Santé

AMELIORATION DES CONDITIONS DE TRAVAIL A L’HOPITAL ABASS NDAO: La ville de Dakar offre une centrale a oxygène et du matériel

Le maire de Dakar, Khalifa Sall, a inauguré hier, jeudi 27 octobre, la centrale à oxygène que sa mairie a offert au Centre hospitalier Abass Ndao estimée à 300 millions de francs Cfa. Du matériel médical d’un coût de 153 millions FCFA est également remis par Khalifa Sall pour améliorer les conditions de travail dans la structure de santé et d’en faire aussi une référence.

Session ordinaire du Conseil municipal de la Ville de Dakar ce jeudi 03 novembre 2016

Le conseil municipal de la Ville de Dakar est convoqué en session ordinaire le jeudi 03 novembre 2016 à seize (16) heures dans la salle de délibérations de l’Hôtel de Ville à l’effet de délibérer sur l’ordre du jour suivant: 

1.Installation d’un nouveau conseiller municipal ;

2.Orientation Budgétaires 2017 ;

RAMADAN 2016 : La Ville de Dakar distribue des kits ndogou à des personnes démunies

Le maire de la ville de Dakar, Khalifa Sall a procédé, ce lundi, à la remise de kits ndogou à la Grande mosquée de Dakar. A l’occasion de cette cérémonie, les bénéficiaires ont reçu chacun 5 kg de sucre, 1 kg de dattes, 1 kg de lait et un sachet de Nescafé. L’imam de la Grande mosquée de Dakar, Alioune Moussa Samba, a tenu à remercier la mairie de Dakar pour ce geste louable qu’il continue de perpétuer depuis des années. « La mairie de Dakar a l’habitude de distribuer des kits pour des personnes démunies qui sont dans le besoin et qui ont effectué le jeûne », a déclaré l’Imam Samba. Il a formulé des prières pour ces derniers.

PROJET « LAIT À L'ÉCOLE » : 200 millions pour améliorer la nutrition et les performances académiques

Le projet « lait à l'école », pour une valeur de 200 millions de Francs Cfa, a été lancé hier, à l'école Biscuiterie, par le Maire de Dakar, M. Khalifa Ababacar Sall. Il a, entre autres comme objectifs, l'amélioration du statut nutritionnel des enfants, l'assiduité et l'assurance des performances académiques. Ce programme, en phase d'expérimentation et initié par la mairie de la Capitale, vise 11 écoles élémentaires, et va être élargi vers d'autres dans un avenir proche.

"Nous avons mobilisé 200 millions de nos francs pour ce projet. Et nous comptons doubler cette somme si l'expérience réussit. 4 milliards Cfa seront décaissés pour réhabiliter les 159 écoles de Dakar", a affirmé le Maire de Dakar, Khalifa Sall. C'était au cours de la cérémonie de lancement officiel du projet "lait à l'école".

La rencontre s'est tenue hier dans la matinée dans l'enceinte de l'école élémentaire de la commune d'Arrondissement de Biscuiterie. Le projet est un programme pilote qui consiste à la distribution de berlingots de lait de 200 millilitres Tétra Classic Aseptic, destinés aux élèves de onze écoles élémentaires ciblées.

Il sera ensuite un modèle pour l'expansion d'autres programmes de nutrition en milieu scolaire à Dakar. "Nous voulons créer un meilleur cadre d'étude, des conditions décentes de travail pour les élèves. Nous allons mettre des structures d'évaluation et de suivi.

Les laboratoires se chargent de suivre les enfants pour voir s'ils ne sont pas allergiques au produit", a dit M. Sall qui ajoute que "les enseignements tirés de cette expérimentation seront appliqués dans cette initiative".

LANCEMENT DU PROGRAMME SANTE A L'ECOLE 2013-2014: La Ville de Dakar offre 80 000 packs comprenant une brosse à dents et une pâte dentifrice

seLe Programme santé à l’école de la Ville de Dakar mettra mensuellement une brosse à dents et une pâte dentifrice à la disposition des 80.000 élèves des écoles primaires publiques, a annoncé mercredi le maire Khalifa Ababacar Sall.La carie dentaire est la première maladie chez les élèves des 19 communes d'arrondissement de Dakar, indique la mairie, citant une étude réalisée en 2012-2013. Elle représente 49% des pathologies recensées chez eux durant la même période. 

 "Cette année, la nouveauté, c’est notre partenaire [...] qui a décidé de nous accompagner en offrant à chaque élève un pack" comprenant une brosse à dents et une pâte dentifrice, a dit le maire de Dakar au lancement de l’édition 2014 du Programme santé à l'école. Il reste maintenant "à assurer la prise en charge des élèves auprès des centres de santé", a-t-il affirmé lors d'une cérémonie de lancement de cette initiative, à l'école des HLM Patte d'Oie. Le coordonnateur du programme, le docteur Abbas Kâ, estime que "c’est une innovation majeure, qui permet à l’ensemble des élèves des écoles primaires de Dakar de se faire consulter, se faire soigner et de bénéficier d'un suivi médical". 

Veille de Tabaski : Khalifa Sall mobilise 500 millions FCFA pour soulager 15 000 nécessiteux

Le maire de Dakar par le biais de la perception municipale, vient de frapper un coup qui pourrait assurer ses arrières lors des prochaines élections municipales prévues en 2014. 

En effet, Khalifa Sall a mobilisé pas moins d’un demi-milliard de francs CFA pour mettre en cette veille de Tabaski des dakarois nécessiteux à l’abri du besoin. Selon le journal Libération parcouru par Setal.net, ils sont 15 000 âmes à avoir bénéficié de cette aide. Chaque ayant droit a reçu 40 000 francs CFA et tout cela s’est fait dans la transparence. 

Des "kits ndogou" de la ville de Dakar aux démunis

APS: La ville de Dakar procède, à partir de lundi, à une distribution de « kits ndogou » aux populations les plus démunies des 19 communes d’arrondissement de la capitale sénégalaise, annonce un communiqué.

« Au total, 5450 kits seront distribués, à raison de 200 kits par commune d’arrondissement. Le reste sera réparti entre les associations de personnes âgées, les associations d’hémodialyses, les prisons de Rebeuss, du Cap Manuel et de Liberté 6, ainsi que le pavillon spécial » de l’hôpital Aristide Le Dantec, précise le communiqué.

« Les bénéficiaires sont identifiés et recensés au niveau des communes d’arrondissement, après une enquête menée par le Centre de promotion et de réinsertion sociale (CPRS) de la localité », ajoute-t-il.

Une enveloppe de 87 millions de la mairie de Dakar pour lutter contre la pauvreté

La municipalité de Dakar a posé des actes concrets, ce matin, dans la lutte contre la pauvreté. Elle a ainsi distribué des chèques d’un montant global de 87 millions de F Cfa à 226 familles et 5 groupements d’intérêts économiques (Gie) de la ville. 

Les montants vont de 50.000 à 200.000 FCfa pour les prêts individuels aux différentes familles et de 500.000 à 2 millions de FCfa pour les Gie, selon les précisions de la 5e Adjointe de Khalifa Ababacar Sall, chargée des Affaires sociales.

La ville de Dakar va ré-équiper cette année 14 centres de santé, selon le maire

La Ville de Dakar procède à la remise officielle d’un lot de matériel de sauvetage aux surveillants de baignade de la plage de Ngor, ce samedi 22 juin 2013 à 11 heures à ladite plage (près de l’hôtel Ngor Diarama), nous apprend un communiqué des services de Khalifa Ababacar Sall.

La cérémonie sera présidée par le docteur El Hadj SARR, adjoint au maire de Dakar et président du comité technique sur les plages, en présence des autorités de la commune d’arrondissement de Ngor et des surveillants de baignade. 

Le document indique que le matériel composé par des planches, des gilets de sauvetages, des boîtes à pharmacie, des kits du sauveteur (sifflets, drapelets, etc.) est un don de la Ville de Marseille à la Ville de Dakar, dans le cadre de la coopération entre les deux municipalités. 

FETE DE LA TABASKI: La mairie de Dakar attribue une aide financière aux familles démunies

SUD QUOTIDIEN: Le centre de promotion et de réinsertion sociale de Liberté 2B est pris d’assaut par les populations de Grand Yoff, Dieupeul Derklé et Hann Mariste. Ces derniers subissent des enquêtes sociales afin de pouvoir bénéficier d’une aide financière pour la prochaine fête de Tabaski.

Devant le centre de promotion et de réinsertion social (Cprs) de liberté 3 B, sis à l’avenue Bourguiba, une longue file indienne attire l’attention. En cette après midi de mardi 03 septembre, malgré la forte chaleur  hivernale et le soleil qui tapent au dessus de leurs têtes, ces personnes  dont la plupart sont des femmes, ne se soucient guerre de cela. Leur seul objectif est d’accéder au centre pour subir une enquête sociale leur permettant de pouvoir bénéficier d’une aide attribuée par la mairie de Dakar pour la Tabaski 2013.

Suivant le rang, Nani Niane, habitante de Grand Yoff explique avoir «déposé cette demande d’aide pour la fête de la Tabaski" parce qu'elle "vit dans une famille démunie et ne travaille pas alors" qu'elle a " 4 enfants à" sa "charge ». A quelques encablures, deux femmes âgées d’une cinquantaine d’années sont assises sous un arbre, la fatigue se lit sur leurs visages. Interpellées, l’une d’elle , Anta Ndiaye, confie : « Nous sommes des femmes dont les maris sont des retraités avec de nombreux enfants qui ne travaillent pas. C’est pour cette raison que nous avons déposé cette demande tout en espérant pouvoir en bénéficier». Et sa compagne, Marème Seydou Dème,  de renchérir : «Nous sommes venues de Grand Yoff uniquement pour faire cette enquête parce que la vie est difficile maintenant car tout est devenu cher. Nous avons déjà subi l’enquête, nous sommes là (sous l’arbre ) pour nous reposer car nous nous sommes tenues debout pendant des heures pour suivre le rang».

Pénurie d’eau à Dakar : Khalifa Sall au secours de la population dakaroise

Le maire de Dakar a apporté son aide aux Dakarois suite à la pénurie d’eau qui s’éternise. Khalifa Sall a surtout essayé de soutenir les structures sanitaires à travers son geste.

Très sensible aux difficultés auxquels font face les Dakarois avec cette pénurie du liquide précieux, Khalifa Sall a déployé de gros moyens en distribuant de l’eau. Le maire de Dakar a demandé à la société Kirène de donner gratuitement de l’eau aux populations. L’édile de Dakar a tenu à apporter une assistance particulière aux hôpitaux notamment l’Hôpital Principal, Le Dantec, Abass Ndao, Gaspard Camara… où certains services ne fonctionnent plus normalement faute d’eau. 

Veille de Tabaski : Khalifa Sall mobilise 500 millions FCFA pour soulager 15 000 nécessiteux

Le maire de Dakar par le biais de la perception municipale, vient de frapper un coup qui pourrait assurer ses arrières lors des prochaines élections municipales prévues en 2014. 

En effet, Khalifa Sall a mobilisé pas moins d’un demi-milliard de francs CFA pour mettre en cette veille de Tabaski des dakarois nécessiteux à l’abri du besoin. Selon le journal Libération parcouru par Setal.net, ils sont 15 000 âmes à avoir bénéficié de cette aide. Chaque ayant droit a reçu 40 000 francs CFA et tout cela s’est fait dans la transparence. 

ASSISTANCE MEDICALE ET SOCIALE

L'assistance médicale et sociale de la Ville de Dakar couvre beaucoup de domaines et touche les différents segments de la population dont les demandes proviennent de tout le territoire communal.

           Pour l’essentiel, elle  consiste  à apporter une assistance en espèce ou en nature pour couvrir des besoins alimentaires, médico-sanitaires, financiers, scolaires, d’habitat, d’activités socio-économiques, hospitalisations etc.

assistance médicale:

  • Consultation
  • Médicaments  IB
  • Analyses se faisant dans le centre
  • Hospitalisations.

assistance sociale: 

  • Secours financier
  • Secours en nature (vivres, friperies, nattes etc. )
  • Appareillage orthopédique ( fauteuils roulants etc.)  
  • Assistance aux Daaras (désinfection, dératisation, désinsectisation etc. )
  • Assistance institutionnelle (création G.I.E, groupements de femmes)
  • Formation des jeunes filles en arts culinaires, ménagers, teintures, alphabétisation etc. 

Des chèques de la mairie de Dakar à des familles en situation d'extrême pauvreté

APS:  La Ville de Dakar annonce dans un communiqué qu'elle procèdera, mercredi 03 JUIN 2013, à une remise de chèques aux bénéficiaires du Projet d'appui aux familles en situation d'extrême pauvreté (PAFSEP).

La cérémonie qui aura lieu à partir de 10 heures, dans la Salle des délibérations de l'Hôtel de Ville de Dakar, sera suivie d'un point de presse animé conjointement par Ndèye Fatou Tounkara, adjointe au maire chargée des questions sociales et le Dr Malick DIOP, adjoint au maire chargé de la santé, indique la même source.

Selon la même source, "en tout, 226 personnes et 5 groupements d'intérêt économique recevront leur financement, soit un montant total de 36.700.000 (trente-six millions sept cent mille) FCFA, ainsi répartis : 26.900.000 FCFA aux projets individuels; 9.800.000 aux projets collectifs (GIE)".

Le communiqué rappelle que le PAFSEP vise à "améliorer les revenus et les conditions de vie des populations en leur offrant la possibilité d'exercer une activité génératrice de revenus". 

Il souligne que "des activités aussi diverses que la teinture, le tissage, la location de chaises, la location d'ustensiles de cuisine, l'aviculture, la pâtisserie, le mareyage, le commerce, la friperie, etc. sont éligibles au financement".

La maire de Dakar explique que "les bénéficiaires sont les femmes, les jeunes, les personnes âgées et les handicapés habitant sur le périmètre communal de la Ville de Dakar, indigents et/ou organisés en GIE". 

Bénéficier d’une prise en charge médicale de la Ville de Dakar

Bénéficier d’une prise en charge médicale de la Ville de Dakar

Dans le cadre de la convention avec les hôpitaux de Dakar, la Ville de Dakar peut soutenir dans la limite l’enveloppe budgétaire disponible les couches vulnérables de la population par une prise en charge médicale. 

La prise en charge s’effectue pour les structures hospitalières ayant signé une convention avec la Ville de Dakar : Le Dantec, Fann, Abass Ndao, Albert Royer.

NB : La prise en charge est plafonnée à 250 000 FCFA

Qui peut faire la demande ?

Indigent ou nécessiteux, habitant le périmètre communal de la Ville de Dakar.

Quels sont les documents à fournir ?

  • Une demande adressée au maire
  • Une photocopie de la carte nationale d'identité du demandeur
  • Un certificat de domicile
  • Un dossier médical
  • Un devis du coût du traitement
  • Une enquête sociale

Bénéficier d’un financement du Programme d’appui aux familles en situation d’extrême pauvreté (PAFSEP)

Le PAFSEP a été mis en place par la Ville de Dakar dans le but de soutenir les couches vulnérables de la population par le financement de micro-projets.

La nature de l’appui est un prêt remboursable couvrant tout ou partie des besoins de financement.

Le délai de remboursement est de 12 mois avec un différé de 2 mois.

Qui peut faire la demande ?

Indigent ou nécessiteux, habitant le périmètre communal de la Ville de Dakar.