Santé à l’Ecole

Date début projet: 
Mardi, Février 19, 2013
Date fin projet: 
Dimanche, Août 4, 2013

Direction:

Partenaires projet: 
Association des Médecins de Brousse (AMB)
Ministère de la Santé
Ministère de l’Education nationale
Descriptif du Projet: 

Programme Santé à l’Ecole

La campagne de consultation des élèves de Dakar est une initiative de la Ville qui a pour objectif de leur offrir l’opportunité de faire un bilan de santé. Elle permet de déceler d'éventuelles déficiences sensorielles ou psychomotrices, mais aussi des cas de maltraitance.

Elle implique une action intersectorielle cohérente et coordonnée inscrite dans le cadre global de la politique de santé nationale. Le ministère de la Santé définit le cadre institutionnel  de mise en œuvre des projets de santé scolaire. La Mairie de Dakar, elle,  se propose d’apporter sa contribution dans le cadre des compétences de santé qui lui sont transférées, afin de participer à l’amélioration de la santé des élèves.

L’Association des Médecins de Brousse capitalise une longue expérience de prestation de services et de consultations médicales dans plusieurs localités du Sénégal. Elle est soutenue par des partenaires et possède un savoir-faire en matière de consultations médicales scolaires, notamment au niveau des établissements privés catholiques.

Le programme sera lancé dans l’IDEN de la Médina et il se poursuivra durant trois (3) mois sur toute l’étendue du territoire de la Ville de Dakar : c’est-à-dire dans les 159 écoles implantées dans les 19 communes d’arrondissement et qui composent les 5 Inspections départementales de l’Education nationale (Dakar-Médina, Dakar Ville, Grand Dakar 1, Grand Dakar 2, Dakar Banlieue).

Le programme Santé à l’Ecole cible un nombre total de 75.000 élèves. Il est inscrit dans une démarche durable, systématique et préventive.

Il consiste en une campagne de consultation des élèves de Dakar sur une période de 90 jours. Pendant ces trois mois, la Ville de Dakar offre aux écoliers, avec la collaboration technique de l’Association des Médecins de Brousse (AMB), des consultations et un bilan général de santé.

Durant la consultation médicale, le médecin fera le point  sur :

la vision : dépistage notamment des amblyopies (déficit majeur de la vision d'un œil)

l'audition : dépistage des troubles de l’audition telle que la surdité

la dentition : les caries dentaires

la croissance : surveillance du poids et de la taille des enfants

les troubles et retards du langage : examen pour apprécier le langage spontané

 

Contexte  et Justification

Les visites médicales scolaires obligatoires doivent s’effectuer au début de chaque cycle scolaire. Elles ont le mérite de permettre l’anticipation d’éventuels handicaps et d’enrayer une maladie pouvant constituer un facteur d’échec scolaire.

Au Sénégal, on note depuis un certain temps que les visites médicales scolaires ne se font plus que dans les établissements scolaires privés catholiques. Pire, aucune école primaire publique au Sénégal ne dispose d’infirmerie, d’infirmière et encore moins d’une boite de pharmacie d’urgence des premiers secours.

Dans ce contexte, il est urgent de mettre sur pied un système de prise en charge de la santé des élèves à partir du pré-scolaire, ce qui impliquera non seulement la visite médicale annuelle mais aussi les séances d’éducation pour la santé, sous forme d’IEC, en tenant compte du programme prioritaire de santé en vigueur au Sénégal.

Ces visites médicales permettront de savoir, chaque année, quelle sont les pathologies dominantes en milieu scolaire et quelles sont les conduites à tenir. Les résultats de ces consultations pourront servir  au ministère de l’Education Nationale, au ministère de la Santé, aux ONG intervenant dans la prise en charge des jeunes scolarisés, aux organismes de recherche sur la santé infantile mais aussi comme sujet de thèse pour les étudiants en médecine ou sujet de mémoire pour la chaire de médecine préventive et de santé publique.

De manière concrète, il sera important de susciter l’intérêt et l’adhésion des écoles en leur assurant une contrepartie sous forme, par exemple, de boite des premiers secours ou de petite pharmacie.

Cette opération sera une opportunité pour l’école de procéder à une informatisation des  données pour palier les problèmes d’archivage et de stockage des dossiers de santé des élèves. 

 

La mission de service de santé scolaire suppose une véritable politique de santé à l’école avec pour but de promouvoir la santé des élèves afin de favoriser leur insertion et leur réussite à l'école, dans le cadre d’un environnement physique sain  ainsi psycho social positif.