A La Une

Dakar ville propre : Khalifa Sall soutient le projet « Dakar Set Wecc »

 SENENEWS.COM: Le maire de la ville de Dakar khalifa Sall a laissé entendre  que lui et ses conseillers vont soutenir le projet Dakar ville propre en installant des  poubelles un peu partout dans la ville.

« Nous voulons démarrer l’opération d’ici juillet ; la construction d’une ville est un tout » a fait savoir le maire de Dakar  qui participait à la cérémonie de lancement  du single intitulé ‘’Dakar set Wecc, aqu dëkk-bi’’ (Dakar propre, les droits de la ville). Ce CD de sensibilisation, destiné à une diffusion gratuite, a été réalisé par quatre artistes sénégalais : Xuman, Maxi Krezy, Yoro Ndiaye et Ablaye Mbaye. Ce CD, déjà distribué à des centaines d’exemplaires, sera accompagné d’un clip.

Pour le maire de Dakar, Khalifa Sall, ce CD ‘’interpelle  tout le monde mais surtout il éduque’’.

«Il faut que les Dakarois recouvrent le plaisir à marcher dans les rues de Dakar  et nous somme prêts à en payer le prix de l’impopularité et le prix politique et ,dans ce cadre la mairie est en train de nouer un partenariat avec les mouvements urbains et accompagner la construction de la maison des cultures urbaines’’ a souligné M.Sall.

PILOTAGE FINANCIER DES COLLECTIVITES LOCALES : atelier régional CEFEB - Ville de Dakar

Le CEFEB (l’université d’entreprise de l’AFD) en coopération avec la ville de Dakar et avec un appui de la Fondation Bill et Melinda Gates, organisent un atelier de formation sur les Partenariats Public/Privé (PPP) du 18 au 22 novembre au Centre de formation de la ville de Dakar, CEFOPPPEM, Bld Dial Diop (en face de la grande mosquée de Grand Dakar, près de l’ex-cinéma Al Mansour). Cet atelier qui décline un cycle de formation en faveur des collectivités locales organisé annuellement à Marseille se concentre sur les questions de maîtrise des finances et sur celle de la planification financière via les Plans Pluriannuel d’Investissement (PPI).

Le séminaire a été officiellement ouvert par Mr Cheikh GUEYE, 1er adjoint au maire de Dakar, en présence de M. Olivier Pezet, directeur de l’agence régionale AFD de Dakar et Roger Goudiard, directeur du CEFEB, le lundi 18 novembre à 8H30 heures précises.

La formation, qui réunira une trentaine de participants, issus essentiellement de la Ville de Dakar, mais également d’autres villes sénégalaises (Zinguichor, St. Louis et Sangalkam) et de villes partenaires de la commune de Dakar (Nouakchott et Bamako), s’adresse à un public mixte de techniciens et d’élus en charge des problématiques financières au sein de leur collectivité.

Conseil Municipal session de novembre

Monsieur le Maire Khalifa Ababacar SALL, convoque le Conseil Municipal en session ordinaire le Jeudi 07 novembre 2013 à seize (16) heures dans la salle de délibération de l’hôtel de ville à l’effet de délibérer sur  l’ordre du jour suivant :

1.        Communication du Maire.

2.       Orientation budgétaire pour l’année 2014

3.       Virement de crédits gestion 2013.

4.      Accord de partenariat pour une assistance technique avec PPIAF pour l’amélioration des recettes de la Ville de Dakar.

5.       Additif au Programme Triennal Santé pour la réalisation de l’Hôpital des parcelles Assainies.

6.      Garantie d’un emprunt de la SPID S.A auprès de la banque UBA pour un montant de 1 245 000 000 CFA (centre commercial Felix Eboué) et pour un montant de 500 000 000 FCFA (Hôpital des Parcelles Assainies).

Recettes de la mairie de DAKAR : La Banque mondiale soutient la politique d’optimisation

La Banque mondiale veut lever le frein lié au recouvrement des recettes de la mairie de Dakar. Un atelier de deux jours a été organisé sur le thème de l’optimisation des ressources.

La cérémonie de clôture de l'atelier sur le projet de mise en place de la stratégie d'optimisation des recettes de la ville de Dakar s’est tenue hier à Dakar. Selon le représentant du maire Abdoulaye Agne, le partenaire financier que constitue la Banque mondiale est venu pour améliorer les recettes de l’hôtel de ville. L’atelier qui a démarré depuis avant-hier, est organisé avec la présence de structures telles que la Direction des affaires financières de la ville de Dakar, la Direction générale des impôts et domaines (Dgid), la Direction du Trésor, la Perception municipale, l’Agence française de développement (Afd), l’Adm, la Confédération des employeurs du Sénégal (Cnes), le Forum civil et la Chambre de commerce de Dakar.

Cette rencontre de deux jours vise à faire un diagnostic profond des problèmes existants et constituant un frein au recouvrement des recettes de ladite municipalité. D’après M. Agne, un plan d’action et de suivi est mis en place pour optimiser ces recettes. Par ailleurs, il reconnaît les difficultés rencontrées avec le Trésor et la Direction des impôts. Membre de la commission des finances de la mairie de Dakar, il révèle que la municipalité de la capitale est à 40 milliards de francs de revenus alors qu’il est possible de récolter plus. «Dans le domaine du foncier, nous sommes à moins de 3% de recouvrement, alors que ce montant est extrêmement faible. Il faut que nous travaillions en synergie et que nous ayons un comportement citoyen pour le paiement des impôts », a indiqué M. Agne.

Aménagement du Territoire : L’Acte III de la décentralisation va bouleverser l’architecture institutionnelle du Sénégal

A propos de l’Acte III de la décentralisation 

Lors du Conseil des ministres décentralisé tenu à Saint-Louis le 07 juin 2012, l’esquisse du bilan de la décentralisation a été amorcée, et l’Acte III annoncé

Report des élections locales de 2014 : "Légèreté et forcing", selon l’opposition

Après avoir joué au chat et à la souris avec la classe politique et l’opinion, le pouvoir s’est enfin décidé à livrer son plan. Celui de pousser les Locales au mois de juin 2014.

Une mesure qui, selon le Premier ministre Aminata Touré, devra permettre la mise en place de l’Acte III de la décentralisation. Seulement, ce motif ne semble pas convaincre l’opposition qui parle de "légèreté et de forcing". Les responsables de partis de cette frange de la classe politique, interrogés par EnQuête, sont presque unanimes sur la question. Pour eux, le pouvoir cherche à gagner du temps parce que convaincu de sa défaite aux élections Locales de mars 2014. 

Veille de Tabaski : Khalifa Sall mobilise 500 millions FCFA pour soulager 15 000 nécessiteux

Le maire de Dakar par le biais de la perception municipale, vient de frapper un coup qui pourrait assurer ses arrières lors des prochaines élections municipales prévues en 2014. 

En effet, Khalifa Sall a mobilisé pas moins d’un demi-milliard de francs CFA pour mettre en cette veille de Tabaski des dakarois nécessiteux à l’abri du besoin. Selon le journal Libération parcouru par Setal.net, ils sont 15 000 âmes à avoir bénéficié de cette aide. Chaque ayant droit a reçu 40 000 francs CFA et tout cela s’est fait dans la transparence. 

Remise de la subvention aux ASC, aux zones et à l'ODCAV de Dakar

Dans le cadre de la mise en œuvre de sa politique sportive, la Ville de Dakar procède à la remise de subventions aux Associations Sportives et Culturelles (ASC), aux zones et à l’Organisme départemental de coordination des activités de vacances (ODCAV) de dakar, ce mardi 27 août 2013, à partir de 10 heures, à l’Hôtel de Ville de Dakar, en présence du Maire, Khalifa Ababacar SALL.

A cette occasion, une enveloppe de 60.000.000 (soixante millions) de francs CFA est dégagée par les autorités municipales de la capitale pour soutenir les ASC,

Khalifa Sall cité en exemple

NETTALI.NET: Si les responsables de l’Autorité de régulation des marchés publics (Armp) ont épinglé dans leur rapport d’audit, plusieurs structures, ils ont cité en exemple la gestion de Khalifa Sall à la tête de la Ville de Dakar pour « son excellente progression avec l’apurement de toutes les recommandations de 2009 et 2010 ».

Le maire de Dakar est l’un des meilleurs élèves dans le respect des dispositions du Code des marchés publiques. Il a été cité en exemple lors de la présentation du rapport 2011 de l’Autorité de régulation des marchés publics (Armp).

« La ville de Dakar a une excellente progression depuis les audits de 2008, car toutes les recommandations de 2009 et 2010 ont été apurées », a déclaré le consultant Baye Ibrahima Diagne, membre de l’Armp, qui avait la charge d’exposer les résultats de l’audit des structures publiques visitées par l’Armp.

Des chèques de la mairie de Dakar à des familles en situation d'extrême pauvreté

APS:  La Ville de Dakar annonce dans un communiqué qu'elle procèdera, mercredi 03 JUIN 2013, à une remise de chèques aux bénéficiaires du Projet d'appui aux familles en situation d'extrême pauvreté (PAFSEP).

La cérémonie qui aura lieu à partir de 10 heures, dans la Salle des délibérations de l'Hôtel de Ville de Dakar, sera suivie d'un point de presse animé conjointement par Ndèye Fatou Tounkara, adjointe au maire chargée des questions sociales et le Dr Malick DIOP, adjoint au maire chargé de la santé, indique la même source.

Selon la même source, "en tout, 226 personnes et 5 groupements d'intérêt économique recevront leur financement, soit un montant total de 36.700.000 (trente-six millions sept cent mille) FCFA, ainsi répartis : 26.900.000 FCFA aux projets individuels; 9.800.000 aux projets collectifs (GIE)".

Le communiqué rappelle que le PAFSEP vise à "améliorer les revenus et les conditions de vie des populations en leur offrant la possibilité d'exercer une activité génératrice de revenus". 

Il souligne que "des activités aussi diverses que la teinture, le tissage, la location de chaises, la location d'ustensiles de cuisine, l'aviculture, la pâtisserie, le mareyage, le commerce, la friperie, etc. sont éligibles au financement".

La maire de Dakar explique que "les bénéficiaires sont les femmes, les jeunes, les personnes âgées et les handicapés habitant sur le périmètre communal de la Ville de Dakar, indigents et/ou organisés en GIE". 

Pages

S'abonner à RSS - A La Une