DCT

Dakar, Ville créative de l'Unesco : une couveuse et un incubateur de Start up financés

La ville de Dakar, à travers sa nomination par l'Unesco en tant que Ville créative, va créer des industries numériques. Un premier financement est acquis pour la création d'une couveuse à Dakar, tandis que le deuxième, en cours de finalisation, concerne la mise en place d'un incubateur Start up. Selon Khalifa Sall, le maire de Dakar qui était en conférence de presse hier, lundi 5 janvier, l'objectif de ce mandat est de faire de Dakar une ville d'entreprise.

« Le prochain mandat consiste à faire en sorte que Dakar soit une ville d'entreprise, une ville qui investit. Nous avons pensé que le premier mandat était l'occasion de créer les conditions d'amélioration du cadre de vie », a déclaré Khalifa Sall, maire de Dakar. Face à la presse hier, lundi 5 janvier, après le vote du budget de la commune de Dakar, l'Edile de la ville a soutenu que les 5 premières années de son magistère étaient orientées vers le social, et qu'à partir de maintenant, il est temps que Dakar « s'inscrive pour ce 3ième millénaire dans les industries numériques ».

COMMUNIQUE DE PRESSE: La Ville de Dakar vient d’être désignée membre du Réseau des villes créatives de l’UNESCO dans la catégorie des arts numériques

logo_vdCette désignation  venant d’un organisme aussi prestigieux que l’UNESCO est le fruit de la volonté politique du Conseil municipal de Dakar appuyée par le soutien formel de l’Etat du Sénégal à travers la Commission nationale pour l’UNESCO mais aussi d’un travail collectif de femmes et d’hommes de culture et de la dynamique communauté des acteurs du numérique qui ont contribué à l’élaboration du dossier de candidature de la ville. 

« Dakar ville créative de l’UNESCO » constitue une reconnaissance des actions réalisées par la municipalité pour développer, avec tous les acteurs, de nouvelles dynamiques culturelles et des convergences artistiques à travers des projets innovants et de son ambition de faire de Dakar, une métropole 2.0.

Cette désignation, qui conforte l’option résolue de la Ville de Dakar de cultiver l’innovation par des échanges, offre de nouvelles opportunités de coopération avec les autres villes sur une plate-forme mondiale, notamment autour d’activités basées sur les notions d’économie créative. En effet, le réseau des villes créatives  vise à développer la coopération internationale entre villes et à les encourager à élaborer des partenariats de développement en accord avec les priorités de l’UNESCO.

Khalifa SALL, Maire de la Ville de Dakar, offre une première tranche de 50 millions de francs CFA, à l’écriture de l’Histoire Générale du Sénégal des origines à nos jours

slMonsieur Khalifa SALL, Maire de la Ville de Dakar, a décidé d’apporter sa contribution à la réalisation de l’Histoire Générale du Sénégal des origines à nos jours, sous la forme d’une subvention de 50 millions de francs CFA, libérables, immédiatement. 

Ladite somme sera logée dans le compte bancaire du CODESRIA, de manière que les travaux de cette entreprise, destinés à doter le peuple sénégalais d’une plus forte conscience historique et d’une plus grande volonté de développement, lui permettant de relever, triomphalement, tous les défis, ne souffrent d’aucun retard. 

Il a, en outre, signé l’accord de partenariat entre la Mairie de Dakar et le CODESEIA, concernant ce grand projet. 

Le Comité d’Initiative remercie, vivement, la Mairie de Dakar et prend note de la désignation du Professeur Abdoulaye Elimane KANE, pour représenter M. SALL au sein du Comité Scientifique de l’Histoire Générale du Sénégal des origines à nos jours. 

Hommage spécial à Oumar NDAO sur SUD FM 98.5 FM

Hommage spécial à Oumar NDAO ce samedi 18 janvier de 16h a 17h sur Sud Fm

AVIS DE DÉCÈS: Le professeur Oumar Ndao directeur de la culture et du tourisme

Le Maire de la Ville de Dakar,
Le Bureau Municipal, les Conseillers Municipaux, le Secrétaire Municipal, le Directeur de Cabinet,  les Directeurs et Chefs de service, les membres du Cabinet, et l’ensemble du personnel de la Ville de Dakar ont le regret et la profonde douleur de vous faire part du décès survenu le Mardi 14 janvier 2014 à Dakar de :
 
Notre collègue Oumar NDAO, Directeur de la Culture et du Tourisme  DCT.

TÉMOIGNAGE : « Omar Ndao était le meilleur de sa génération », selon Massamba Guèye DG de Sorano

Le Directeur Général du Théâtre National Daniel Sorano a fait partie des nombreux acteurs culturels interrogés par la TFM ce mardi, pour apporter un témoignage sur le Pr Omar Ndao après sa mise sous terre. 

L’éminent enseignant et homme de théâtre « était le meilleur de sa génération », a laissé entendre Massamba. Avant de révéler que le défunt l’avait aidé pour son mémoire de maitrise avant de faire partie du jury lors de la soutenance. Le défunt s’acquittait aussi toujours des engagements pris avec des gens dans le cadre de son travail.

Heureux qui comme Oumar par Moussa TAYE

« Je suis en train de faire ma scolarisation administrative ». C’est par cette formule amusante mais fort éloquente qui résonne encore dans l’écho de la salle de réunion que j’eus l’occasion, pour la première fois de te rencontrer. Le Maire avait, en effet, décidé de te confier la direction de la culture de la Ville. Très rapidement, une sympathie mutuelle se développa entre nous. A plusieurs reprises, je suis venu prendre le café dans ton bureau. Mais comme tu as pu le deviner, ce moment de café était plutôt un prétexte pour apprendre et recueillir auprès de l’homme de l’art les multiples facettes de la culture dont je m’évertuai à comprendre le sens comme tout homme politique, curieux par définition. Je n’oublie pas nos discussions sur la littérature notamment celle sur le chef d’œuvre de Dumas (Le Comte de Monte Cristo). Ton passage à la Ville de Dakar est marqué d’une empreinte indélébile. Ceux qui ont eu l’agréable plaisir de travailler avec toi ont vite adopté cet homme à la fière allure. Tout chez toi était précis et modeste. Le port vestimentaire incrusté dans la tradition qui rappelait ton ancrage à cette Africanité que la culture-ta culture- professait. Le verbe, empreint de solennité mais juste et convaincant. Tu étais le maître, le professeur par ton sens de la mesure, mais aussi ta conviction. Dakar te doit beaucoup. Tu as su donner corps à la vision d’un homme dont l’une des marques de fabrique est certainement un détecteur de talents. 

Oumar Ndao, un brillant esprit au service des arts et des hommes

Le Directeur de la culture et du tourisme de la Ville de Dakar, Oumar Ndao, dramaturge, scénariste et metteur en scène, décédé lundi soir à l’âge de 56 ans, a été un brillant et infatigable militant de la culture, qui n'a jamais perdu le sens du partage.La preuve, c'est l'onde de choc provoquée par l'annonce de son décès dans le monde des arts, qui perd ainsi un esprit curieux et brillant, un personnage généreux et plein d’humour. Son activité, faite de partage, a fait se converger vers lui les compétences les plus diverses. 

 Dans les discussions et échanges dont il était acteur, Oumar Ndao faisait, avec l’humilité qui le caractérisait, étalage d’une vaste culture générale, d’une connaissance profonde de la société sénégalaise, de son pays qu’il a parcouru en suivant son père, un administrateur civil, sur les lieux de son affectation. Titulaire d'une maîtrise de lettres modernes, à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (1985), il décroche ensuite un diplôme d’études approfondies et un diplôme d’études spécialisées en littérature comparée, à l’Université Mohamed V de Rabat (Maroc), respectivement en 1987 et 1991. Dramaturge et metteur en scène, Oumar Ndao devient assistant en littératures d'Afrique, au département de lettres modernes de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, en même temps qu'il est intervenant théâtre à l’Institut supérieur des arts et de la culture de Dakar. 

Tandem Paris-Dakar : 130 artistes sénégalais conviés au "match retour"

Dakar, 3 oct (APS) – Cent trente artistes sénégalais, conviés par les organisateurs, participent dans la capitale française au ‘’match retour’’, une manifestation considérée comme la suite du Tandem Paris-Dakar, une plateforme d’échanges culturels entre les deux capitales, a appris l’APS, jeudi, lors d’un point de presse à Dakar.

"Le match retour’’, qui se déroule du 9 septembre au 19 décembre, est la suite d’une série de manifestations qui se sont déroulées à Dakar, du 28 mars au 28 juin dernier.

Il se tient dans la capitale française avec une série d’évènements : projections de films, danses, photographies, concerts, etc. 

Après la projection d’un film sur le portrait de cinq artistes sénégalais, le directeur de l’Institut français de Dakar, Moncef Follain, a fait un bilan de la première phase du Tandem Paris-Dakar.

L’évènement a connu ‘’plus de 30.000 spectateurs dont 7.000 lors des trois jours de cultures urbaines, à la Biscuiterie de la Médina, 2 mille au cinéma Christa, avec différentes prestations du théâtre, de la mode en passant par la musique urbaine, la danse.‘’, a-t-il relevé.

Pages

S'abonner à RSS - DCT