MICRO JARDINAGE

Date début projet: 
Mercredi, Septembre 1, 2010
Date fin projet: 
Samedi, Août 31, 2013

Direction:

Partenaires projet: 
FAO
Ville de Milan
ONG italiennes ACRA
COOPI
Université de Milan
CDH de Cambérène
Montant projet: 
288 000 000
Document: 
Descriptif du Projet: 

Objectifs : 

-  Lutter contre la pauvreté

- Générer des revenus pour les bénéficiaires

- contribuer à la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans la ville de Dakar

- améliorer la qualité des légumes consommés par les ménages

Résultat à atteindre :

- 7000 bénéficiaires formés

- 12 centres de formation fonctionnels

 -Faciliter et assurer la disponibilité et l’accès  aux intrants

 -Diffuser le concept et le programme des micro jardins

But du projet : Formation des populations en techniques de micro jardinage pour l’atteinte d’une sécurité alimentaire et nutritionnelle.

 Le projet assure la formation des bénéficiaires. A l’issue de la formation, les bénéficiaires reçoivent des dotations en matériel et intrants pendant 6 mois.

Les ménages disposent de légumes sains et à moindre cout. Le surplus est vendu et procure des revenus.

Un suivi technique est assuré par des techniciens en horticulture

Pour la pérennisation du projet, la Ville de Dakar veille à ce que la population s’implique et s’approprie le projet.

Demande de partenariat 

La  pérennisation du projet du projet est liée à un financement plus important ; En effet malgré les efforts de la Ville de Dakar, des ressources additionnelles sont nécessaires pour ces activités :

*Augmenter le nombre de bénéficiaires  car la demande est très forte.

*Sécuriser les espaces affectés au micro jardinage.

*mettre en place une ligne de crédit pour les bénéficiaires leur permettant à travers un crédit de pérenniser leurs activités et d’être autonomes.

*Répliquer le programme des micros jardins dans les autres villes du Sénégal et de la sous région à travers la sensibilisation des acteurs institutionnels décentralisés et des groupements de femmes et autres acteurs du système horticole et agricole.

BREVE PRESENTATION DU MICRO JARDINAGE

Le projet micro-jardin en est à sa deuxième phase et est le fruit de la collaboration entre la FAO, la Ville de Milan et la Ville de Dakar. Dans son volet mise en œuvre, une cellule a été mise en place par la Ville de Dakar. D’autres partenaires non moins importants participent au projet : Les ONG italiennes ACRA et COOPI, l’Université de Milan et le CDH de Cambérène. 

Le micro jardinage consiste à faire du maraichage sur des tables en milieu urbain vu le manque d’espace de production. On utilise des matériaux de récupération tels  que le bois ou des pneus usagés . Le substrat est composé de balles de riz et de coques d’arachide qu’on trouve localement.

C’est un projet de lutte contre la pauvreté et de génération de revenus. Dans sa première phase, le projet a contribué à la formation de 4500 bénéficiaires et pour la deuxième phase, il vise 7000 bénéficiaires. 

ont manifesté leur désir d’être formées pour pratiquer cette forme d’agriculture Il contribue également  à  un équilibre alimentaire et nutritionnel. En effet le micro jardinage permet d’avoir des légumes sains et à moindre cout pour la consommation.  La deuxième phase en plus de consolider la première a un volet commercialisation qui consiste à vendre le surplus pour augmenter les revenus des ménages. Les cibles les plus importantes sont les groupements de femmes et de jeunes qui s’intéressent à l’agriculture urbaine et péri-urbaine. D’autres couches vulnérables telles le troisième âge et les handicapés.

La Ville de Dakar compte étendre ce projet dans les écoles élémentaires pour développer l’éducation  et la culture environnementale chez les plus petits. Actuellement 19 écoles sont sélectionnées pour bénéficier du projet.

Le micro-jardinage est pratiqué dans les 19 communes d’arrondissement et la cellule en collaboration avec les maires de communes d’arrondissement travaille à la sécurisation des sites identifiés.