DST

Recasement des marchands ambulants: La Ville de Dakar case les déguerpis de Sandaga et de Petersen à Kermel

L'équipe du conseil municipal de la ville de Dakar a effectué une visite de sites de commerce, ce mercredi 12 août. Il s’agit des centres commerciaux de Kermel et de  Félix Eboué, pour recaser principalement les marchands ambulants et tabliers qui ont été déguerpis de Sandaga, du Boulevard du Centenaire et de Petersen. Ces deux bâtiments de R+3 chacun ont été réalisés avec la dernière technologie.  

A l’issu de la visite, Moussa Sy, maire des Parcelles assainies, par ailleurs, chef de la délégation, a déclaré que ces deux espaces commerciaux et celui de Sandaga qui n’a pas été visité, ont été financés et réalisés par la Ville de Dakar et ses partenaires, pour un coût global de près de 9 milliards de francs Cfa, y compris l’achat des sites et la réalisation des travaux.  

Selon l’édile des Parcelles assainies, tous les travaux sont finis, il ne reste que quelques réaménagements supplémentaires à faire au niveau du centre commercial de Félix Eboué. Ce, pour faciliter l’écoulement des eaux pluviales et usées. La réception était prévue pour le 15 août prochain mais elle sera un peu retardée par ces quelques travaux qui sont en cours de finalisation.

La Mairie veut faire de Dakar une ville lumière

« Nous avons de grands projets structurants », a déclaré le maire de Dakar, Khalifa Sall. Il annonce que la voirie, estimée à 13 milliards, se poursuivra, en plus de l’éclairage public qui se termine. Au terme de ces deux projets, le maire de Dakar prévoit 5000 autres points lumineux en 2015. 

« Les standards internationaux en matière d’éclairage correspondant à la sécurité des agglomérations veulent que Dakar ait au moins 40 000 points lumineux. Nous sommes aujourd’hui à 32 000 points lumineux donc nous avons un gap de 8000 points. Les 5000 seront mis en 2015 et le reste en 2016 ».

La Ville de Dakar à la Bourse pour financer son nouvel espace commercial

Depuis deux ans, la Ville de Dakar travaillait sur le financement du projet Dakar Municipal Finance Project (DMFP), avec le soutien de la Fondation Bill & Melinda Gates. Il s’agit, pour la Ville de Dakar, de lever des fonds sur le marché financier régional afin de construire un nouvel espace commercial, sur l’îlot Petersen. «Une première en Afrique francophone», selon le Maire Khalifa Sall qui a donné la nouvelle, lors d’un point de presse.     

«C’est une première en Afrique francophone ! La Fondation Bill et Melinda Gates a décidé d’accompagner la Ville de Dakar dans son initiative de finaliser l’aménagement urbain et la promotion de l’urbanisme commercial, pour construire un nouvel espace dédié totalement à l’activité commerçante dans l’ex-îlot Petersen. A travers ce projet, la Mairie veut faire du développement», s’est exclamé le Maire de Dakar, M. Khalifa Sall, suite à cet accord. En effet, la finalisation de ce projet qui lie la Mairie à cette fondation est prévue dans le premier trimestre de 2014 avec l’annonce de l’opération d’emprunt obligataire.

Ce projet, dénommé Dakar Municipal Finance Project (DMFP), est une forme de promotion de l’urbanisme commercial. Il doit aider à caser les commerçants ambulants dans des espaces dédiés et désencombrer le centre-ville. Le projet vise également la promotion du tourisme privé sénégalais, le renforcement de capacités des commerçants sénégalais, dans leurs aptitudes professionnelles et leurs désirs de promotion économique et d’émancipation sociale. D’après le Maire, «le projet s’inscrit dans la logique d’aider la Ville à trouver les voies et moyens afin de mobiliser les ressources nécessaires pour faire face à nos besoins en investissement». 

Eclairage public : l’Etat s’est substitué aux collectivités locales (ville de Dakar)

Dakar, 17 juil (APS) - L’Etat du Sénégal s’est substitué aux collectivités locales, en prenant en charge depuis des années les factures relatives à l’éclairage public, selon un communiqué de la ville de Dakar.

‘’ La Ville de Dakar porte à l’attention de l’opinion que l’Etat du Sénégal a décidé, déjà sous le régime du Président Abdoulaye Wade, de se substituer aux collectivités locales pour prendre en charge les factures relatives à l’éclairage public’’, indique le texte.

Cette volonté politique a été confirmée par le régime actuel dès son arrivée et s’est matérialisée, le 16 novembre 2012, par la signature d’une convention de règlement croisé de dettes entre l’Etat et la SENELEC.

Obscurité le long de l’autoroute – Khalifa Sall accuse l’Etat

GFM: Les élections locales sont derrière nous et les sénégalais attendent à ce que les dirigeants travaillent pour l’amélioration des conditions de leurs conditions de vie. Seulement, certaines autorités, sans doute déçues des résultats des consultations locales ne l’entendent pas de cette oreille selon un communiqué parvenu à notre rédaction. 

Les commerçants de Sandaga installés au Champ des Courses à partir de samedi (maire)

APS: Le maire de la ville de Dakar, Khalifa Ababacar Sall, a annoncé jeudi que les commerçants du marché Sandaga et ceux occupant les voies publiques seront installés au site de recasement du Champ des Courses, à partir de samedi.

''Depuis que le marché Sandaga a brûlé, nous nous sommes employés à créer les conditions d’un recasement provisoire et d'un recasement définitif. Le recasement provisoire et terminé. Nous pensons installer tous les commerçants de Sandaga et de Centenaire au champ des Courses le 22 mars prochain’’, a-t-il dit au cours d'une réunion du Conseil municipal.

''Avec le préfet, nous avons pris toutes les dispositions, nous nous sommes réunis avec les commerçants que ce soit ceux de Sandaga, ou Centenaire’’, a dit le maire de la capitale sénégalaise.

Selon lui, ‘’les arrêtés sont sortis pour interdire un certain nombre d’activités dans les sites et zones ciblés et samedi, dimanche, lundi, on va installer Sandaga et les commerçants qui sont sur les voies publiques’’.

Abass Ndao, ambulants et pavage: Khalifa Sall affiche la fermeté

Le maire de la ville de Dakar, Khalifa Ababacar Sall, a réaffirmé jeudi la poursuite des projets comme le pavage, la réorientation de la subvention accordée à l’hôpital Abass Ndao et le déguerpissement des marchands ambulants pour améliorer la circulation dans la capitale sénégalaise.

‘’Dans quelques jours, nous allons procéder au déguerpissement de certains sites et recaser les marchands ambulants. C’est irréversible. Nous allons faire vider toutes les places publiques et libérer notamment le centre-ville’’, a-t-il dit.

M. Sall s’exprimait au cours d’une séance plénière du conseil municipal de Dakar. Les conseillers ont adopté à l’unanimité le budget pour l’exercice 2014 qui s’élève à plus de 59 milliards de francs CFA, avant de délibérer sur le rachat du terrain de l’usine de pavage. 

L’ordre du jour a aussi porté sur la convention de partenariat culturel entre la ville de Dakar et le Groupe Xalam, ainsi que la régularisation de la procédure de lotissement de l’extension du village de Yoff (APECSY), la restructuration de certains quartiers et la dénomination de rues.

Pages

S'abonner à RSS - DST