A La Une

ACCES GRATUIT AUX RESSOURCES INFORMATIQUES ET INTERNET A DAKAR: Khalifa Sall promet une tablette pédagogique aux élèves de Dakar

Ce sont au total 100 mille tablettes pédagogiques qui seront remises aux élèves et corps enseignant de Dakar avant la fin de l’année scolaire 2014. Le maire de Dakar, Khalifa Sall, a fait cette révélation hier mardi, lors de l’inauguration de la salle informatique de l’école El hadji Demba Ndoye de Yoff-aéroport. 

«D’ici la fin de l’année scolaire 2014 tous les élèves des écoles primaires de Dakar, ainsi que l’ensemble de son corps enseignant seront dotés d’une tablette pédagogique, en vue d’être au même niveau d’éducation et d’enseignement que les élèves de Washington, Londres et Paris», telle est la grande promesse de Khalifa Sall, maire de Dakar, à l’occasion de la cérémonie de réception symbolique des 600 premières positions informatiques installées dans 44 écoles élémentaires de Dakar, et marquant l’inauguration de la salle informatique. La cérémonie s’est tenue hier, mardi, à l’école Elh Demba Ndoye de Yoff-Aéroport. 

"Avec cette solution les écoles pourront ainsi utiliser des applications éducatives (mathématiques, cours de langues …) et automatiser le suivi des emplois du temps, personnels administratifs, évaluations, équipements, relations avec les parents d’élèves, a ajouté la présentatrice», a indiqué  Anta Dioum Sène, présentatrice  du projet.

Selon Pape Demba Diallo, directeur d’Orange business services, «C’est une solution très innovante qui a été installée dans ces écoles, qui permet de les propulser dans l’ère du cloud computing. Le cloud computing est une de ces innovations dites structurantes, dans ce sens qu’elle est une rupture dans l’accès aux ressources informatiques et à l’internet». Et de poursuivre: «La solution ainsi installée dans ces écoles est  évolutive et permettra à toutes les parties prenantes de l’école d’interagir avec plus d’efficience. Les écoles pourront ainsi utiliser les applications, évaluations, équipements, relations avec les parents d’élèves, etc».  

Remise de diplômes à la 39e promotion de l'ex-ENEA, avec comme parrain le Maire de DAKAR

Dakar, 14 fév (APS) - Le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Mary Teuw Niane, préside samedi une cérémonie solennelle de remise de diplômes aux étudiants de la 39ème promotion de l'Ecole supérieure d'économie appliquée de Dakar (ESEA, ex-ENEA), indique un communiqué reçu à l'APS.

Prévue à partir de 10h, dans les jardins de l'établissement à Mermoz, cette cérémonie se déroulera en présence du parrain des récipiendaires, Khalifa Ababacar Sall, maire de la ville de Dakar, et de Saliou Ndiaye, recteur de l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD).

 

[AUDIO] Les écoliers de Dakar seront dotés de tablettes pédagogiques et d’accès à Internet (maire)

tablettesLes élèves des 143 écoles primaires de la ville de Dakar seront dotés de tablettes pédagogiques et d’accès à Internet à travers le wifi dans leurs établissements, dans le cadre du projet ‘’Internet à l’école’’ dont la première phase a été lancée mardi à l’école El hadji Demba Ndoye de Yoff-Aéroport.

‘’D’ici la fin de l’année, nous voulons que tous les élèves de Dakar soient dotés de tablettes et de wifi dans leurs écoles pour mettre l’école de Dakar au niveau de l’enseignement mondial, en dotant chaque école d’une classe numérique’’, a annoncé le maire de Dakar Khalifa Ababacar Sall, lors de la cérémonie de réception symbolique des 600 premières positions informatiques installées dans 44 écoles de la ville de Dakar.

La mairie de Dakar a doté 44 écoles primaires de la ville de salles informatiques avec accès à Internet gratuit, dans le cadre de la mise en œuvre de la première phase du projet ‘’Internet à l’école’’, en partenariat avec la filiale du Groupe Sonatel, Orange Business Services. 

‘’Quand nous voyons ce que la ville de Dakar et les parents d’élèves dépensent en termes de matériels didactiques et pédagogiques, à travers l’achat de 100 000 tablettes pour les élèves, nous réglons définitivement cette question’’, a soutenu Khalifa Sall.

''Depuis quatre mois, a-t-il expliqué, la mairie de Dakar travaille avec différents partenaires, avec les inspecteurs de l’éducation et de la formation pour les études de faisabilité''. 

Contre la suppression des régions : Les travailleurs des collectivités locales dans rue

Les travailleurs des collectivités locales affiliés à la Fédération Générale des Travailleurs du Sénégal (FGTS) étaient dans la rue cet après midi pour dénoncer les dispositions de l’Acte 3 de la Décentralisation qui prévoient la suppression des régions et menace leur emploi.

De la place de l’Obélisque où la procession a démarré au rond du triangle sud de la Rts, Sidiya Ndiaye et ses camarades n’ont que deux revendications à la bouche : « Non à l’Acte 3 de la Décentralisation ! Oui au recrutement des travailleurs des collectivités locales dans la fonction publique ». 

« L’Acte 3 de la décentralisation présente de nombreux risques pour les travailleurs des collectivités locales et de dangers pour les Sénégalais», se démarquent ainsi le Secrétaire Général de la FGTS, Sidiya Ndiaye et ses camarades tous vêtus de rouge ; signe de colère de cette réforme. « Non à la suppression des régions ! Oui au recrutement des travailleurs des collectivités locales dans la fonction publique », scandent-ils. 

Ceremonie de reception des salles informatiques

Dans le cadre de l’exécution des projets éducatifs de la Ville de Dakar, la cérémonie de lancement du Projet ‘Santé à l’école  2013–2014’’ aura lieu le mardi 11 février 2014 à 9 heures à l’Ecole El Hadj Demba NDOYE de Yoff-Aéroport.

A cette occasion, le Maire de la Ville de Dakar procédera à l’inauguration symbolique des salles informatiques installées dans quarante-quatre (44) écoles pour la première phase du projet ‘’ Internet Scolaire ‘’.

Dans le cadre de l’exécution des projets éducatifs de la Ville de Dakar, la cérémonie de lancement du Projet ‘Santé à l’école  2013–2014’’ aura lieu le mardi 11 février 2014 à 9 heures à l’Ecole El Hadj Demba NDOYE de Yoff-Aéroport.

[AUDIO] Acte 3 de la décentralisation la continuité territoriale... va être rompue

''La continuité territoriale... va être rompue''

Le maire de la ville a également évoqué l'acte 3 de la décentralisation, pour manifester son inquiétude. Khalifa Sall indique que ses agents municipaux sont les derniers Mohicans, car  l’acte 3 de la décentralisation va mettre un terme à 200 ans d’histoire de Dakar et 300 ans d’histoire pour Saint-Louis. ''Si j’ai un petit souci avec cette réforme, c’est que la continuité territoriale que garantissait la ville, dans son organisation antérieure, va être rompue.

[AUDIO] Hôpital Abass Ndao : Khalifa Sall va mettre un terme aux subventions

Le maire de Dakar, Khalifa Sall, a été intraitable sur le cas de l'hôpital Abass Ndao. En marge de la séance plénière du Conseil municipal qui s'est tenu hier, il a indiqué qu'il va mettre un terme aux subventions qui ne servent qu'à satisfaire des points de revendications syndicales, selon nos confrères de L'Observateur.

Khalifa SALL: Si les marchands ambulants m’invitent à leur marche je viendrais marcher avec eux

« Nous ne reculerons pas. Il vaut mieux créer l’incident et avancer que d’être discipliné et rester sur place », a pesté le maire de Dakar, Khalifa Ababacar Sall qui a réitéré, hier, sa volonté de poursuivre des projets comme le pavage entamé par la Ville de Dakar. Sur la riposte annoncée des marchands ambulants qui comptent investir la rue pour se faire entendre, le maire de mettre en garde, non sans ironiser : « J’ai appris que les marchands ambulants ont déposé une demande d’autorisation de marche, je prie pour qu’on le leur accorde, s’ils m’invitent même je viendrais marcher avec eux, mais en tous les cas ils vont quitter le centre-ville ».

Khalifa Sall : ''On ne donnera aucun sou à Abass Ndao''

vdEnquette+: Le budget de consolidation de la ville de Dakar a été voté hier par les conseillers municipaux de la ville. Arrêté à 58 milliards 114 millions, il est destiné à terminer les projets entamés, depuis 5 ans.

Les conseillers municipaux ont voté hier le budget de la ville pour l'année 2014. Le maire de Dakar a profité de l'occasion pour se prononcer sur la situation préoccupante qui prévaut à l'hôpital Abass Ndao. Khalifa Sall a soutenu que la mairie ne peut pas continuer à donner de l’argent qui sert à payer des primes de motivation.

''La législation est claire : les primes de motivation et certaines indemnités, c’est le travail généré par l’hôpital qui permet de les payer. Si l’hôpital ne génère pas de ressources, ils ne pourraient pas être payés. Les travailleurs sont tout le temps en grève et ne cessent de réclamer des sous de motivation'', a-t-il déploré. Selon l'édile, Abass Ndao a beaucoup de problèmes et les 200 millions venant de la municipalité devraient servir  à relever le plateau médical.

''L’État a fait de très gros efforts en donnant 700 millions par an. Nous, nous avons donné deux fois 200 millions qu’ils ont consacrés à des primes. Nous avons dit qu’on ne paye plus. Mais il faut que les travailleurs nous disent les efforts qu’ils font.

Cette année, on a acheté pour 200 millions de matériel et ce sont eux qui ont dit le matériel acheté. Les dettes qu’on leur doit, ils refusent d’y renoncer'', s'est offusqué Khalifa Sall. A l'en croire, pour 2013, la mairie a consacré 300 millions, par appel d'offres, à l'achat d'un oxygénateur, parce que l’achat d’oxygène coûte cher à l’hôpital.

Pages

S'abonner à RSS - A La Une