Le Maire

Khalifa Sall contre l’acte III de la décentralisation : « J’ai dit à mon parti que son opinion sur la question ne me concerne pas »

Le feu couve au Parti Socialiste (PS). Khalifa Sall dans tous ses états. Il se démarque de son leader Ousmane Tanor Dieng. Il se dit pas du tout concerné sur la position de ce dernier sur l’acte III de la décentralisation. Une nouvelle réforme, selon les propres termes du maire de Dakar, qui va « mettre un trait sur 200 ans d’histoire de la ville de Dakar ». Pis, « 300 ans pour Saint-Louis et Rufisque ». Ce qui est « désolant » selon le responsable socialiste. 

L'acte 3 de la décentralisation, une des réformes majeures du régime Sall en place, n’est pas pour plaire à Khalifa Sall. Malgré l’arrimage sans cesse réaffirmer du PS par Ousmane Tanor Dieng aux côtés du président Sall, le maire de Dakar torpille le projet. Une véritable monstruosité si on en croit le responsable socialiste qui se démarque ainsi de la position de son parti sur la question. 

« J’ai mon propre point de vue sur cette nouvelle réforme et j’ai déjà dit à mon parti que son opinion ne m’engage pas du tout. Le seul souci  que j’ai avec l’acte III de la décentralisation, c’est que la continuité territoriale qui garantissait la vie dans une organisation antérieure va être suspendue. Chaque commune va vouloir mener la politique qui lui semble appropriée sans tenir compte de certaines choses », dénonce Khalifa Sall qui enfonce le clou. 

KHALIFA SALL: L'acte 3 de la décentralisation vient d’effacer 200 ans d'histoire de la ville de Dakar

lors de la réunion du Conseil municipal de la ville de Dakar. M.le Maire Khalifa Sall déclare : ‘’J’ai mon propre point de vue sur cette nouvelle réforme et j’ai déjà dit à mon parti (le Parti socialiste, membre de la mouvance présidentielle) que son opinion ne m’engage pas du tout. Le seul souci avec l’Acte 3 de la décentralisation, c’est que la continuité territoriale qui garantissait la vie dans une organisation antérieure va être suspendue’’.

Khalifa Sall : "Les 59 milliards de 2014 constituent un budget de fin de mandat"

vdLe projet de budget 2014 de la ville de Dakar, adopté à plus de 59 milliards de francs CFA, jeudi, coïncide avec la fin du mandat du conseil municipal et la consolidation des chantiers en cours d'exécution, a déclaré le maire Khalifa Ababacar Sall.

‘’Il s’agit du dernier budget de la mandature. C’est un budget de fin de gestion. C’est un budget de consolidation qui va nous permettre de poursuivre les chantiers déjà entamés’’, a-t-il dit, au terme d’une séance en plénière du conseil municipal de Dakar. 

L'actuelle équipe municipale de Dakar a été installée à la suite du triomphe de l'ancienne opposition sénégalaise aux élections locales du 22 mars 2009. Les prochaines échéances sont prévues le 29 juin 2014. 

Après avoir adopté à l’unanimité le budget, les conseillers de la ville, venus en nombre, ont aussi délibéré sur le rachat du terrain de l’usine de pavage et les conditions d’octroi du titre de "Maire honoraire de la ville de Dakar". 

Abass Ndao, ambulants et pavage: Khalifa Sall affiche la fermeté

Le maire de la ville de Dakar, Khalifa Ababacar Sall, a réaffirmé jeudi la poursuite des projets comme le pavage, la réorientation de la subvention accordée à l’hôpital Abass Ndao et le déguerpissement des marchands ambulants pour améliorer la circulation dans la capitale sénégalaise.

‘’Dans quelques jours, nous allons procéder au déguerpissement de certains sites et recaser les marchands ambulants. C’est irréversible. Nous allons faire vider toutes les places publiques et libérer notamment le centre-ville’’, a-t-il dit.

M. Sall s’exprimait au cours d’une séance plénière du conseil municipal de Dakar. Les conseillers ont adopté à l’unanimité le budget pour l’exercice 2014 qui s’élève à plus de 59 milliards de francs CFA, avant de délibérer sur le rachat du terrain de l’usine de pavage. 

L’ordre du jour a aussi porté sur la convention de partenariat culturel entre la ville de Dakar et le Groupe Xalam, ainsi que la régularisation de la procédure de lotissement de l’extension du village de Yoff (APECSY), la restructuration de certains quartiers et la dénomination de rues.

[Audio] Pour sa dernière mandature, Khalifa Sall injecte 58 milliards pour la consolidation des projets 2013

 Leral.net: Pour la dernière année de son mandat à la tête de la ville de Dakar avant les Locales, Khalifa Sall va gérer un budget de 58 milliards de francs Cfa.

Un budget que le maire de Dakar considère comme un budget de consolidation des différents projets entamés depuis l'année dernière. Ce dernier budget avant les élections locales prévues en juin, selon le maire, va permettre aussi le gazonnement de 19 stades. Toutefois, il rappelle que, pour la concrétisation de ce projet, chaque maire d'arrondissement est tenu de réaliser la clôture de son terrain, faute de quoi "on zappe son terrain".

Mairie de Dakar Khalifa Sall n’est pas encore décidé à présenter sa candidature

kasDAKARACTU.COM Le maire de la capitale qui présidait la dernière session budgétaire de la ville avant les élections, a fait savoir que, pour le moment, il n’était pas à mesure de dire si oui ou non il sera candidat aux prochaines locales. Il a aussi a apporté des précisions sur l’organisation du grand festival Ribidion. Pour ceux qui n’ont pas vu de grande différence entre le feu d’artifice annulé et l’organisation de ce festival, Khalifa Sall a rétorqué qu’il n’y a pas photo entre dépenser 80 millions FCFA et 300 millions FCFA. Selon lui, le Ribidion 2013 n’a coûté à la mairie de Ndaakaaru que 80 millions FCFA, dont seulement 50 déposés en liquide.

Khalifa Sall invite les maires à finaliser les travaux dans les délais

kasDakar, 7 jan (APS) - Le maire de la ville de Dakar, Khalifa Ababacar Sall, a invité, mardi, les maires des communes d’arrondissement à s’organiser davantage, afin de finaliser les travaux entamés dans les volets de la voirie, de l’éclairage et du pavage.

‘’Les travaux vont reprendre à partir du 15 janvier prochain. Et nous ne laisserons aucune commune nous retarder. Elles (communes d’arrondissements) seront couvertes de travaux en plein temps. J’insiste pour qu’ils aillent vite et bien’’, a-t-il indiqué, lors d'une séance plénière du conseil municipal consacrée au budget de la ville de Dakar.

''Ce budget qui s’élève à plus de 58 milliards de francs CFA est un budget de consolidation'', a précisé Khalifa Sall, ajoutant que près de 17 milliards destinés au pavage et à la voie doivent être consommés dans un délai de 6 à 7 mois.

‘’Il reste deux à trois communes qui doivent finaliser le pavage, alors qu’on a mis de l’ordre dans le financement. Nous devons dire aux populations comment on utilise le milliard’’, a estimé le maire de la Ville.

Khalifa Sall, maire de Dakar, homme de l’année xalima 2013

xalima.com: L’homme de l’année Xalima est… Khalifa Sall !!! Après Amadou Mactar Mbow, Latif Coulibaly, Oustaze Alioune Sall, Y’en A Marre et Mimi Touré, le Maire de Dakar nous semble être la personne qui aura le plus marqué l’année 2013..

Seulement, il est important de rappeler ceci : dans un souci permanent d’innover, nous avions voulu accompagner cette édition d’une interview du lauréat. Dans cette perspective, depuis plusieurs jours maintenant nous sommes entres en contact avec le cabinet du maire pour lui signifier notre choix et fixer un rendez-vous pour un entretien. Les démarches se poursuivent et le maire  a été mis au parfum mais comme au Sénégal tout va lentement… Notre idée a sans doute filtré ….

Initié depuis 2008, cet exercice de la rédaction de Xalima vise à mettre en évidence un Personnage dont l’activité aura eu durant l’année  un impact considérable sur le Sénégal d’aujourd’hui et de demain.

Le lauréat peut être un politique, un musicien, un écrivain, un marabout ou tout juste un citoyen que les circonstances de la vie ont amené à marquer  considérablement l’esprit des sénégalais et la marche du pays.

Certains diront  « mais Dakar ce n’est pas le pays » ! A priori oui. Mais Khalifa Sall a été choisi par Xalima parce qu’il a révolutionné l’offre politique. Jamais un dirigeant n’a dit avec autant de clarté « je m’en fou d’un second mandat. J’irai au bout de  mon programme et je ferai ce pourquoi les sénégalais m’ont élu ». C’est historique !  Au moment où  le Chef de l’Etat Macky Sall, un an à peine après son élection, déclare sa candidature  à la prochaine  présidentielle, le maire de Dakar rappelle de fort belle manière  un principe qui devait être une banalité : «  UN mandat c’est d’abord pour travailler ».

Seneweb.com désigne M. Khalifa Sall, homme de l’année 2013

HOMME DE L’ANNEE 2013 : Khalifa Sall " Dakar a son Haussmann"


Khalifa Sall n’a pas lésiné sur les moyens pour rendre Dakar plus attractive. Néanmoins, même si des résultats spectaculaires ont été obtenus, quelques progrès restent à faire pour faire de Dakar une métropole moderne du 21ème siècle.


Khalifa Sall, 57 ans, maire de Dakar et candidat à sa propre succession aux prochaines élections locales en 2014, a le vent en poupe. Sa cote de popularité n’a jamais été aussi forte. A tel point qu'il est devenu aujourd'hui l’une des personnalités les plus emblématiques de la vie publique. L'ancien ministre et député allie toutes les qualités d'un homme d'Etat: un caractère bien trempé, un esprit visionnaire, un goût affiché du débat et de l’innovation en sus d’une conception assez forte des combats collectifs. Sa différence, il la cultive sur le plan des idées et de la méthode. De lui, on retiendra surtout ses travaux herculéens destinés à l’amélioration du cadre de vie.

Les maires de Dakar et de Tombouctou en visite à Marrakech

kasmMarrakech - Khalifa Ababacar Sall maire de Dakar et Hallé Ousmane maire de Tombouctou, ont effectué le week-end dernier, une visite de deux jours à Marrakech, dans le cadre des accords de coopération et d'amitié liant ces trois villes africaines.

Les deux maires ont pris part vendredi, en compagnie du maire de la ville de Marrakech, Fatima Zahra Mansouri, à la cérémonie d'ouverture de la 13è édition du Festival international du film de Marrakech (FIFM). 

Pages

S'abonner à RSS - Le Maire