culture

Khalifa SALL, Maire de la Ville de Dakar, offre une première tranche de 50 millions de francs CFA, à l’écriture de l’Histoire Générale du Sénégal des origines à nos jours

slMonsieur Khalifa SALL, Maire de la Ville de Dakar, a décidé d’apporter sa contribution à la réalisation de l’Histoire Générale du Sénégal des origines à nos jours, sous la forme d’une subvention de 50 millions de francs CFA, libérables, immédiatement. 

Ladite somme sera logée dans le compte bancaire du CODESRIA, de manière que les travaux de cette entreprise, destinés à doter le peuple sénégalais d’une plus forte conscience historique et d’une plus grande volonté de développement, lui permettant de relever, triomphalement, tous les défis, ne souffrent d’aucun retard. 

Il a, en outre, signé l’accord de partenariat entre la Mairie de Dakar et le CODESEIA, concernant ce grand projet. 

Le Comité d’Initiative remercie, vivement, la Mairie de Dakar et prend note de la désignation du Professeur Abdoulaye Elimane KANE, pour représenter M. SALL au sein du Comité Scientifique de l’Histoire Générale du Sénégal des origines à nos jours. 

Initiative de la mairie : Le Cd « Akhou Dekeu-bi » sensibilise sur la propreté à Dakar

Dans le souci de maintenir la capitale propre, le maire de Dakar, Khalifa A. Sall a lancé, hier, un Cd intitulé « Akhou Dekeu-bi ». Ce single vise à sensibiliser les citoyens sur la santé publique, la propreté et les bons comportements.

Le maire de la ville de Dakar, Khalifa Ababacar Sall, a procédé, hier, au lancement officiel d’un Cd de sensibilisation sur l’urbanité intitulé « Akhou deuk-bi», réalisé par les artistes Gun man Xuman, Ablaye Mbaye, Maxi Crazy et Yoro Ndiaye. « Nous devons beaucoup faire afin que Dakar soit comme Paris », tel est le refrain du morceau.

Dans sa communication, M. Sall a demandé aux citoyens d’être plus responsables. « Un peuple a besoin d’espérance, de vision et de rêve. Nous ne voulons pas de ce Dakar que vous décrivez. Le contenu de ce message interpelle, mais surtout éduque », a réagi l’édile de la capitale, peu après avoir écouté le tube. D’ailleurs, il envisage de pérenniser cette initiative. La production avait été initiée en 2010 par la Direction de la culture de la ville de Dakar afin d’accompagner le vaste programme d’investissements de la mairie pour l’aménagement urbain de Dakar et pour promouvoir les comportements citoyens nécessaires à la réussite de l’action de l’équipe municipale dans ce domaine.

Les cultures urbaines doivent être les vecteurs de l’urbanité, selon le maire de Dakar

 Dakar, 25 juin (APS) – Les cultures urbaines doivent être les vecteurs de l’urbanité, a déclaré mardi le maire de Dakar, assurant qu'il est '’prêt à payer le prix de l’impopularité et le prix politique’’ en vue de ‘’mener à bien le projet Dakar, ville propre''.

''L’urbanité, c’est une conscience, un savoir-faire, un comportement, une attitude, un état d’esprit qu’il faut construire. Ce ne sera pas facile car les Sénégalais ont besoin d’être formatés et accompagnés (…) mais nous sommes d’accord et prêts à relever le défi’’, a dit Khalifa Sall.

Il s’exprimait lors du lancement du single intitulé ‘’Dakar set Wecc, aqu dëkk-bi’’ (Dakar propre, les droits de la ville). Ce CD de sensibilisation, destiné à une diffusion gratuite, a été réalisé par quatre artistes sénégalais : Xuman, Maxi Krezy, Yoro Ndiaye et Ablaye Mbaye. Ce CD, déjà distribué à des centaines d’exemplaires, sera accompagné d’un clip.

Selon Khalifa Sall, ce CD ‘’interpelle mais surtout éduque’’. ‘’Il faut, a-t-il dit, que les Dakarois recouvrent le plaisir à marcher dans les rues de Dakar (…) et nous somme prêts à en payer le prix de l’impopularité et le prix politique (…) et dans ce cadre la mairie est en train de nouer un partenariat avec les mouvements urbains et accompagner la construction de la maison des cultures urbaines’’.

S'abonner à RSS - culture