DSJA

Les athlètes sénégalais passent à côté de leur meeting

APS: Les athlètes sénégalais sont passés à côté du grand meeting de Dakar sur les épreuves du lancer de marteau, le saut en longueur homme et dame, aux 100, 200 et 400 m plat et au 400 m haies. Les sportifs Sénégalais n’ont réalisé aucune performance et sont passés même à côté de leur propre exploit.

Amy Sène, la championne d’Afrique de marteau a fini avant dernière en réalisant un lancer de 63 mètres 16 lors du meeting de Dakar qui s’est tenu samedi au stade Léopold Sédar Senghor. La grande de cette épreuve est l’Allemande Betty Heidler qui a lancé à 75 m 33. Jessica Kosby des USA occupe la 2-ème place avec un jet de 69 m53. Tatyana Lysenko de la Russie a jeté à 68 m13, se classant à la 3e place.

Au saut en longueur, Kene Ndoye a été devancée par Funni Jimoh des USA qui a fini première avec un saut de 6m78, suivie d’Ineta Radevica de la Lettonie qui a sauté à 6m 60 et de Tianna Madison des USA qui a fait un bond de 6m58.

Mamadou Guèye (2) n’a pas pu faire mieux. Aleksandr Menkov de la Russie lui a ravi la vedette en sautant à 8 m 16. Le 2-ème, Yahya Berrabah du Maroc, a bondi à 7m 89. Tyrone Smith Ber a fait un saut de 7m 79.

Au 100 m plat, Mouhamadou Lamine Niang n’est pas parvenu à se qualifier avec un temps de 10’44 devant Ben Youssef de la Côte d’Ivoire et Jimmy Vicaut de la France. Le vainqueur de cette épreuve est le Marocain Aziz Ouhadi Maroc, avec un chrono de 10s 09.

COMMUNIQUÉS DE PRESSE: La ville de Dakar lance la première édition des OLYMPI’DAK

SIWEUL.COM : Dans sa volonté de faire de la capitale une plateforme sportive et de rendre le sport accessible à toutes les couches, la ville de Dakar organise du 26 au 29 mai prochain les Olympiades de la ville Dakar (Olympi’Dak 2011).

« Les Olympi’Dak sont des compétitions constituées de différentes épreuves sportives, éducatives, culturelles et récréatives. Ces jeux regroupent, pendant 3 jours, des jeunes de moins de 17 ans de toutes les 19 communes d’arrondissement de la Ville de Dakar », mentionne le communiqué.

Ils ont pour but ‘’de faire la promotion du sport et de l’olympisme au niveau des jeunes de la ville de Dakar et de les inciter à la pratique du sport’’.

Dans le concept chaque arrondissement est divisé en 4 à 5 communes et  chacune d’entre elles présente une délégation pour prendre part aux activités des olympiades communales (phases éliminatoires).

Les Olympi’Dak sont prévues en 2 phases, selon le communiqué qui souligne qu’il est prévu ‘’une phase communale ou phase de sélection’’. Dans cette phase, des Olympi’Dak communales sont organisées dans chaque arrondissement et serviront d’épreuves de sélection pour déterminer les jeunes qui représenteront la commune lors de la phase finale en football, basketball, taekwondo, et judo.

Olympi’Dak : Olympiades de la ville de Dakar du 26 au 29 mai

APS:  La ville de Dakar organise du 26 au 29 les Olympiades de la ville (Olympi’Dak), conformément à sa volonté de faire de la capitale du Sénégal ‘’une plateforme sportive et de rendre le sport accessible à toutes les couches’’, annonce un communiqué transmis à l’APS.

‘’Les Olympi’Dak sont des compétitions constituées de différentes épreuves sportives, éducatives, culturelles et récréatives’’, précise la même source.

Ces jeux regroupent, pendant 3 jours, des jeunes de moins de 17 ans de toutes les 19 communes d’arrondissement de la Ville de Dakar, mentionne le communiqué.

Ils ont pour but ‘’de faire la promotion du sport et de l’olympisme au niveau des jeunes de la ville de Dakar et de les inciter à la pratique du sport’’.

‘’Dans le concept, explique le document, chaque arrondissement est divisé en 4 à 5 communes et chacune d’entre elles présente une délégation pour prendre part aux activités des olympiades communales (phases éliminatoires)’’.

Olympi’Dak ou Olympiades

olDans sa volonté de faire de Dakar une plateforme sportive et de rendre le sport accessible à toutes les couches, la ville de Dakar présente les Olympiades de la ville Dakar dénommés Olympi’Dak .

Les Olympi’Dak sont des compétitions, constituées de différentes épreuves sportives, éducatives, culturelles et récréatives. Ces jeux regroupent, pendant 3 jours, des jeunes de moins de 17 ans de toutes les 19 Communes d’arrondissement de la Ville de Dakar.

 Le but des Olympi’Dak est de faire la promotion du sport et de l’olympisme au niveau des jeunes de la ville de Dakar et de les inciter à la pratique du sport. 

Dans le concept chaque arrondissement est divisé en 4 à 5 communes et  chacune d’entre elles présente une délégation pour prendre part aux activités des olympiades communales (phases éliminatoires).

Les Olympi’Dak sont prévues en 2 phases :

Kids’Athletics

Les Kids athletics, très chers au Président de la Fédération internationale des associations d’athlétisme sont devenus une réalité au Sénégal. Ce, grâce à un partenariat que l’IAAF a noué avec la Mairie de Dakar. Initié depuis le 1er février la pratique de l’athlétisme dans les écoles primaires a démarré sa phase d’exécution depuis hier, mercredi 10 mars, dans les différentes IDEN de Dakar.

Il est ainsi pratiqué dans 100 écoles avec un ratio de 80 élèves minimum dont l’âge est compris entre 9 et 10 ans, soit un groupe de 8000 écoliers, souligne Fatou Diack, conseiller au niveau de la mairie de Dakar ayant en charge du projet Kids athletics, hier, à l’école Liberté 6.

Mme Diack ajoute qu’il est prévu “deux autres journées de compétition où 1000 élèves des 100 écoles participants seront compétition en même temps par poules de 10 écoles sur les aires déterminés par les IDEN“.

Hier, les élèves ont utilisé les aires de jeu de plusieurs établissements scolaires comme les terrains du Caserne Samba Diéry Diallo, du Collège Malick Sy, des écoles Manguiers, Diankalar, Amadou Diagne Woré, des Cours Sainte Marie de Hann, du terrain municipal de Ngor, du terrain municipal des Parcelles assainies et de l’école des HLM Grand-Yoff, Les deuxième et troisième journées sont prévues les 21 avril et 12 mai 2010.

FORMATION DES FORMATEURS : Retour du sport à l’école via les Kids’Athletics

Sud Quotidien : Pour mieux développer le sport et particulièrement l’athlétisme, il faut passer l’école. C’est la conviction de Lamine Diack. C’est dans ce cadre que le président de la Fédération internationale des associations d’athlétisme (Iaaf), a signé une convention avec Khalifa Ababacar Sall, maire de la ville de Dakar. Une convention qui a pris forme avec la formation de 25 instituteurs les mardi 19 et mercredi 20 janvier derniers la piscine olympique, sous la supervision du représentant de l’Iaaf en partenariat avec la Fédération sénégalaise d’athlétisme (Fsa).

Pour le moment, cinq inspections départementales ont été ciblées. Il s’agit de Dakar ville, Médina, Grand-Dakar 1 et 2 et Dakar banlieue.

Selon, Abdel Malek El Hebil, directeur chargé du programme Kid’s au niveau de l’instance internationale d’athlétisme, “l’objectif est de faire le sport à l’école, l’activité N°1“. Pour ce, confie-t-il, l’Iaaf, “s’engage à former les cadres, à fournir les documents pédagogiques et le matériel nécessaire pour les cessions pratiques afin d’assister la mairie de Dakar à implanter le “Kid’s“ dans les écoles primaires et les quartiers de la Ville de Dakar“.

“Ce stage, poursuit-il, est une première étape que mairie a organisé dans une perspective de la mise en application de la convention qui lie pour la première fois une collectivité locale à Iaaf kids’ Athlétics“.

CHAMPIONNAT KIDS ATHLETICS 2010 La Mairie de Dakar et l’IAAF, ramènent le sport à l’école

Sud quotidien : Les Kids athletics, très chers au Président de la Fédération internationale des associations d’athlétisme sont devenus une réalité au Sénégal. Ce, grâce à un partenariat que l’IAAF a noué avec la Mairie de Dakar. Initié depuis le 1er février la pratique de l’athlétisme dans les écoles primaires a démarré sa phase d’exécution depuis hier, mercredi 10 mars, dans les différentes IDEN de Dakar.
Il est ainsi pratiqué dans 100 écoles avec un ratio de 80 élèves minimum dont l’âge est compris entre 9 et 10 ans, soit un groupe de 8000 écoliers, souligne Fatou Diack, conseiller au niveau de la mairie de Dakar ayant en charge du projet Kids athletics, hier, à l’école Liberté 6.
Mme Diack ajoute qu’il est prévu “deux autres journées de compétition où 1000 élèves des 100 écoles participants seront compétition en même temps par poules de 10 écoles sur les aires déterminés par les IDEN“.

Hier, les élèves ont utilisé les aires de jeu de plusieurs établissements scolaires comme les terrains du Caserne Samba Diéry Diallo, du Collège Malick Sy, des écoles Manguiers, Diankalar, Amadou Diagne Woré, des Cours Sainte Marie de Hann, du terrain municipal de Ngor, du terrain municipal des Parcelles assainies et de l’école des HLM Grand-Yoff, Les deuxième et troisième journées sont prévues les 21 avril et 12 mai 2010.

ATHLETISME POUR SA PROMOTION AU SENEGAL : Lamine Diack introduit le Kids’ athletics à l’école.

kidsWalfadjiri: Grâce à un partenariat entre l’Iaaf et la ville de Dakar, les écoles de la capitale bénéficient d’un programme sportif qui sera axé sur l’athlétisme. Ce programme dénommé Kids’ athletics est conçu par le président de la Fédération internationale de l'athlétisme amateur (Iaaf), Lamine Diack, en personne. Ce programme éducatif a pour objectif principal d’aider les enfants à développer leurs habiletés motrices dans le domaine de l’athlétisme.

Le Kids' athletics sera dorénavant enseigné à l'école sénégalaise, précisément dans l'élémentaire. Son objectif principal est d’aider les enfants à développer leurs habiletés motrices dans le domaine de l’athlétisme. Il ne s’agit point de détecter des talents, ni de rendre ceux-ci performants, mais, précise-t-on, de proposer des épreuves axées sur les besoins liés au développement de l’enfant. Celles-ci doivent respecter les exigences que sont la motivation, l’accessibilité et la formation. Pour faciliter son introduction à l'école, un groupe d’une trentaine d'enseignants, venant des différentes Inspections départementales de l’éducation (Ide) et de l’Inspection d’académie de Dakar, a subi, pendant trois jours, une formation dans ce sens, à la Piscine nationale olympique de Dakar.

Chargé d’outiller ces derniers dans ce nouveau projet éducatif, l’instructeur de la Fédération internationale d'athlétisme amateur (Iaaf) indique qu'‘il s’agit dans cette séance de formation de former les formateurs’. En d’autres termes, explique M. Malek, qui est d'origine marocaine, ‘ces personnes vont démultiplier ce qu’elles ont appris ici, au niveau des écoles de leurs circonscriptions respectives’. Cette formation a consisté à mettre à la disposition des participants les outils nécessaires à la mise en œuvre du Kids’ athletics.

FORMATION DES FORMATEURS : Le Kids’Athletics pour le retour du sport à l’école élémentaire

kidsSERVICE PRESSE VD : La convention signée entre Lamine Diack, président de la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF) et M. Khalifa Ababacar Sall, Maire de la Ville de Dakar, prend vie avec la formation de 25 instituteurs à la piscine olympique, ces 20 et 21 janvier 2010.

Ce stage de formation est supervisé par le représentant de l’IAAF en partenariat avec la Fédération sénégalaise d’athlétisme, l’Inspection d’académie de Dakar et la Ville de Dakar. Il concerne les 5 inspections départementales de Dakar (Dakar ville, Dakar Médina, Grand Dakar1, Grand Dakar2, Dakar banlieue).

 Le directeur chargé du programme kids’ au niveau de l’IAAF, Abdel Malek El Hebil, a indiqué que l’objectif était de faire du sport à l’école l’activité numéro un. L’IAAF, dit-il, « s’engage à former les cadres, à fournir les documents pédagogiques et le matériel nécessaires pour les sessions pratiques afin d’assister la Mairie de Dakar à implanter le « kids’ » dans les écoles primaires et les quartiers de la Ville de Dakar ». La mairie, poursuit-il, «  a organisé ce stage comme première étape de la mise en application de la convention qui lie pour la première fois une collectivité locale à IAAF kids’ Athlétics ».

Le «  Kids’ Athétics », selon Abdel Malek El Hebil, s’article autour de trois exigences : proposer aux enfants un athlétisme motivant, accessible et formateur.

KID’S ATHLETICS : 200 instituteurs formés pour la pratique du sport à l’école.

KIDSSERVICE PRESSE VD: Dans sa nouvelle politique de pratique du sport à l’école, la ville de Dakar a lancé ce jeudi 21 janvier 2010 à l’INSEPS, la formation de 200 instituteurs pour la pratique du « kid’s athletics ». A travers ce programme, la Ville de Dakar, en partenariat avec la Fédération Internationale d’Athlétisme (IAAF), la Fédération Sénégalaise d’Athlétisme (FSA) et l’Inspection d’Académie de Dakar, œuvre pour le retour de l’athlétisme à l’école.

Le programme Kid’s Athletics est ouvert aux enfants de 7 à 12 ans répartis en trois catégories : les enfants âgés de 7-8 ans, de 9-10 ans et de 11-12 ans. Les épreuves retenues sont la course, le lancer et le saut dans toutes leurs diversités.  

Pour le Maire de Dakar, « mon ambition, à la tête de la municipalité de Dakar, est d’accompagner l’enfant dans les écoles et les quartiers. C'est-à-dire, aider à promouvoir l’enfant qui est l’avenir de ce pays. Outre le kid’s qui s’intéresse à la pratique du sport à l’école, la Ville de Dakar entame dès la fin du mois de janvier le programme de la santé à l’école, le lait à l’école et le mérite à l’école pour récompenser les meilleurs enfants ». Khalifa Ababacar Sall a remercié les instituteurs qui ont bien voulu accompagner la Mairie de Dakar dans sa mission.

Pages

S'abonner à RSS - DSJA