Le Maire

Le Maire

 
Le Maire est l’organe exécutif de la commune. Il est assisté par les adjoints dans l’ordre de leur élection. 

Le Maire et les adjoints doivent résider dans la commune ou en être obligatoirement contribuables.

Le conseil municipal élit le Maire parmi ses membres. Il est convoqué par le représentant de l’Etat dans les quinze jours qui suivent la date de la proclamation des résultats.

L’élection du Maire et de ses adjoints a lieu au scrutin secret et à la majorité absolue.

Le Maire et ses adjoints sont élus pour la même durée que le conseil municipal.

Le Maire est responsable de la mise en œuvre dans la commune de la politique de développement économique et sociale définie par le gouvernement.

Le Maire est secondé par les adjoints qui forment le conseil municipal.

NOTE SUR LA CAISSE D’AVANCE DE LA VILLE DE DAKAR OBJET DE LA PROCEDURE PENALE CONTRE LE MAIRE DE LA VILLE DE DAKAR ET CINQ DE SES COLLABORATEURS

COMMUNIQUE DE PRESSE: Collectif des avocats de Khalifa SALL

Le collectif des avocats de Monsieur Khalifa SALL annonce à l’opinion publique nationale et internationale, que l’Etat du Sénégal par son Doyen des Juges d’instruction au Tribunal de Grande Instance de Dakar, vient d’ordonner l’arrestation et la détention de Monsieur Khalifa SALL, actuel Maire de la ville de Dakar.

TEXTE LIMINAIRE DE LA CONFÉRENCE DE PRESSE DU MAIRE DE DAKAR KHALIFA SALL

Documents d'archives sur ce fonds à télécharger en fin de texte 

Mesdames, Messieurs,

J’ai été informé dans la soirée de samedi par un de mes avocats que je suis convoqué avec mes collaborateurs par le juge d’instruction demain lundi 06 mars 2017. Cette convocation intervient au lendemain de l’annonce par le Procureur de son intention de saisir le juge d’instruction après une enquête préliminaire conduite uniquement à charge sans respecter une seule fois la présomption d’innocence qui constitue un droit inaliénable dans toute procédure pénale.

Mon propos n’est pas de revenir sur cette enquête qui, depuis le début, a été mené au mépris des principes d’une bonne administration de la justice et des règles élémentaires qui gouvernent la procédure.

J’aurais pu évoquer la violation des droits de la défense avec le refus de la Division des Investigations Criminelles de me faire assister par mes avocats en violation de l’article 5 de la Directive de l’UEMOA qui donne droit à toute personne de se faire assister par ses avocats.

J’aurais pu également évoquer la violation du secret de l’enquête par le Procureur uniquement pour faire sensation. Les procès-verbaux d’audition ont été immédiatement communiqués à certains organes de presse qui se sont faits l’écho des convictions des enquêteurs.

Enfin, j’aurais pu évoquer les déclarations du Procureur qui, au lieu de dire la vérité à la presse, a tronqué les réponses de mon Directeur administratif et financier devant les enquêteurs de l’Inspection générale d’Etat et de la Division des Investigations Criminelles. Toujours avec le même objectif de faire sensation et d’essayer de justifier a priori auprès de l’opinion les desseins politiques qu’il est en train de servir.

Khalifa Sall fait citoyen d’honneur de la ville de Montréal par le maire Denis Coderre

iGFM: Le Maire de la ville de Dakar Khalifa Sall a été élu citoyen d’honneur de la ville de Montréal par Denis Coderre, le maire. Selon les notes reçues à igfm.

Visite du Maire de Dakar à Diamalaye Camberéne ce samedi

Le maire de la ville de Dakar, Khalifa Ababacar Sall, effectue une visite de chantier à Diamalaye Camberéne ce samedi 07 Mai 2016 à 12 heures cette visite sera aussi l'occasion de réceptionner le marbre du mausolée de Seydina Issa Rohou Laye

 

FORUM DE L’OBLIGATION MUNICIPALE AFRICAINE : « Le premier problème de financement, c’est l’insuffisance des ressources, alors qu’on a de grandes ambitions » K.A.S

S’exprimant, hier, au Forum de l’obligation municipale en Afrique, le maire de la ville de Dakar, par ailleurs président du Comité exécutif de Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique (CGLU), Khalifa Sall estime que le premier problème de financement des collectivités locales est l’insuffisance de ressources. C’est pourquoi les grandes ambitions ne peuvent se réaliser.

FINANCEMENT DES COLLECTIVITÉS LOCALES : KHALIFA SALL PRÉCONISE L’EMPRUNT OBLIGATAIRE

APS: L’emprunt obligataire constitue une voie révolutionnaire dans laquelle les collectivités locales africaines doivent ‘’s’engouffrer’’, afin de régler les problèmes financiers auxquelles elles font face dans la réalisation de leurs objectifs, a affirmé, lundi, le maire de la ville de Dakar, Khalifa Ababacar Sall.

Pages

S'abonner à RSS - Le Maire