Le Maire

Abass Ndao, ambulants et pavage: Khalifa Sall affiche la fermeté

Le maire de la ville de Dakar, Khalifa Ababacar Sall, a réaffirmé jeudi la poursuite des projets comme le pavage, la réorientation de la subvention accordée à l’hôpital Abass Ndao et le déguerpissement des marchands ambulants pour améliorer la circulation dans la capitale sénégalaise.

‘’Dans quelques jours, nous allons procéder au déguerpissement de certains sites et recaser les marchands ambulants. C’est irréversible. Nous allons faire vider toutes les places publiques et libérer notamment le centre-ville’’, a-t-il dit.

M. Sall s’exprimait au cours d’une séance plénière du conseil municipal de Dakar. Les conseillers ont adopté à l’unanimité le budget pour l’exercice 2014 qui s’élève à plus de 59 milliards de francs CFA, avant de délibérer sur le rachat du terrain de l’usine de pavage. 

L’ordre du jour a aussi porté sur la convention de partenariat culturel entre la ville de Dakar et le Groupe Xalam, ainsi que la régularisation de la procédure de lotissement de l’extension du village de Yoff (APECSY), la restructuration de certains quartiers et la dénomination de rues.

[Audio] Pour sa dernière mandature, Khalifa Sall injecte 58 milliards pour la consolidation des projets 2013

 Leral.net: Pour la dernière année de son mandat à la tête de la ville de Dakar avant les Locales, Khalifa Sall va gérer un budget de 58 milliards de francs Cfa.

Un budget que le maire de Dakar considère comme un budget de consolidation des différents projets entamés depuis l'année dernière. Ce dernier budget avant les élections locales prévues en juin, selon le maire, va permettre aussi le gazonnement de 19 stades. Toutefois, il rappelle que, pour la concrétisation de ce projet, chaque maire d'arrondissement est tenu de réaliser la clôture de son terrain, faute de quoi "on zappe son terrain".

Mairie de Dakar Khalifa Sall n’est pas encore décidé à présenter sa candidature

kasDAKARACTU.COM Le maire de la capitale qui présidait la dernière session budgétaire de la ville avant les élections, a fait savoir que, pour le moment, il n’était pas à mesure de dire si oui ou non il sera candidat aux prochaines locales. Il a aussi a apporté des précisions sur l’organisation du grand festival Ribidion. Pour ceux qui n’ont pas vu de grande différence entre le feu d’artifice annulé et l’organisation de ce festival, Khalifa Sall a rétorqué qu’il n’y a pas photo entre dépenser 80 millions FCFA et 300 millions FCFA. Selon lui, le Ribidion 2013 n’a coûté à la mairie de Ndaakaaru que 80 millions FCFA, dont seulement 50 déposés en liquide.

Khalifa Sall invite les maires à finaliser les travaux dans les délais

kasDakar, 7 jan (APS) - Le maire de la ville de Dakar, Khalifa Ababacar Sall, a invité, mardi, les maires des communes d’arrondissement à s’organiser davantage, afin de finaliser les travaux entamés dans les volets de la voirie, de l’éclairage et du pavage.

‘’Les travaux vont reprendre à partir du 15 janvier prochain. Et nous ne laisserons aucune commune nous retarder. Elles (communes d’arrondissements) seront couvertes de travaux en plein temps. J’insiste pour qu’ils aillent vite et bien’’, a-t-il indiqué, lors d'une séance plénière du conseil municipal consacrée au budget de la ville de Dakar.

''Ce budget qui s’élève à plus de 58 milliards de francs CFA est un budget de consolidation'', a précisé Khalifa Sall, ajoutant que près de 17 milliards destinés au pavage et à la voie doivent être consommés dans un délai de 6 à 7 mois.

‘’Il reste deux à trois communes qui doivent finaliser le pavage, alors qu’on a mis de l’ordre dans le financement. Nous devons dire aux populations comment on utilise le milliard’’, a estimé le maire de la Ville.

Khalifa Sall, maire de Dakar, homme de l’année xalima 2013

xalima.com: L’homme de l’année Xalima est… Khalifa Sall !!! Après Amadou Mactar Mbow, Latif Coulibaly, Oustaze Alioune Sall, Y’en A Marre et Mimi Touré, le Maire de Dakar nous semble être la personne qui aura le plus marqué l’année 2013..

Seulement, il est important de rappeler ceci : dans un souci permanent d’innover, nous avions voulu accompagner cette édition d’une interview du lauréat. Dans cette perspective, depuis plusieurs jours maintenant nous sommes entres en contact avec le cabinet du maire pour lui signifier notre choix et fixer un rendez-vous pour un entretien. Les démarches se poursuivent et le maire  a été mis au parfum mais comme au Sénégal tout va lentement… Notre idée a sans doute filtré ….

Initié depuis 2008, cet exercice de la rédaction de Xalima vise à mettre en évidence un Personnage dont l’activité aura eu durant l’année  un impact considérable sur le Sénégal d’aujourd’hui et de demain.

Le lauréat peut être un politique, un musicien, un écrivain, un marabout ou tout juste un citoyen que les circonstances de la vie ont amené à marquer  considérablement l’esprit des sénégalais et la marche du pays.

Certains diront  « mais Dakar ce n’est pas le pays » ! A priori oui. Mais Khalifa Sall a été choisi par Xalima parce qu’il a révolutionné l’offre politique. Jamais un dirigeant n’a dit avec autant de clarté « je m’en fou d’un second mandat. J’irai au bout de  mon programme et je ferai ce pourquoi les sénégalais m’ont élu ». C’est historique !  Au moment où  le Chef de l’Etat Macky Sall, un an à peine après son élection, déclare sa candidature  à la prochaine  présidentielle, le maire de Dakar rappelle de fort belle manière  un principe qui devait être une banalité : «  UN mandat c’est d’abord pour travailler ».

Seneweb.com désigne M. Khalifa Sall, homme de l’année 2013

HOMME DE L’ANNEE 2013 : Khalifa Sall " Dakar a son Haussmann"


Khalifa Sall n’a pas lésiné sur les moyens pour rendre Dakar plus attractive. Néanmoins, même si des résultats spectaculaires ont été obtenus, quelques progrès restent à faire pour faire de Dakar une métropole moderne du 21ème siècle.


Khalifa Sall, 57 ans, maire de Dakar et candidat à sa propre succession aux prochaines élections locales en 2014, a le vent en poupe. Sa cote de popularité n’a jamais été aussi forte. A tel point qu'il est devenu aujourd'hui l’une des personnalités les plus emblématiques de la vie publique. L'ancien ministre et député allie toutes les qualités d'un homme d'Etat: un caractère bien trempé, un esprit visionnaire, un goût affiché du débat et de l’innovation en sus d’une conception assez forte des combats collectifs. Sa différence, il la cultive sur le plan des idées et de la méthode. De lui, on retiendra surtout ses travaux herculéens destinés à l’amélioration du cadre de vie.

Les maires de Dakar et de Tombouctou en visite à Marrakech

kasmMarrakech - Khalifa Ababacar Sall maire de Dakar et Hallé Ousmane maire de Tombouctou, ont effectué le week-end dernier, une visite de deux jours à Marrakech, dans le cadre des accords de coopération et d'amitié liant ces trois villes africaines.

Les deux maires ont pris part vendredi, en compagnie du maire de la ville de Marrakech, Fatima Zahra Mansouri, à la cérémonie d'ouverture de la 13è édition du Festival international du film de Marrakech (FIFM). 

Dakaroise, Dakarois, Khalifa Sall vous parle

Au cours du premier semestre de l’année 2013, l’exécution du budget a été fortement contrainte par un retard dans l’émission des rôles d’impôts locaux (patentes et foncier bâti) par la Direction Générale des Impôts et des Domaines. Alors qu’ils devaient parvenir aux services de recouvrement dès février, les rôles d’impôts locaux n’ont été disponibles qu’à la fin du mois de juin. Cette situation, due principalement à l’application du nouveau Code Général des Impôts, a eu pour conséquence de retarder le recouvrement des recettes tirées des impôts locaux qui constituent plus de 80% de nos ressources budgétaires. 

Malgré cette contrainte, élus et agents municipaux ont pu accomplir leur mission au service de Dakar. Durant les sept premiers mois de 2013, la redistribution de l’espace urbain a été la plus exigeante des entreprises en raison des habitudes enlisantes qui ont pu s’y établir. Il a fallu les défaire par la réorganisation du stationnement sur certaines avenues ou les reconfigurer par la relocalisation des marchands tabliers sur des sites provisoires gracieusement prêtés par des citoyens. Prenant en compte l’évolution des modes de consommation, la Ville a réalisé d’importants investissements avec pour objectif de réorganiser les différents stades de commerces. Ainsi, le marché sur le site de Félix Eboué sera fonctionnel dans quelques mois. Implanté au cœur du quartier historique du même nom, «Espace Kermel », avec son parking souterrain de 130 places, va prochainement accueillir les marchands installés aux environs du marché « Kermel » et ceux établis sur le marché « Alizé ». 

Khalifa Sall cité en exemple

NETTALI.NET: Si les responsables de l’Autorité de régulation des marchés publics (Armp) ont épinglé dans leur rapport d’audit, plusieurs structures, ils ont cité en exemple la gestion de Khalifa Sall à la tête de la Ville de Dakar pour « son excellente progression avec l’apurement de toutes les recommandations de 2009 et 2010 ».

Le maire de Dakar est l’un des meilleurs élèves dans le respect des dispositions du Code des marchés publiques. Il a été cité en exemple lors de la présentation du rapport 2011 de l’Autorité de régulation des marchés publics (Armp).

« La ville de Dakar a une excellente progression depuis les audits de 2008, car toutes les recommandations de 2009 et 2010 ont été apurées », a déclaré le consultant Baye Ibrahima Diagne, membre de l’Armp, qui avait la charge d’exposer les résultats de l’audit des structures publiques visitées par l’Armp.

HOMME DE L'ANNEE : Walf plébiscite Khalifa Sall

La coutume a été respectée au Groupe Wal fadjri. En effet, pour la troisième fois consécutive, les employés dudit groupe ont, à l’initiative de la rédaction de ‘l’aîné des quotidiens de Walf’, choisi les personnalités qui, de leur point de vue, ont marqué l’année 2009. Comme pour les deux précédentes éditions, le procédé a été simple. Il fallait, pour chaque employé, désigner, sur bulletin secret et par ordre de mérite, les trois personnalités sénégalaises ou travaillant au Sénégal qui l’ont le plus marqué en 2009. Pour la notation, il a été attribué 30 points au premier, 20 au deuxième et 10 au troisième.

A l’issue du vote, c’est le maire de la ville de Dakar qui est arrivé en tête avec 470 points. Khalifa Sall est suivi du directeur de l’Institut supérieur des sciences de l’information et de la communication (Issic) qui obtient 390 points. Abdou Latif Coulibaly devance Karim Wade de 210 points. Le ministre de l’Aménagement du territoire, des Transports aériens et de la Coopération internationale occupe, ainsi la 3e place avec 180 points ex-aequo avec le Khalife général des mourides, Serigne Bara Mbacké. Ce dernier, avec Macky Sall, étaient en première place l’année dernière. A la 5e place, on retrouve les Lionnes de Basket qui ont remporté l’Afrobasket 2009. L’équipe nationale féminine gagne 170 points. La 6e place a, également, deux occupants, en l’occurrence Yékini et Amadou Makhtar Mbow qui obtiennent chacun 160 points.

Patron du groupe Wal fadjri, Sidy Lamine Niasse se positionne à la 7e place avec un total de 150 points. Sidi Lamine Niasse est suivi du Pdg du Groupe Futurs médias et non moins patron du Super Etoile. Youssou Ndour obtient 140 points. Les Imams de Guédiawaye arrivent à la 9e place du classement général avec 130 points. L’ex-représentant-résident du Fmi au Sénégal, Alex Segura est le titulaire de la dixième place avec 120 points. Lui emboîtant le pas l’ancien Premier ministre, Macky Sall obtient 120 points. Suivent, dans l’ordre, le Premier ministre Souleymane Ndéné Ndiaye (100 points), l’ex-ministre des Affaires étrangères, Cheikh Tidiane Gadio (90 points) et le Président de la fédération de Football, Me Augustin Senghor (80 points).

Pages

S'abonner à RSS - Le Maire