’pour évoquer toutes les questions et trouver un terrain d’entente’’, assure Moussa Sy après la visite dont le point de chute a été la rue Félix Eboué qui abrite le centre commercial dédié aux marchands tabliers de Petersen, Colobane, Ponty, Centenaire etc... 

A Félix Eboué, l’odeur des peintures et l’installation de prises électriques renseignent sur le niveau d’exécution ‘’presque terminé’’ de l’ouvrage. Cette bâtisse R+3 abrite 2800 Box ouverts, 215 cantines, des bureaux administratifs, un restaurant panoramique, une mosquée, une banque et un établissement d’assurance. 

Des grilles en fer de couleurs différentes délimitent les parcelles. ‘’C’est un bâtiment unique en son genre, conçu en prenant en compte la spécificité liée au métier de marchand tablier. Les Box sont bien structurés et bien équipés’’, fait valoir le promoteur du site Assane Fall, par ailleurs président du MADS. 

‘’ Nous avons constaté que des marchés prennent souvent feu et occasionnent des pertes de plusieurs milliards notamment à cause d’une installation anarchique et clandestine de l’électricité. C’est pourquoi nous avons mis un compteur électrique pour quatre Box. Pour les cantines c’est un compteur par cantine. Nous avons aussi prévu un établissement d’assurance pour prévoir ce genre de pertes’’, assure Assane Fall. 

‘’Ce site a coûté environ 2 milliards. Si on l’additionne à l’enveloppe dépensée pour Kermel et le financement pour réhabiliter le principal bâtiment qui abrite Sandaga dont les chantiers sont en cours, la ville de Dakar a dépensé environ 9 milliards FCFA’’, a résumé Moussa Sy à la fin de la visite. 

MTN/OID