DCT

Khalifa Sall à Consul’art à Marseille

consulartQuarante quatre œuvres d’artistes internationaux (peintures, sculptures, vidéos), sont présentées depuis le 5 juillet 2013 à Marseille sur la Place Bargemon, pour la deuxième édition de Consul’Art, exposition internationale des consulats de Marseille dans le cadre du mois de l’international.   Cette année, Dakar et Marrakech sont à l’honneur, pour faire suite à l’accord de coopération tripartite signé le 9 mai 2013 à Dakar. Un accord portant sur les thématiques d’intérêt commun, notamment la culture, le tourisme et le développement économique local.   L’entrée de la Croatie dans l’Union Européenne, le 1er juillet 2013, lui vaut également une place de premier plan dans cette exposition avec la présentation d’une œuvre de l’artiste figuratif Zlatan Vehabovic.

Initiative de la mairie : Le Cd « Akhou Dekeu-bi » sensibilise sur la propreté à Dakar

Dans le souci de maintenir la capitale propre, le maire de Dakar, Khalifa A. Sall a lancé, hier, un Cd intitulé « Akhou Dekeu-bi ». Ce single vise à sensibiliser les citoyens sur la santé publique, la propreté et les bons comportements.

Le maire de la ville de Dakar, Khalifa Ababacar Sall, a procédé, hier, au lancement officiel d’un Cd de sensibilisation sur l’urbanité intitulé « Akhou deuk-bi», réalisé par les artistes Gun man Xuman, Ablaye Mbaye, Maxi Crazy et Yoro Ndiaye. « Nous devons beaucoup faire afin que Dakar soit comme Paris », tel est le refrain du morceau.

Dans sa communication, M. Sall a demandé aux citoyens d’être plus responsables. « Un peuple a besoin d’espérance, de vision et de rêve. Nous ne voulons pas de ce Dakar que vous décrivez. Le contenu de ce message interpelle, mais surtout éduque », a réagi l’édile de la capitale, peu après avoir écouté le tube. D’ailleurs, il envisage de pérenniser cette initiative. La production avait été initiée en 2010 par la Direction de la culture de la ville de Dakar afin d’accompagner le vaste programme d’investissements de la mairie pour l’aménagement urbain de Dakar et pour promouvoir les comportements citoyens nécessaires à la réussite de l’action de l’équipe municipale dans ce domaine.

Les cultures urbaines doivent être les vecteurs de l’urbanité, selon le maire de Dakar

 Dakar, 25 juin (APS) – Les cultures urbaines doivent être les vecteurs de l’urbanité, a déclaré mardi le maire de Dakar, assurant qu'il est '’prêt à payer le prix de l’impopularité et le prix politique’’ en vue de ‘’mener à bien le projet Dakar, ville propre''.

''L’urbanité, c’est une conscience, un savoir-faire, un comportement, une attitude, un état d’esprit qu’il faut construire. Ce ne sera pas facile car les Sénégalais ont besoin d’être formatés et accompagnés (…) mais nous sommes d’accord et prêts à relever le défi’’, a dit Khalifa Sall.

Il s’exprimait lors du lancement du single intitulé ‘’Dakar set Wecc, aqu dëkk-bi’’ (Dakar propre, les droits de la ville). Ce CD de sensibilisation, destiné à une diffusion gratuite, a été réalisé par quatre artistes sénégalais : Xuman, Maxi Krezy, Yoro Ndiaye et Ablaye Mbaye. Ce CD, déjà distribué à des centaines d’exemplaires, sera accompagné d’un clip.

Selon Khalifa Sall, ce CD ‘’interpelle mais surtout éduque’’. ‘’Il faut, a-t-il dit, que les Dakarois recouvrent le plaisir à marcher dans les rues de Dakar (…) et nous somme prêts à en payer le prix de l’impopularité et le prix politique (…) et dans ce cadre la mairie est en train de nouer un partenariat avec les mouvements urbains et accompagner la construction de la maison des cultures urbaines’’.

Tandem Paris-Dakar : 130 artistes sénégalais conviés au "match retour"

tandemAPS: Cent trente artistes sénégalais, conviés par les organisateurs, participent dans la capitale française au ‘’match retour’’, une manifestation considérée comme la suite du Tandem Paris-Dakar, une plateforme d’échanges culturels entre les deux capitales, a appris l’APS, jeudi, lors d’un point de presse à Dakar.

"Le match retour’’, qui se déroule du 9 septembre au 19 décembre, est la suite d’une série de manifestations qui se sont déroulées à Dakar, du 28 mars au 28 juin dernier.

Il se tient dans la capitale française avec une série d’évènements : projections de films, danses, photographies, concerts, etc. 

Après la projection d’un film sur le portrait de cinq artistes sénégalais, le directeur de l’Institut français de Dakar, Moncef Follain, a fait un bilan de la première phase du Tandem Paris-Dakar.

L’évènement a connu ‘’plus de 30.000 spectateurs dont 7.000 lors des trois jours de cultures urbaines, à la Biscuiterie de la Médina, 2 mille au cinéma Christa, avec différentes prestations du théâtre, de la mode en passant par la musique urbaine, la danse.‘’, a-t-il relevé.

Le Ribidion

La Ville de Dakar, offre à la fin de chaque année un événement artistique dénommé  Ribidion, une tradition bien de chez nous qu’elle veut faire revivre comme tant d’autres richesses de notre patrimoine culturel.

Le RIBIDION représente un temps fort de communion et de rencontres entre les populations et les artistes, autour de 3 axes : décoration, animation et communication.

Le Ribidion 2009 est financé par un partenariat public-privé entre la Ville de Dakar et des sociétés de la place .

Pages

S'abonner à RSS - DCT